No remedy for memory | Jude & Wolfe

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mar 15 Aoû - 22:43

Ce baiser... Je pince les lèvres pour sentir encore un peu le goût de cet échange plein de fougue. Impossible de retenir ce sourire que je sens naître sur mes lèvres. La tension dans ses mains, c'est pas du tout la même que celle qui l'empêchait de parler hier.
J'accueille le baiser plus mesuré avec un plaisir que je ne cherche même pas à cacher. Mes doigts glissent dans ses cheveux trempés.. Les secondes passent, et j'écoute son souffle, audible malgré l'eau qui coule, et qui vient s'écraser sur le carrelage.

Nos poitrines s'effleurent, je frissonne...Quand quelqu'un commence une phrase sans la finir, ca fait souvent flipper. Sauf que là, niveau ambiance de merde, on a déjà bien donné tous les deux... Très vite, très fort... Et là... Ca retombe... Mais pas complètement. Il est encore un peu nerveux... Et moi, j'ai des fourmis dans les doigts. Sa voix résonne dans la cabine... Et... Je me sens vibrer un peu aussi. Comme si le son était amplifié... Et je me retrouve pendu à ses lèvres, au sens figuré cette fois.

"Hm...?"

Je voulais l'encourager à continuer, sans avoir l'air pressant. Tout se passe bien, là... Pas la peine de se mettre le feu au sang.
Tout doucement, deux mains viennent s'enrouler autour de mes poignets. Je me laisse faire, jusqu'à ce que mes paumes se retrouvent bien ouvertes contre ce torse que je trouve carrément à tomber... Et... Les battements qui cognent dedans me figent. Pas parce que ça me dégoûte... Nan c'est juste complètement l'inverse... J'aime beaucoup ça... Et mon palpitant à moi se met à courir d'un coup, jusque dans mes oreilles... Et au passage de ses mains à lui, je prends instinctivement une grande inspiration à cause du suspens, et pour le contact...

A ses mots... Je bug un peu... Oui, encore... Il m'en veut pas pour la merde que j'ai foutu avec toutes les crises que je dois gérer... Et que je lui impose, au point d'impacter son travail. Penser qu'il puisse plus avoir envie de vivre ce qu'on est en train de vivre plutôt qu'une partie de baise à trois avec ses potes du studio... Ca me touche vraiment... De me dire que je lui apporte quelque chose alors que je passe mon temps à m'imaginer que je le prive... Mais merde... Je sais pas quoi répondre. Pourtant, c'est vachement fort tout ça... Avec mes mains qu'il vient de placer lui-même de façon à ce que je puisse sentir son coeur sprinter... Donc je dois trouver quelque chose à répondre. Autant pour le plaisir que pour garder une contenance, je caresse doucement son torse.  Je marque un temps avant d'être capable de formuler une pensée construite.

"Ca me fait plaisir d'être là... Avec toi... Et... Excuse-moi... Si c'est tout le bordel que je fous qui t'a empêché de tourner... J'ai pas voulu ça."

Ouais... Fallait quand même que je le dise, parce que je sais à quel point il est fier de son job.

"Mais... C'est humain de vouloir... Partager autre chose... Et..."

Alors que je m'étais efforcé de garder les yeux focalisés sur les siens, c'est plus fort que moi, je baisse le regard avec mon sempiternel rire nerveux.

"Je te l'ai dit depuis le début... Que je voulais... Echanger quelque chose de différent de ce que tu connais par ton taf, et ta flopée de potes... Parce que c'est pas ce que tu m'inspires... Alors... Moi aussi je suis content" Dis-je tandis que je relevais la tête pour lui sourire à la fin de ma phrase.

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mar 29 Aoû - 11:06

Il s’excuse … encore. Mais je ne lui en veux pas. Bon, c’est certain qu’hier, c’était pas cool du tout. Que j’ai morflé. Mais lui aussi, et puis c’était une sale méprise. Parce que sinon, c’est certain qu’on n’en serait pas là maintenant, que je ne l’aurai pas invité chez moi, et encore moins dans ma douche. Faut pas croire … je suis plutôt du genre rancunier. Si on me fait un crasse, je pardonne pas. Ou alors pas facilement. Du coup, tout dépend de qui tu es. Et des arguments qui jouent, ou non, en ta faveur. Jude a eu des mots durs hier, insultants même. Je l’ai déjà entendu parler de nous … j’veux dire, des gays. Et il est rarement tendre à ce sujet. Mais là, c’était comme si j’avais été mis moi aussi dans le lot. Ca a fait mal sur le coup. Mais en même temps je me mets à sa place … je lui avais promis toute ma discrétion … et une photo a fuité. Avec la réputation que je me traîne, et que je prends même souvent plaisir à alimenter, c’est rapide de penser que j’ai quelque chose à voir dans l’équation. Mais il a été suffisamment intelligent … et confiant, pour me croire quand je lui ai fait comprendre que je n’y étais pour rien. Je peux être un sale gosse, une teigne même. Mais lorsque j’ai la confiance de quelqu’un qui m’est cher, je la fous pas en l’air pour de la merde.

Alors ouais, à cause de tout ça … parce que même si ça s’est plus ou moins arrangé, ça a remué pleins de choses, bah j’ai pas été capable de bander aujourd’hui, donc de tourner mes scènes. Mais bon, pour le peu de fois que ça m’arrive … Tant pis. Ca fait chier, ça joue un peu sur ma fierté, mais sérieusement, j’ai autre chose à penser qu’un problème d’érection en ce moment. Je vais me reposer, et ça ira mieux demain. Ca va déjà mieux, je le sens. Enfin nan, c’est pas ce que vous croyez, hein ! Mais je me sens bien, ça c’est certain. Des moments tendres du genre, j’en ai déjà partagé … et on va éviter de s’attarder sur le sujet, mais bref. Là, avec Jude, ouais c’est cool. Je me sens bien, je me sens apaisé. Et mon coeur semble okay avec la configuration actuelle. Je ne lui dis pas tout ça dans une tentative de séduction, ou quoi que ce soit. Je suis sincère, et je ne cherche rien de particulier … je veux juste qu’il sache tout ça. Après tout, on sait pas comment les choses vont évoluer. Est-ce qu’il va réellement quitter son job. Est-ce qu’il va s’éloigner de moi … Alors autant qu’il sache tout ça tant que je le tiens. Bordel, me voilà sentimental. Ca me fait doucement sourire.

Ses mots me touchent. Ce mec me touche, oui. Il est trop mignon. Dès que je parviens à capter son regard, je réponds à son sourire et glisse une main contre ses hanches pour l’approcher un peu plus et effleurer ses lèvres.

“-Et qu’est ce que je t’inspire ..? “ demandais-je d’une voix légèrement ronronnante.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mar 29 Aoû - 15:41

Mon souffle trahit tout ce qui peut se bousculer en moi... Parce que même si j'arrive à maintenir un rythme stable, je respire encore un peu fort. Mais ça n'a rien à voir avec de l'angoisse. C'est un truc qui garde mon sourire collé à mes lèvres... Même quand les siennes se rapprochent encore. Je l'embrasse avec la même tendresse que celle que je ressens à travers chacun de ses gestes. Et quand il m'attire encore un peu plus à lui, je suis le mouvement, complètement charmé par ce tambourinement sous mes mains. J'aime sa voix, aussi... De plus en plus, je crois. Parce que s'il m'avais parlé comme ça quand on s'est rencontré, sur ce ton, peu importe ce qu'il aurait dit, je me serais complètement fermé. Là... Je retiens un peu ce souffle rebelle... Et rougit encore violemment quand je comprends les mots qui accompagne ce son que j'ai appris à apprécier. Qu'est-ce qu'il m'inspire? Bonne question... Comment mettre des mots sur un ressenti aussi embrouillé? Wolfe à l'habitude que je débite des trucs qui sont loin d'être clairs... Mais là... Je risque de battre des recors... Mais bon... Je me concentre... Je peux au moins essayer.

"Hm... Tu dois bien le savoir... Depuis le début hein..." Commençai-je avec ce petit rire mal assuré, qui visiblement lui a rapidement plu.

Dans le fond, on l'a bien vu, tous les deux, qu'il a compris plus vite que moi ce qui m'arrivait. "T'es patient, avec moi... Je pensais pas que ça pourrait te plaire... Vu comment agissent les autres..."

Je peux pas m'empêcher de laisser entendre dans mon ton à quel point ça m'énerve, comme à chaque fois que lui ou moi faisons allusion à ces morpions. Mais apparemment, il aime ça, à certains moments... Ca doit être une question d'humeur.

"Et du coup, je me sens moins... Braqué... Parce que j'ai confiance en toi... Mais je t'apprends rien, tout ca, je te l'ai déjà dit."

J'ai bien conscience de tourner autour du pot. C'est pas ça qu'il m'a demandé... Je crois. Essaye encore, Jude...

"Mais le problème, c'est que normalement, je suis pas sensé...
Faire tout ça... Et d'ailleurs, je me vois pas... Enfin... L'autre trou duc' qui m'a abordé dans les vestiaire... J'ai pas imaginé deux secondes... Autre chose que mon poing dans sa gueule..."


Hm... Je sais pas si c'est un bon plan de parler d'un genre de... privilège, d'exclu, ou un truc qui ferait comprendre que je n'imagine pas un autre gars m'approcher, même pas par le regard. Peut-être parce qu'ils ont été trop directs... On a jamais abordé un sujet pareil, et mon instinct me dit que ce serait... Bizarre... Et sûrement dangereux aussi...

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mar 29 Aoû - 19:25

Provoquer Jude, j’aime bien ça. A petite dose, parce que je sais que si je vais trop loin, il risque de se braquer, et ça ne sera plus du tout confortable pour lui. Mais je meurs de savoir tout ce qui peut passer dans cette petite tête brune … ses désirs cachés, ses envies … Pas ce qu’il veut faire paraître aux yeux de tous, non, mais ce qu’il est réellement, ce qu’il veut lui, sans la crainte que son attirance pour les hommes ne soit découverte.
Tout ce qu’il me dit … Je sais tout ça. Mais c’est pas cette réponse que j’attends. Il le sait … Visiblement, parce qu’il ne s’arrête pas. Parce qu’il cherche ses mots. Et ça se sent quand quelqu’un a quelque chose sur le coeur. Bon, il me perd un peu avec ses derniers mots. Où est-ce qu’il veut en venir ? Faisons le point. Déjà le “ je suis pas censé” me hérisse le poil. Encore un truc que son homophobe de père lui a mis dans le crâne. Il est pas censé rien du tout … Il est censé faire ce qu’il a envie de faire. Et je sais parfaitement que c’est à cause de ce “ j’suis pas censé” qu’il n’a jamais voulu qu’on aille jusqu’au bout. J’veux dire … on a pris du plaisir tous les deux, ça c’est indéniable. Mais jamais il n’a voulu que ça implique une réelle union. J’ai pourtant essayer … au cas où. Parce que à moi, ça me fait envie. Mais lui … est-ce que si il oublie ce “ bon sens “ à la con, est-ce qu’il en aurait envie ? Je ramène pas notre lien qu’à du sexe hein, je pense que ça tout le monde l’a compris, et que lui surtout l’a bien vu. Mais j’y pense, ça c’est certain. Bref, on en était où ? Si je comprends bien, il ne se voit pas laisser autant de proximité à un autre mec que moi … J’ai bon ? Wow … il y aurait de quoi rougir.

Quel honneur ... “ murmurais-je avec un petit sourire aux teintes espiègles.

Cacher la réalité derrière un masque de minet malicieux … il paraît que je suis doué pour ça. Pour ça qu’on a du mal à me voir sérieux bien longtemps. Quelque part … ça m’intimide presque, cette idée qu’il ne fasse confiance qu’à moi pour ce genre de rapport rapproché … et qu’il n’envisage même pas ça avec un autre. Parce qu’il pourrait avoir des fantasmes - comme nous tous - de s’imaginer telle ou telle personne … mais visiblement, non.

Mordillant ma lèvre, je dépose ma main sur une des siennes que je serre doucement, mobilisant un minimum de sérieux pour ne pas qu’il pense que je me fous de lui.

Ta confiance m’est précieuse. Je crois que je te l’ai déjà dit … Mais … voilà. Ca me touche beaucoup …

Mais … qu’il me voit ainsi … Qu’il ne s’imagine connaître tout ça qu’avec moi … c’est pas risqué ? C’est pas prendre le risque qu’il en souffre ? Parce que … il sait qui je suis. Alors … non. Il ne faut pas penser à ça. Moi j’en ai marre que mon comportement puisse faire souffrir les gens qui s’attachent à moi parce que … parce que je suis juste incapable de leur apporter ce qu’ils désirent. Il ne peut pas voir qu’à travers moi. Ca n’est certainement pas une bonne idée. Et puis … il se découvre à peine. Alors il va vite explorer tout ça, prendre le temps d’y réfléchir. Et il se rendra compte qu’il y a des tas de mecs bien et que je ne suis pas une exception.
Ma main libre trouve sa joue, de mon pouce je caresse ses lèvres, puis je les embrasse, une fois, deux fois … Je ne vais pas me lancer dans ce genre de débat avec lui aujourd’hui. Parce qu’ici et maintenant, je ne pense qu’à lui. Et je ne veux pas qu’il pense à autre chose. Là, maintenant, c’est notre moment. Lentement, je quitte sa main et pars caresser ses côtes.

“Parce qu’il ne méritait rien d’autre …” lui répondis-je. Une manière de lui faire comprendre que ouais, il y a des cons. Mais pas que. Et ça c’est qu’on soit hétéro ou gay.

Je l’amène un peu plus proche. Désormais, nos ventres se touchent. Je ne saurai pas trop dire ce que la réponse de Jude a éveillé en moi … si c’est positif, ou autre chose … Mais ça m’a touché. Et … ça doit se sentir au baiser que je lui reprends.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mar 29 Aoû - 23:53

Je scrute ce que je peux distingué dans son regard, rendu plus difficile à déchiffrer par cette lumière bleue... J'ai peur de la façon dont il pourrait interpréter ce que je viens de dire... Et sur le coup, son " Mais … voilà." me fige. Ca veut dire quoi, ça? J'ai dit un truc qu'il ne fallait pas? Je manque d'avoir un mouvement de recul. J'ai tellement pas envie de tout gâcher avec des histoires de sentiments hypothétiques qui l’étoufferaient... Alors que je sais pas moi-même ce qu'il se passe en moi... Je veux pas l'envahir... Ni être rejeté. Je le contrôle pas, mais ma trouille monte en flèche. Je sais même pas si je dois relever... Et quand bien même ce serait le cas, ben... Y a rien qui vient.

Y a quelque chose dans son attitude qui me garde sur place. En suspens. Finalement... Peut-être que mes mots n'ont pas eu l'impact désastreux que j'ai cru voir... Et il revient m'embrasser... Soulagement intense... Je relâche l'inspiration qui était restée bloquée là. Et les mots qui suivent me rassurent encore un peu plus... Alors... Il approuve? C'est le merdier innommable dans ma tête. Moi qui ait toujours cru que je préférais éviter le contact pour me sentir en pleine possession de mes moyens, avec Wolfe, on dirait que c'est... A travers nos gestes qu'on se comprend le mieux, au final... Quand y a un truc qui prend le chou... Mais... S'il resserre encore sa prise sur moi... C'est que ça va, non?

Mon coeur bat dans ma gorge, je le sens... Ce baiser... Il est encore différent des autres... Mais tellement... Wouah... Si ça c'est une réaction négative... Je... Je ne sais plus... Je me fond littéralement dans cet échange, lui offrant mes lèvres, incapable de cacher mon... Enthousiasme...
Mes mains glissent depuis sa poitrine jusqu'à sa taille... Je crois que c'est la première fois que je me sens vraiment rassuré par un contact... Surtout un de ce genre là... Mais je ne veux pas qu'il recule. Mes mains tremblent un peu... Avec une timidité infinie, je saisis sa lèvre entre mes dents, emporté par cette... Passion qu'il m'inspire... Ouais... Je crois que c'est ça la reponse à sa question... Un truc qui captive, qui fait un bien fou... Presque autant que ça peut faire mal. Ca fait peur aussi... Mais... Ca fait vivre... A défaut de pouvoir répondre maintenant, je le pousse doucement vers le mur jusqu'à ce que son dos le touche, et à bout de souffle, je recule juste assez pour pouvoir articuler quelques mots.

"L'honneur, ça se gagne..."

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mer 30 Aoû - 9:08

J’approuve qu’il ne se soit pas laissé … approcher par l’autre abruti de tout à l’heure. J’approuve qu’il préfère lui envoyer son poing dans les dents plutôt que de répondre à ses avances … On ne peut même pas appeler ça des avances d’ailleurs. C’est pathétique. Et c’est clairement abusé … Donc si dans certains aspects, les paroles de Jude ont pu me faire … flipper, je me sens quand même rassuré qu’il ne se laisse pas toucher par n’importe quel trou du cul qui passe. Ouais … je peux parler. Mais moi … c’est différent. Nous n’avons pas du tout la même histoire. Et je m’inquiète pour lui, oui, c’est vrai. Et je ne veux certainement pas qu’il aille se foutre avec n’importe quel débile qui n’en voudrait qu’à son cul … C’est pas ça qui va l’aider à s’assumer en tant que gay.

Bref … De plus en plus, j’ai l’impression de m’aventurer en terrain glissant … mais je ne peux pas le relâcher, je peux pas interrompre ce moment, je ne veux pas, parce que c’est juste … waouh. Parce que je ne serais pas à l’aise, et que lui non plus. Là, par ce baiser, je laisse libre court à mes ressentis que moi même je ne comprends pas, et lui aussi visiblement. Plutôt que de tenter de se lancer dans des explications verbales dans lesquels on s’embrouillera l’un et l’autre ( parce que c’est pas notre fort, à lui comme à moi ), et bien on s’exprime autrement. Et moi ça me va très bien comme ça. Car j’ai des trucs à lui faire savoir. Tant que je peux, j’en profite.

Mon dos rencontre la paroi plus froide de la douche. Je frémis. Autant pour l’écart de température que pour l’impulsion de Jude … et sur mes lèvres, je porte encore la pression de ses dents. Je ne l’ai toujours pas lâché. je le tiens étroitement contre moi, une main toujours sur ses côtes, l’autre ayant retrouvé son torse que je caresse … enfin, à ce stade là, masser serait un terme plus exact. Je n’ai plus de mots. Je suis pendu à son regard, à ses lèvres … Ma main glisse encore, atteint son ventre. Un nouveau frisson me gagne, mon souffle a des sursauts … Encore une fois, je l’attire à moi. A mon tour, je saisis sa lèvre entre mes dents. Je la mordille, l’aspire, tire un peu dessus, puis y fait glisser ma langue, lentement. Et c’est mon bas ventre qui se tord dans cette délicieuse pression …

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mer 30 Aoû - 18:23

Plus je sens son corps contre le mien, plus mon coeur bat fort, et je soupire à cette légère morsure qu’il me rend… J’ai chaud…  De l’intérieur. L’eau qui coule toujours n’y est pour rien. J’ai chaud, mais tout mon corps frissonne. Et ses mains qui bougent encore, et mes doigts se crispent sur ses hanches... Après avoir fait durer ce baiser, mes lèvres quittent les siennes, et dévient vers sa mâchoire. Je ne peux plus nier ce magnétisme qui m’attire à lui depuis cette première soirée que j’ai passée chez lui… C’est toujours étrange pour moi à admettre, mais clairement, ce serait hypocrite de refuser de parler de désir. J’atteins son cou… Encore cette pulsation, juste sous cette fleur gravée dans sa peau… Je me surprend à augmenter la pression que j’exerce dessus. Mes mains se lient dans la cambrure de son dos, alors que maintenant, je me tiens tout contre lui, sans penser à de la gêne, du dégoût, ou une indignation quelle qu’elle soit. La seule chose que j’arrive encore à penser de manière vraiment rationnelle et lucide, c’est à ne pas attarder trop longtemps ma bouche aussi fort contre sa peau… Pour ne pas laisser de trace. J’imagine que dans son taf, c’est pas recommander de s’afficher avec des restes d’activités perso… Et puis vu l’incident de ce matin, y a toutes les chances pour que ça la foute encore plus mal. Je prends donc sur moi, pour redescendre le long de son épaule.

Je me doute bien de ce que cherche cette main qui glisse sur mon ventre… Et je peux pas m’empêcher de sourire, ce qui est carrément étonnant, pour un mec qui vit mal le fait de pouvoir être approché par des individus du même sexe… Mais j’ai pas la volonté de le recaler. Parce que c’est lui, et qu’on est bien, là… Par contre, je pense vaguement à le vanner… Il a pas été inspiré par les deux gars du studio, mais là… Même si je l’ai pas touché directement… Je sens que son corps est pas si fatigué que ça finalement… C’est flatteur… Parce que bon… Oui, on est à poil sous la douche, maintenant tout de suite, on est l’un contre l’autre, mais c’était pas parti comme ça, et puis même, à part l’embrasser… J’ai rien fait…. C’est le fait de savoir qu’il est le seul mec, et même la seule personne à savoir me mettre dans cet état, qui a de l’effet sur lui? Dingue…

Je dénoue mes mains, pour laisser le bout de mes doigts suivre le sillon de sa colonne vertébrale, toujours dans ce creux qui ne touche pas le mur, et rapproche ma bouche de son oreille, sans avoir cherché à minimiser le contact. J’allais dire un truc… Mais quoi? Impossible de trouver… Alors je préfère l’embrasser encore, tout doucement, juste au dessous de cette limite entre sa mâchoire et son oreille, mon attention toujours en partie axée sur cette main contre mon ventre...

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Ven 1 Sep - 12:46

Si je voulais rester discret quant à mes … envies, c’est raté. Je veux bien faire des efforts, mais des fois … ben je ne peux plus. Quand il m’embrasse comme ça … qu’il me touche, qu’il est tout contre moi. Et qu’il me tienne contre la paroi de la douche. Et encore, je prends sur moi … comparé à ce que je pourrais faire face à quelqu’un d’autre. Mon souffle est rendu plus court, ses baisers, ses doigts, déclenchent plusieurs frissons sur ma peau mouillée. Si proche de mon oreille, les frissons redoublent de plus belle. Et moi si proche de la sienne … il peut sans mal percevoir mes soupirs.

Vu la proximité de ma main, je suis étonné de n’avoir décelé aucune tension … négative j’entends. Mais agréablement surpris. Alors, du bout des doigts, j’effleure son bassin, guettant ses réactions … sans pour autant me précipiter. Son bassin d’abord, puis le haut de ses cuisses, l’intérieur … Prêt à m’interrompre au moindre signe de recul, mon souffle chaud contre la peau fine de son cou, mon autre main toujours contre ses côtes. Puis, je recule un peu le visage, jusqu’à ce que mon crâne s’appuie lui aussi contre la paroi. Plus que de le sentir, je veux le voir … Voir ses réactions … Si ses joues s’embrasent, si son souffle se perd … Si il cherche à fuir mon regard, ou le contraire … tandis que mes doigts, encore plus lents, et prudents, s’aventurent à effleurer sa virilité.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Dim 3 Sep - 0:25

Je sens un tas de truc en lui qui... Réagit à ce que je fais... A commencer par son souffle, ces pulsations, que je suis toujours... Mais d'autres trucs moins... Tangibles. Bon... C'est pas tout à fait vrai. Y a un moyen bien physique de se rendre compte qu'on fait grandir le désir d'un mec... Sans mauvais jeu de mots. Mais ce que je veux dire là, c'est que c'est un truc qui se sens jusque dans l'air, et qui m'atteint aussi.

Wolfe m'a déjà touché... Dans le même genre de... Contexte. Je m'en rappelle très bien... En plus, je l'ai fait, moi aussi... Le toucher. Est-ce que je regrette? Je pense que ma présence ici suffit à avoir une idée de la réponse. Faut juste que je réfléchisse pas. Parce que ma Raison n'accepte toujours pas l'idée que je puisse aimer faire ça... Mais... Je sens bien qu'une partie de moi est grisée d'être à l'origine de l'état de ce mec qui me ferait oublier jusqu'à mon nom... Je retiens mon souffle quand ses doigts atteigne cette partie de mon corps qui est supposée me faire honte... Parce qu'elle n'a jamais su réagir "convenablement" aux charmes d'une femme, alors qu'elle le fait, maintenant...  Pour lui... Je n'entends plus que son souffle court...
Alors que je sens que ma cervelle va encore foutre la merde, je relève la tête, pour prendre avec cette rage que je ressens envers moi-même, les lèvres de Wolfe. Mon corps vient à sa rencontre. A la fois celle de sa main, et de son bassin, dans le même mouvement. A ce moment là, je ne peux plus faire abstraction de ce que j'ai éveillé en lui... C'est ouf... Mais j'ai pas l'impression de mériter ça après ce que je lui ai fait subir. Les deux mains remontent contre ses omoplates, et mon front se pose contre le sien, forçant ma bouche à quitter la sienne. Je ne peux plus que sentir les gouttes d'eau qui quittent ses lèvres pour s'échouer sur les miennes.

"T'es un mec bien... J'te l'ai déjà dit... Mais... Voilà..."

- Mais je suis un petit con de fils d'homophobe.
- Mais je dois démissionner.
- Mais j'aime trop m'éloigner du studio avec toi pour que ça finisse bien.
- Mais je passe mon temps à te faire morfler et j'ai horreur de ça.
.
.
.
- Mais qu'est ce que je vais faire après, quand tout ça sera fini?

Autant de façons de remplacer le "voilà" qui dit fuck à tout ces trucs que j'aurais pu dire... Parce que je n'arrive plus à le quitter des yeux. Ces deux iris bleus qui ont mis moins de temps à me transpercer qu'un coup de vent pour déclencher un feu de forêt. Ca fait autant de dégâts, mais nous, on ne tue personne, on détruit rien... A part la fierté de mon père... Qui verrait surement ça comme l'effondrement d'une bâtisse qu'il aurait essayé de construire... Mais je suis pas une foutue baraque, moi..

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» There's no remedy for memory ~ R.S.
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum