No remedy for memory | Jude & Wolfe

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Jeu 8 Juin - 0:40

J'aurais préféré me planter... Vraiment. Pour pouvoir me sentir vivre comme ça un peu plus longtemps... Mais ce murmure me montre qu'il a compris comme moi que l'écho ne doit plus résonner. Est-ce que c'est normal, ou même juste souhaitable que j'ai envie de me dire "... Ne doit plus résonner pour le moment? Non. Mais je peux pas empêcher cet espoir de se répercuter dans mon esprit. Putain, Jude...!
Ma conscience est désespérée...

Je me rends compte a quel point je suis à l'ouest quand il me faut un temps de réaction pour comprendre la conversation qui vient de commencer à l'arriver des deux autres hommes.

"C'est chiant quand même..." Fis-je en espérant être crédible... "Ca va aller pour le tournage?"

J'ai pas pu m'empêcher de chercher son regard. Oui, ma question pouvait porter sur l'absence de cette bague fictive. Mais en vrai, je suis plutôt soucieux de ce sifflement que j'entends résonner dans sa poitrine... Et ce manque d'envie qu'il avait de tourner quand je suis arrivé. Est-ce que... Tout ce qui vient de se passer peut avoir changé quelque chose...? Maitenant que je lui ai dit que je voulais pas le rayer de ma vie... A tel point que ça me fait faire des trucs complètement... Impulsifs? J'espère. Pas parce que je crève d'envie qu'il veuille se jeter entre deux autres mecs, mais parce que l'idée que ça lui arrive alors qu'il en a pas envie m'insupporte au delà d'une simple désapprobation. Ca me ferait de la peine... Ca m’écœurerait. Ca me ferait même sortir de mes gonds. Parce que oui, il vit de l'exhibition d'actes intimes. Mais quand on touche à l'intimité de quelqu'un qui le veut pas, même s'il se laisse juste faire en attendant que ça passe, pour moi, c'est du viol. Et cette idée me rend dingue, même si c'est pas le but de la manoevre ici... Est-ce qu'il le prendraient en compte si vraiment il avait un souci un jour qui l'empêcherait de tourner dans de bonnes conditions?

Lui qui sait si bien lire dans mes yeux, je les lui offre, en attendant une réponse. Il faut que j'aille remplir ma part du contrat... Alors j'enlève mon T.shirt en essayant de faire abstraction de la présence des deux autres gars, même si selon Wolfe, ils sont "cool". Je vais peut-être loin dans ma tête... Mais j'ai besoin qu'il me réponde d'une manière ou d'une autre avant que ça commence. Sinon, je serait capable de trouver n'importe quel prétexte, ou provoquer un situation à la con pour ne pas lui infliger ça...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 8 Juin - 14:54

Lorsque Jude me demande si ça va aller, je porte mon regard sur lui et me noies instantanément dans ses yeux. Je sais que cette question n’a rien d’anodin. Je sais que si ça peut servir cette conversation fictive, l’intérêt est réel et tout autre. Il s’inquiète pour moi. Pour ce peu de motivation associé à ce souffle sifflant. Est-ce que ça pourrait aussi concerner la suite des événements qui nous concernent exclusivement ? C'est vaste … Mais je peux lire l’inquiétude dans son regard. Et si ça me touche profondément, je me dois de le rassurer. Pour ce qui est de la motivation … On va dire que ça va mieux. Je la puise dans des éléments suffisamment concrets pour m’alléger l’esprit. Et … ce récent baiser m’a autant sonné que reboosté. Comme une bonne dose d’héroïne …
J’y repenserai pendant la durée du tournage, c’est obligé et quelque part, c’est certainement ça qui va m’aider à enchaîner ce tournage qui ne me motivait pas plus que ça au lever. Sam et Neil ne m’en voudront pas. De toute manière, on a chacun notre truc pour … nous motiver. Enfin c’est complexe, et ça dépend de beaucoup de choses, mais je ne suis pas ici pour vous faire un cours. Un autre jour, si vraiment vous y tenez. Promis.

-Ne t’inquiète pas, ça va le faire. Mais tiens moi au courant si tu la retrouve.

Souriant légèrement sans le quitter des yeux, il pourra s’assurer de ma sincérité. Par cette deuxième partie de phrase, je cherche également à lui faire comprendre que je reste joignable, ou juste présent si jamais il veut qu’on se retrouve ou que sais-je … Bref, je suis là. Je porte encore le goût de ses lèvres sur les miennes, et je ne me rends compte que trop tard que je suis en train de les mordiller, comme happé par ce souvenir encore trop présent. Je la relâche donc rapidement. Dernier sourire et je détourne le regard. L’heure tourne et il va devoir aller sur le tournage …
Je croise le regard Neil qui, visiblement trouve l’échange assez étrange. Sam nous observe également et me lance un regard interrogateur. Ils savent pour hier mais ils n’osent pas aborder le sujet. Je leur adresse donc un rapide clin d’oeil, voulant leur signifier ainsi que ça va mais que ça n’est pas le moment pour en parler. Je me dirige vers mon casier et y prend quelques doses de ventoline pour apaiser mon asthme. Visiblement ça fait rire Sam qui ne se prive pas de son petit commentaire.

-T’inquiète, on ira doucement !

Bon, ça me fait rire moi aussi. Je commence alors à me préparer, l’esprit beaucoup plus léger. L’ambiance est celle d’une chambre d’hôtel et je joue le rôle d’un homme qui a plusieurs amants. Donc il passe une soirée avec l’un d’entre eux, Sam. Mais il avait pas prévu qu’un deuxième se pointe, Neil. Ca va donc se jouer en plusieurs temps. D’abord un début de soirée avec Sam, l’ambiance se réchauffant doucement … Puis Neil se pointe. Ascenseur émotionnel et boum, feu d’artifice.
Pour ce début de scène je porte donc une tenue plutôt décontractée qui montrera une soirée déjà avancée : une chemise un peu déboutonnée, une cravate qui pend négligemment autour de mon cou … Pieds nus.
Une fois prêt, j’irais traîner autour du plateau de tournage …


Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Lun 12 Juin - 19:10

Je sonde littéralement son regard, pendu à ses lèvres qui épousaient les miennes il y a encore quelques secondes... A sa réponse, je hoche la tête fermement. J'ai pigé... Et ça me soulage. Le temps d'une fraction de seconde je me vois me redresser et lui voler un dernier contact... Frôler à peine sa bouche avant de dégager. Comme ça, sans rien dire. Parce qu'il n'y a rien à en dire.... Mais non. Je reste d'apparence fermée. Et vire mon froc fissa. Je sens bien que les deux autres captent, que justement ils captent pas... Ou du moins pas tout... Ils vont peut-être encore se faire des films, mais je m'en fous. C'est pas eux qui me posent un problème maintenant. C'est plus eux... Je crois. Vu leur attitude, et si Wolfe s'entend bien avec eux, c'est sûrement que c'est pas leur délire de diffuser des images privées qui les concernent pas...
Je fourre mes fringues en boule dans mon casier.

"J'y vais..." Lançai-je par dessus mon épaule en quittant la pièce.

Associal au possible... C'est comme ça que tout le monde me connait ici, depuis que j'ai commencé. Pas de raison que ça change. Parce que j'ai pas changé. J'ai juste accordé ma confiance à UNE personne. Et si les autres veulent pas avoir le sourire en vrac, vaut mieux pas qu'ils la prennent trop, la confiance.

J'arrive sur le plateau... J'ai du mal à me concentrer. Ça résonne trop là dedans.... Ou c'est peut-être dans ma tête... Je suis les directives qu'on me donne comme un gentil gars discipliné, avec pour seules envies de m'éloigner des deux autres doublures... Un mec que je dois approcher dans cette tenue c'est pas mon kiffe, mais deux... Passons. Je veux quitter le plateau avant que les autres rentrent dans le vif du sujet... Mais c'est pas non plus comme si j'avais vraiment​ envie de sortir d'ici... Parce que... C'est le seul endroit où je peux le voir... Pour le peu de temps qu'il reste... Alors... Est-ce que je me dis que je l'attends après sa session, ou est-ce que je me casse rapidement pour éviter de... De me torturer encore un peu plus... Mais risquer d'avoir des regrets...? Pourquoi ça peut jamais être simple ?


_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mar 13 Juin - 11:08

Une fois que je suis prêt, je rejoins le plateau, vêtu comme convenu dans le script : Une chemise claire à moitié ouverte, le pantalon encore bien en place et les pieds nus. Normalement, je me serais attardé dans les vestiaires histoire de … me mettre en condition, surtout dans ce cas où nous devons donner l’effet d’une soirée déjà bien avancée. Mais là … On verra bien sur le vif. Je ne me fais pas d’inquiétudes quant à mes partenaires de jeu. Et dans le pire des cas le tournage prendra un peu plus de temps.

Quand j’arrive sur le tournage, Jude est encore là, faisant les derniers réglages avec l’équipe technique. Il est là, presque nu avec ces mecs … Est-ce une certaine forme de jalousie que je ressens à ce moment là ? J’en sais rien mais j’envie ces mecs. Parce que moi je dois me cacher, enfin plus qu’avant. Et encore … Je ne suis même pas sûr que je puisse encore espérer une proximité telle. Oui, on a déjà été encore plus proche que ça, et moi il me regarde autrement que comme si il voulait me péter le nez. Main dans les poches, je l’observe, lui et seulement lui sans discrétion aucune. Un regard n’est pas condamnable … Si ? Je suis un mec qui aime se perdre dans la contemplation d’un corps, d’un visage, d’un regard … pourquoi changerai-je ? Par respect pour le bordel dans lequel on s’est mis ? La bonne blague. Je prends déjà beaucoup sur moi, je vais pas non plus en plus m’empêcher de le regarder.
Bordel … Je sens cette tension qui m’habite. Un mélange de frustration et de colère … Et d’envie. Je vais être intenable. En attendant que les derniers réglages se terminent, je commence à m’agiter. Jusqu’ici, rien d’anormal. Tout le monde est habitué ici à ce que je sois une vraie pile. Mais normalement ça n’est pas tout ça qui m’habite. Bref, de l’extérieur, on ne peut pas trop voir la nature de ces tensions, à moins de connaître l’histoire j’imagine. De l’extérieur, on voit juste l’habituel Wolfe Frischmann, hyperactif de son état qui n’a qu’une envie, se lâcher devant les caméras.

Quand les réglages se terminent, je suis en train de mordiller mon pouce. Je voudrais arrêter Jude, retarder son départ … Mais je ne peux pas le forcer à regarder, ça c’est certain. Il peut bien sûr mais … je sais que ça n’est pas son truc. Je cherche quelque chose à lui dire, mais le scénariste commence déjà son topo. Tous les acteurs sont présents, alors il fait le débrief des différentes scènes. Et en gros, il nous explique que tout le monde garde son pantalon jusqu’à la deuxième scène, jusqu’à l’arrivée de Neil.

Voilà, il est désormais temps que les acteurs prennent la place de leurs doublures,sous les directives du metteur en scène. J’arrive donc à hauteur de Jude … Et si je ne dis rien, mon regard en dit long. Ca me fait bizarre que pour une fois il soit moins vêtu que moi … surtout dans ces conditions là. Mon regard ne peut s’empêcher de glisser rapidement sur son corps. C’est mal, je sais. Alors, dans mes yeux il peut certainement voir passer cette attirance coupable que j’ai pour lui, cette affection, ces regrets … J’esquisse un rapide sourire.

-Bon travail … Soufflais-je proche de lui.

-En plaaace. Continue de héler le metteur en scène.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mar 13 Juin - 23:57

Les choses s'enchainent, et je fais mon job comme une machine... Parce que ma tête est ailleurs, et que mes neurones ont grillé au vestiaire. Du coup, je suis le mouvement. Le coté sûrement positif pour mes coéquipiers, c'est que je suis peut-être un peu moins... Hostile à leur approche... Faut pas déconner non plus, hein. Pas de débordement. Mais je ne pense qu'à ce baiser sans pouvoir admettre que ça ait pu être le dernier...

Justement, le voilà qui arrive... Et... Même si ça me fait toujours drôle de pouvoir avoir ce genre de pensées pour un mec, bas... Il a la classe, et pas seulement ça, je veux dire... Je sens bien que je bug encore un peu plus en voyant ses tatouages par l'ouverture de son col, ce pantalon qui marque bien sa taille, ce qui souligne la largueur athlétique des ses épaules... Et son regard qui ne me lâche pas... Mon coeur accélère tout seul...
Non j'envie pas ces gars qui baisent tous ensemble devant une caméra. Je supporterai jamais de faire une chose pareille, même avec lui... Parce que... Même si on devait pas autant ce planquer à cause de ma situation merdique, bah... C'est con à dire, mais je trouve que l'intimité, ça doit rester intime... Que quand on vit quelque chose de fort, y a pas besoin de témoin. J'aime pouvoir lui parler sans que les autres autour comprennent, j'aime pouvoir lui lancer des regards qu'il est le seul à pouvoir déchiffrer, j'aime qu'on prenne notre temps, et qu'on soit... A l'écoute, l'un de l'autre. Et j'ai eu la preuve que tout ça était possible dans n'importe quelle situation. Pas forcément celles qui impliquent un contact rapproché. Du coup, j'peux pas m'empêcher de leur en vouloir de bouffer ce temps que j'aimerais pouvoir passer avec lui... Passons.

Je ne peux pas faire abstraction de son regard qui passe sur moi, juste avant que je doive quitter le plateau... Et... Le  désir qui s'en dégage m'intimide... Parce que je sais qu'on a passé des moment juste géniaux ensemble... Que je ne regrette pas de m'être laissé guider... Mais... Mes limites sont probablement... Très frustrantes, pour lui qui a l'habitude de pratiquer l'acte... Dans toute sa profondeur... *ahem*
N'importe quel autre mec qui m'aurait regardé comme ça aurait pris un tacle bien venimeux, voir un pain. Mais... Voilà je crois qu'on a bien pigé qu'il faisait pas partie de ces gens là... Alors quand il me félicite, je me sens rougir comme un con, et débarrasse le plancher sans demander mon reste. De tout façon, le metteur en scène commence à s'exciter, et ça me gave. Alors je retourne vers les vestiaires. Wolfe sait bien que je vais pas rester là à mater de toute manière... Et je suis sûr qu'il comprendra. Au pire... Je lui enverrai un SMS... Le truc, c'est que j'ai pas non plus envie de me retrouver avec les deux autres doublures.... J'attends pas qu'ils se décident sur la suite de leur programme et file récupérer mon jeans. Je l'enfile vitesse grand V, et sors dans la petite cour. J'aurais bien pris une douche, mais là encore, ce problème de populasse qui me poursuit... Alors je me rabats sur mon paquet de clopes...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 15 Juin - 19:06

Sans grande surprise, Jude quitte le plateau. C'était sans doute un peu trop narcissiquo-égoïste de penser qu'il resterait pour me regarder. Et puis … est-ce que j'aurai seulement été capable de jouer alors qu'il est là à me regarder, d'embrasser d'autres mecs, de les toucher … Techniquement oui, j'en suis capable. Sinon je ne ferais pas ce métier. Mais je ne sais pas, c'est étrange comme sensation. Peut être parce que ça n'est pas n'importe quel regard. Bref.

Suivant les instructions du metteur en scène, nous nous plaçons dans la chambre. Matt, installé de manière assez lascive sur le lit, dans une tenue dans le même esprit que la mienne et moi, une coupe de champagne à la main, je suis censé venir m'installer à califourchon sur ses genoux dès que ça tourne. Je profite d'avoir ce cristal dans la main pour en boire une bonne gorgée. C'est rafraîchissant et … ouais, ça fait du bien. Non, je ne compte pas me soûler. Même si je pense que vu la situation ça me ferait du bien … mais non. Pas au boulot.
Avant que la caméra n'enregistre, nous lançons le dialogue … Ouais, les spectateurs se foutent pas mal du discours échangé, et préfèrent généralement le feu de l'action. Mais nous on a besoin de prendre le scénario depuis le début et … de nous mettre dans l'ambiance. Et puis même personnellement, je préfère. Et je trouve ça dommage qu'on ne s'intéresse pas un peu plus aux dialogues, aux échanges … pré-préliminaires si on peut dire ça comme ça. Quitte à raccourcir les scènes de sexe, rajoutons plus de dialogue, de scènes soft … Oui, c'est bien moi, Wolfe Frischmann qui dit ça.
Matt est un acteur avec qui j'aime jouer au-delà de l'aspect physique.Même si il est très beau et très attirant, c'est un homme très accessible qui se montre à l'écoute. Neil et lui sont très proche, de ce genre de proximité qui va au-delà de l’attirance purement charnelle. C'est pour cela que je n'ai jamais touché Matt en dehors des plateaux. C'est pour cela que Neil n'aura pas du mal avec le rôle de la jalousie même si cette fois-ci la jalousie est déplacée et qu'il sait pertinemment qu'il ne se passera jamais rien entre Matt et moi.

Lorsque la caméra se met enfin en route, je m'installe sur les genoux de Matt et tout se passe bien, du moins … je tiens mon rôle. Parce que dans ma tête c'est le bordel. Je n'arrête pas de penser à pleins de choses mais toutes ces choses tournent autour de Jude. Et cela nuit beaucoup à ma concentration, preuve en est les scènes que nous devons tourner plusieurs fois pour un regard ou une caresse manquée. Nous arrivons tout même à clôturer la première scène, à la suite de laquelle je demande une pause. Surpris par mon manque de concentration, le metteur en scène s'inquiète et vient me questionner. Je le rassure donc en lui assurant qu'il s'agit juste d'un manque de sommeil, mais la réalité est tout autre. En effet je ne suis absolument pas concentré et ça commence à me paniquer pas mal. Les événements qui s’enchaînent depuis hier me prennent beaucoup trop la tête pour que je puisse me mobiliser suffisamment pour le tournage. Pourtant il n'y a pas le choix, je dois le faire, je dois réussir à arrêter de penser à lui et me concentrer sur mes deux partenaire à venir. Je me passe donc un peu d'eau sur le visage souffle un coup et y retourne .
Deuxième scène Neil fait son entrée, la dispute éclate. Pour ça ça va je gère, je suis conditionné depuis hier même si ça fait remonter beaucoup de choses. En même temps que la colère il y a également une tension sexuelle présente entre les trois hommes, c'est pour ça que les fringues commencent rapidement à tomber.
Et là c'est le drame parce quand Matt commence à tirer frénétiquement sur mon pantalon, je sens que dedans rien ne se passe et à la caméra ça ne passe non plus. Tant pis, deuxième prise, troisième, quatrième, toujours rien ... bordel ça craint . Les gars commencent à s'inquiéter, me demandant si ça vient d’eux ou encore si je préfère qu'on tourne en off, mais quelle que soit la proposition lancée, je sais pertinemment que rien ne viendra aujourd'hui et ça m'énerve parce que je n'ai jamais eu de panne, des petits coups de mou parfois mais rien de définitif. Je prends finalement le metteur en scène entre quatre yeux et lui explique que je ne serai pas capable de tourner davantage aujourd'hui et lui propose de reporter la date ultérieurement. Compréhensif, l'homme accepte, voyant bien que ça n'est pas le bon jour, et dans le milieu on a beau faire des efforts, quand rien ne vient, pas la peine de forcer.

Je m'excuse auprès de toute l'équipe est file rapidement vers les vestiaires, sentant la colère m’envahir. Je suis furieux, furieux contre moi même, furieux de ne pas avoir pu tenir mon rôle. Etant quelqu'un de très fier c'est un gros coup que je prends aujourd'hui. Résultats des courses : 2 heures de boulot pour rien tournage écourté et les nerfs à vif.

Dans le couloir les deux acteurs parlent de ce qui vient de se passer et le metteur en scène dégaine son téléphone pour appeler Jess et le tenir au courant du report du tournage en lui expliquant vaguement la situation, une cigarette entre les lèvres qu’il allumera une fois dehors.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Ven 16 Juin - 2:03

Une, deux, trois... Bordel, je recommence. Je jette mon troisième mégot rageusement. Impossible de tenir en place. Ma jambe, appuyée contre le mur auquel je suis adossé, s'agite... J'ai toujours pas réussi à trancher, et je sais pas depuis combien de temps je suis là, à cogiter dans le vide comme un con... D'un coup, j'entends quelqu'un sortir et approcher dans ma direction. Me faut pas longtemps pour reconnaitre le metteur en scène qui apparemment est au téléphone. Faut dire qu'il aime bien faire entendre sa voix sur le plateau... Parfois j'ai bien envie de lui dire de baisser d'un ton, parce qu'on est pas sourds... Nous, on donne dans les pros de la branlette, certes, mais pour ceux qui regardent les films... Pour l'équipe il devrait pas y avoir trop de souci à se faire... Mais chais pas pourquoi, j'ai pas l'impression qu'il le prendrait très bien... Alors je la ferme. Peut-être que juste pour le plaisir de voir la gueule qu'il ferait, je lui balancerai ça le jour de ma démission... Que je suis de moins en moins pressé de voir arriver... C'est ouf quand on pense à mon état d'esprit le premier jour où j'ai foutu les pieds ici... Bref.
D'habitude, je suis pas du genre à écouter aux portes. J'ai même carrément horreur quand les gens font ça... Mais là... J'entends un prénom qui me pousse à tendre l'oreille... Et dans la conversation, à travers les bribes que je capte, j'apprends qu'il a pas pu assurer le tournage...Merde. Qu'est-ce qu'il s'est passé? Son asthme ou autre chose...? Mon sang ne fait qu'un tour, et j'ai même pas le temps de réfléchir à ce que je fais que j'ai déjà passé la porte dans l'autre sens. Il pourrait être n'importe où dans cette grande turne... Peut-être même qu'ils l'ont fait rentrer chez lui... Ou... Est-ce qu'il est à l'infirmerie? Je regarde frénétiquement mon portable... Vu ce qu'on s'est dit tout à l'heure, il m'aurait dit, s'il s'était passé quelque chose, non? Que dalle. J'ai envie de demander à n'importe qui si quelqu'un a des infos, et d'un coup, je me souviens que je suis torse nu. Aussi flippé que je puisse être, même dans un endroit où on tourne des films de boules, on est sûrement plus crédible pour avoir un échange sérieux dans une tenue correcte. Voilà, c'est ça... Je vais aller chercher le reste de mes affaire dans mon casier.

Enfin un objectif clair, et à la portée de n'importe quel clampin. Je cours donc littéralement vers les vestiaire, bien content de ne croiser personne qui pourrait avoir la brillante idée de m'arrêter... Et là... Mon sang ne fait à nouveau qu'un tour, mais dans l'autre sens. Il est là. Je vois bien que quelque chose cloche, mais je suis soulagé de le voir. Tout s'était passé tellement vite dans ma tête... Je ne peux retenir un soupire de soulagement... Mais vu sa tronche, je fais quelques pas hésitants vers l'intérieur de la pièce, le souffle rendu un peu court par le coup de sang que je viens de me taper.

"Wolfe, je... Ca va? Enfin... Qu'est-ce qu'il se passe?"

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Ven 16 Juin - 8:43

Le problème dans cette boîte là c’est que tout va très vite. On doit tous être frillant de ragots, moi le premier. Du coup tout se sait. On en a eu un bel exemple hier … De la même manière, même si je n’en ai pas encore entendu parler, le coup que Steeve a reçu hier et sa dent cassée ont du alimenter quelques conversations. Et ça sera la même chose pour ma panne. Et ça ça me fait bien chier, parce que ça n’arrangera pas mes nerfs. Et si il y a un trou de balle qui ose se moquer de moi, me lançant une vanne vaseuse ou autre, lui aussi perdra des dents. Comment ça il faut que je me détende ?
Entré dans les vestiaires, je pars donner un coup de pied rageur dans les casiers. Ca résonne. Puis je m'agite. Je tourne en rond, comme un lion en cage. J’ai la chemise totalement ouverte, le pantalon également, j’ai pommé ma cravate sur le tournage je crois.
Quand j’entends la voix de Jude résonner dans la pièce vide, je me fige. Quand je dis que ça va vite … Attends, tu vas me dire que ça fait deux heures qu’il attend ? Parce que vu sa tenue il n’a pas du aller bien loin.
Bon, si ça avait été quelqu’un d’autre je l’aurai peut etre envoyé chier mais face à lui … Je sais qu’il ne se moquera pas. Enfin ça serait le gros bad sinon. Ma voix reste quand même un peu sèche, sous le coup de cette colère dirigée vers moi.

-Nan, bien sur que ça va pas.

Apparemment il n’a pas eu les infos. Et je ne sais pas ce que je préfère, qu’il l’apprenne de quelqu’un d’autre ou que je lui dise moi même. Je me passe une main nerveuse et crispée dans les cheveux, me laissant glisser contre les casiers.

-Il se passe que j’suis incapable de bander … Marmonnais-je quand mes fesses atteignent le sol, ne le regardant même pas.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Sam 17 Juin - 0:32

En voyant sa tête, je me serais étonné qu'il me sourit joyeusement... Et ça me vient même pas à l'idée de lui reprocher son ton... Surtout quand il répond à ma question. Sur le coup je baisse les yeux, sans pouvoir m'empêcher de me sentir coupable... Je sais pas trop s'il faut que je m'éloigne, ou l'inverse... Comme d'habitude. Mais... J'peux pas le laisser comme ça. Combien de fois j'ai été froid avec lui, moi, parce que je me sentais mal? Voir carrément désagréable? J'ai meme pas tenu de compte... C'est dire... Du coup, je fais encore quelques pas dans la pièce pour atteindre mon casier, et enfiler mon T.Shirt. Pas à un moment je le laisse vraiment sortir de mon champ de vision... Mais une fois dans une tenue un peu... Rassurante pour moi, je viens m'accroupir face à lui, comme il l'a déjà fait pour moi... Et après un moment d'hésitation, je pose une main sur son genou... Avant de remonter le regard vers le sien, je me mordille la lèvre avec la trouille de faire ou de dire encore une boulette.

"T'sais... Ca arrive à tout le monde... Le stress, la fatigue...
Ca aide pas..."


J'ai envie de m'excuser... Et si c'est à cause de moi qu'il est dans cet état, faudrait sûrement que je dégage... Je soupire en détournant le regard... Un sourire sans joie se dessine sur mes lèvres, moqueur de moi-même alors que je dis à voix haute ma réflexion perso.

"C'est normal que j'aie limite peur de te proposer mon aide?"

En vrai, j'ai foutu un bordel monstre dans sa vie... Au moins sur le plan émotionnel apparemment... Et je m'en veux... Et d'autant plus quand je vois que ça peut avoir des retombées pareilles.

"J'ai l'impression d'avoir merdé..." Confiai-je "J'suis désolé... Que ça soit aussi compliqué pour toi... Tu devais être plus serein avant que je débarque..."

Je marque une pause. Non, j'ai pas envie de lâcher ce job, parce que c'est ça qui l'a mis sur ma route... Qu'on va plus se voir en dehors... Mais c'est ce qui va arriver. Je lui lance un regard plein de ces excuses que j'arrive pas à formuler.

"Ca va aller..." Dis-je plus bas en rebaissant les yeux.

Je suis sûrement pas le centre du monde. Il peut avoir des millions d'autres trucs qui le préoccupent... Mais une chose est quasi sûre... S'il a aussi mal dormi, j'y suis pas pour rien...

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» There's no remedy for memory ~ R.S.
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum