This is a fight for love Lust, hate, desire We are the children of the great empire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

This is a fight for love Lust, hate, desire We are the children of the great empire...

Message par Silver Heaven le Lun 27 Fév - 13:57


   

   

   
   Silver Haeven

   

ID CARD


   
© ezek
Nom :   Prénom(s) :Silver
   Âge : 25 ans
   Date de naissance : 12 août
   Nationalité : Américaine
   Groupe : Unclean Whispers
   Situation : Peter is in Love with Tinkerbell....
   Métier : Chef d'entreprise de transport de marchandise (Heaven Inc) / trafiquant d'armes
   FT Stephen James
   

   
Charmes du Corps
   
  J'passe pas mal de temps à la salle de sport. Faut dire que j'ai tout intérêt à m'entretenir si je veux être de taille à assumer mon job. J'veux dire... Mon père en imposait avec ses 47 balais et son expérience du milieu. Donc pour prendre la relève, et lui faire honneur, il faut que je me donne deux fois plus. Que ce soit écrit sur ma gueule que je fais pas des menaces en l'air. Et puis de toute façon, je supporte pas de rester planté à rien faire. Ca doit être aussi à cause de tout le sucre que je bouffe... Bref. J'pense qu'on peut dire que je suis... Charpenté... Tu vois le délire? J'aime bien les tatouages aussi... Déjà je trouve ça cool, et en plus ça permet de pas voir direct les cicatrices qui montrent que je passe quand même un certain temps à me foutre sur la gueule avec des rockets qui se la pètent, mais aussi avec des mecs loin d'être des enfants de chœur... On va dire que c'est un moyen d'attirer le regard pour rester discret sur mes occupations. Je porte des piercings aussi... Mais ça, c'est juste pour le sex appeal... *siffle*
   
Nuances du cœur & état d'esprit
   J'ai pas peur de grand chose... Ni de grand monde d'ailleurs. Le seul truc qui me fout vraiment les jetons, c'est de perdre les gens que j'aime. Ca doit faire vachement bateau ou cliché c'que je dis là... Mais crois-moi que quand on trempe dans les affaires qui sont les miennes, c'est pas du pipeau. Ca va vite à déraper si un truc tourne mal, et les premiers qui morflent, c'est les innocents... Ou l'entourage. Parce que j'pense que y a que ça qui doit pouvoir faire fléchir le plus dur des lascars. Du coup, je mentirais si je disais que je m'entoure pas... Chuis l'genre sociable comme mec. J'aime bien déconner, et faire rougir les gens... Parce que j'ai pas froid aux yeux, genre... M'enfin... Mollo maintenant là-dessus, parce que j'suis amoureux, et je joue pas avec ça. Quand je fais une promesse, je m'y tiens. Question d'honneur. En bien comme en mal. Aussi vrai que je suis un Heaven, je peux décrocher la lune pour te péter la gueule si je te l'ai dit droit dans les yeux. Et toi, si tu me mens, ou que tu me la fais à l'envers, je te dis même pas ce qui va t'arriver. La mafia, c'est comme des meutes de loups. Si tu files droit, ou que t'es un bon chef, tout le monde bouge pour surveiller tes arrières. A la moindre crasse, on va tous bouger aussi pour te faire regretter d'être né, et après, t'auras disparu... Et personne pleurera sur ta gueule

STORY


   
Faut-il que je t'apprenne, les eaux troubles où je taine?
Axel Bauer & Zazie - A ma place
© ezek
Bien évidemment, on n’implique pas trop les gosses. Je veux dire, on les épargne au max… Mais ça, c’est valable jusqu’à… 13 piges dernier carra. Après ça, on est considéré comme assez matures pour piger un certain nombre de trucs. Même si on a les détails que quelques années plus tard.

13 ans… C’est à cet âge là que j’avais commencé à comprendre que les « copains de poker » de papa ne venaient pas que pour jouer aux cartes… Par contre, ma mère, elle, faisait mine de ne rien savoir. Je l’avais cru longtemps. En fait, jusqu’à ce que mon père me dise que dans le métier, les choses pouvaient mal tourner… Que se soit au niveau des flics, ou des règlements de comptes entre les groupes de différents réseaux… Parce qu’à aucun moment il ne m’avais dit de ne rien dire à Maman, alors elle devait juste fermer les yeux.. Très honnêtement, je ne savais pas quoi en penser. Parce que même si elle choisissait de se taire, si un jour la justice nous tombait dessus, elle serait jugée complice. C’était pas comme si papa menait une double vie, comme dans les films, et qu’il recevait ses collaborateur dans un QG top secret et tout le bordel. Il disait que ca éveillerait les soupçons des voisins commères du quartier s’il s’absentait régulièrement le soir… Et je voulais bien le croire…

A 18 ans j’avais commencé à apprendre les ficelles du métier. Mon père avait 43 ans. Et il disait qu’il valait mieux qu’il me forme maintenant, tant qu’il était encore en pleine possession de ses moyens… J’avais été attentif, et là encore, j’avais compris rapidement que, mon nom était connu. Certes, je n’étais pas le fils du grand Parrain, mais bon… L’entreprise familiale pesait assez lourd sur le marché pour que on nom à lui seul, m’accorde plus facilement les faveurs de certains, et les foudres d’autres… Et dans le second cas, j’avais pas été épargné sur le fait que mes ennemis potentiels n’étaient pas des tendres, et que le pire des sors qui pouvait m’attendre, c’était pas la taule. J’avais donc intérêt à sans cesse assurer mes arrières, et à ne jamais faire aveuglément confiance à quelqu’un. Même les anciens qui faisaient partie du cercle depuis des lustres… Des fois… La pression fait qu’à tout moment n’importe qui peut se sentir pris à la gorge et retourner sa veste.
D’un coté, ça me rendait un peu triste… Mais disons que de toute façon, mon destin était tracé. En plus, j’étais plutôt bon là dedans. Malgré mon jeune âge, j’avais vite appris à me faire respecter. J’étais devenu inflexible. Et quand il fallait donner des preuves, je sévissais. Au début, ça m’avait fait mal... Maintenant, je m’y étais fait…

20 ans… On était partis sur un gros coup avec mon père, et quelques autres. D’après ce qu’ils disaient le meilleur de l’année. Et bien-sûr, plus le poisson est gros, plus il se débat…
Dans le trafique d’armes, tout le monde est armé.  Et dès que ça part en couilles, le sang gicle. Dans cette tuerie… J’ai perdu… Mon pilier, mon mentor, mes repères… Mon père. Il avait été tiré comme un fauve qu’on veut neutraliser par peur qu’il nous saute à la gueule… Il avait. Son corps traversé d’une rafale de munitions laissant un trou béant dans sa poitrine. Il avait  que 45 balais… J’étais abattu, et en même temps fier de lui. De l’homme qu’il avait été, et de celui que j’étais devenu grâce à lui.
A partir de ce soir là, j’étais devenu impitoyable. Quelque chose avait été brisée en moi. C’était comme si j’avais pris conscience que rien ni personne n’était inébranlable. Je le considérais comme un rock inarrêtable… Mais on a rarement raison des balles…
Je m’étais donc mis au deal de dope. Ca pouvait constituer une monnaie d’échange intéressante. Certains de la bande le faisaient déjà. Moi, j’avais évité jusque là… Mais en fait, ça élargissait un peu la clientèle. Par contre, je voulais pas de plan aussi ambitieux que pour les armes. Ca aurait été trop compliqué à gérer. Mais je devais bien avouer qu’une petite dose de temps en temps, c’était bon pour la détente… Pendant une petite soirée en bonne compagnie… Sans se mettre minable hein, ça aurait été bête d’oublier ce genre de moment hors du temps… Juste de quoi s’aérer l’esprit…

Après la mort de mon père, dans les quelques mois qui avaient suivis, j’avais ressenti le besoin de quitter la maison. Autant quand il était là, j’avais pu supporter les œillères de ma mère… Mais là, c’était trop dur. Quitte à ne pouvoir parler de ma vie à personne, je préférais faire ça ailleurs… Et puis… Le bureau, les dossiers… Tout ça, dans cette maison, c’était pesant. Même si les papiers, j’allais devoir les emmener, j’avais besoin d’un autre environnement. Et même si je manquais pas de thunes, et que donc, j’aurais tout à fait pu payer un loyer, j’aimais pas vivre seul. Du coup, j’avais posé une annonce en plusieurs exemplaires dans le quartier, avec mes coordonnés. Quelqu’un y répondrait bien. En attendant, j’avais pris l’appart. Assez grand, éclairé, sans pour autant que ça ressemble à un truc de vieux riche qui expose son biffe. Je pouvais juste pas rester avec ma mère. Officiellement, aux yeux de la loi, j’étais vendeur. Ca passait bien d’être chef d’entreprise par succession à mon âge.
Un soir, j’avais justement reçu un appel en rapport avec mon annonce. Genre… Une quinzaine de jours plus tard… Une fille. Why not. A la limite, je préférais ; même. Le quotidien avec les mecs c’était pas forcément plus simple, loin de là… Axelle… J’aimais bien ce nom. Elle m’avait donné l’adresse du club où elle bossait pour une prise de contact. Ca m’allait parfaitement. Direction donc le Guilty Pleasure. Je connaissais les lieux, même si j’étais pas considéré comme un habitué.
Un peu en avance sur l’heure du rendez-vous, j’avais eu le temps de prendre un verre en regardant le numéro en cours….
Une jolie brune dansait à la barre. Je souriais, pensif, en portant mon verre à mes lèvres, essayant de me représenter la personne que j’avais eue au téléphone. Grande ? Petite ? Timide ? Entreprenante ? Ultra féminine, ou garçon manqué ? Blonde, brune ou rousse ? Typée ? Studieuse ? Ou peut-être qu’elle venait d’un milieu illicite comme moi…

Je regardai la danseuse qui, clairement, savait ce qu’elle faisait. Je veux dire… Qu’elle se trémoussait pas, juste histoire d’émoustiller son publique. Même si, bien sûr, elle était sensuelle… Mais… Je sais pas… J’aurais dit qu’elle avait quelque chose en plus. Même si j’étais loin d’être expert. Ca se sent ses trucs là… Et puis… Des nanas botoxée qui jouent des hanches, j’en avais vu passer quelques unes quand même.
Le numéro se termine. Ca tombait bien, mon rendez-vous approchait… Et puis j’avais pu voir la représentation jusqu’à la fin. Je sortis, juste devant le club pour fumer une clope, et envoyai un message à ma potentielle future coloc’ pour lui dire que je serais devant… Elle aurait sûrement moins de mal à me retrouver qu’au milieu de tous les clients… Sans compter que sans savoir à quoi ressemble précisément la personne qu’on cherche, C’est comme jouer à colin-maillard…
Quelques minutes plus tard, une main se posa sur mon épaule. J’étais en T.Shirt. Mes tatouages faisaient partie des éléments distinctifs que je lui avais donnés. Logique.

Je me retournai donc avec un sourire avenant, et là… La danseuse… Je marquai un temps d’arrêt avant de me reprendre. Sans déconner… C’était elle mon rendez-vous ?

« Super numéro, miss. Franchement. »

Je m’étais penché vers elle pour lui faire la bise. Serrer la main à une femme, ça m’arrivait, mais que dans le cadre des trucs super protocolaires du boulot. Elle avait sorti une clope en riant.

« Je suis pile à l’heure, si c’est pas beau ! »

C’est là que je réalisai que j’étais arrivé après le début de son show, et que j’avais donc raté la présentation de l’artiste… Je me sentis donc carrément con de m’être trouvé face à elle sans le savoir, mais bon… Après m’être un peu auto foutu de ma gueule – Occupation que la demoiselle n’a pas tardé à partager avec moi, on est parti visiter l’appart… Enfin… Je lui ai fait faire le tour du propriétaire, vu que moi je vivais là depuis quelques temps déjà. Elle avait eu l’air séduite direct… Et puis… Le courant avait l’air de passer. Le premier contact, c’est vachement important, surtout quand on s’apprête à partager le quotidien de quelqu’un.
J’avais pris ma journée le lendemain pour l’aider à s’installer. Ma bagnole me permettait de lui filer un franc coup de main… Et si j’en croyais les quelques infos qu’elle m’avait donnés dans la conversation, elle connaissait pas grand monde dans le coin apparemment… Et pis au final, on a passé une bonne journée, même si, pour deux c’était assez crevant à la fin. J’ai regretté de ne pas avoir de jacuzzi… Une douche chaude pour moi, je lui avais laissé la baignoire, et juré craché, j’ai été sage….

Un soir, alors que j’avais eu une journée bien stressante au taf, j’avais ramené de quoi fumer et se détendre un peu. J’étais en train de rouler quand la miss arriva vers moi, intriguée. Je lui avais donc tendu mon joint après avoir tiré une longue latte dessus. Direct, à sa tête, j’avais vu qu’elle aimait ça. Ca nous ferait un truc en plus à partager de temps en temps, vu que je fume de façon très occasionnelle. En fait, j’avais pas tardé à me rendre compte qu’elle fumait beaucoup plus que moi. Ses fringues sentaient la fumée non-stop. Mais bon… Elle avait sa chambre alors elle gérait ça. C’était son buisness.
A-vrai-dire… Je m’étais attaché à ne pas aborder le sujet… Jusqu’à ce que… Je vois son état se dégrader. Je veux dire… Sa peau était devenue vâchement plus pâle… Et j’aurais juré qu’elle avait perdu du poids. Même si on pouvait pas dire qu’elle avait grand-chose à perdre avant… Et puis… Elle rentrait plus tard, elle avait l’air sur les nerfs par moment… Jusqu’à ce qu’elle sorte pour je-ne-sais-quoi foutre pendant une à deux heures… Après ça, elle rentrait… Absente. Et j’aimais pas ça. Du tout. En vrai, je m’étais attaché à cette fille. Plus que je l’aurais cru… A force de la voir, tous les jours, j’avais commencé à l’observer, pour apprendre à connaitre un peu plus sur elle que son gout en matière de fringue et ce qu’elle bouffait au petit dej’… C’est clair qu’on rigolait bien, que les petites tensions de merde ne durait pas bien longtemps… Mais c’est quand j’ai commencé à m’inquiéter pour elle, à avoir besoin de l’entendre rire quand j’avais pas trop le moral, à me sentir fier d’elle quand il m’arrivait de passer au Bright Highlights pour la voir danser… Parce que… Je suis sûr qu’elle a un truc de plus que la plupart des nana qui flirt avec les barres de l’estrade… A aimer ses petits regard joueurs, et même ses moments… D’égarement qu’on a déjà eu quelques fois… Sans vraiment chercher à comprendre pourquoi… Ouais… C’est là que j’ai réalisé que je serais prêt à démonter la gueule de qui que ce soit qui lui ferait du mal… Même si… Au fond de moi, une petite voix me dit que c’est cette beuh qui la bouffe le plus, et que ça… C’est de ma faute… Il a suffi d’une fois…


   

AND YOU ?!


   
*Passe le micro au créa*

   Non parce que... C'est quand même grâce à nos  cerveaux en ébullition qu'on en est là, alors... On se garde un peu de place quand même... *ahem*

   Prénom/Pseudo : Lady Crow
   Age : Still 23
   Comment es-tu arrivé(e) jusqu'à nous? Je suis... "Nous" (a)
   Expérience dans le rp : Voltigeur aguerri
   Taux de présence estimé : Never so far...
   Envie d'en dire plus? : "When you say you love me... Sounds like Heaven..."


Dernière édition par Silver Heaven le Dim 19 Mar - 0:55, édité 4 fois (Raison : z)

Silver Heaven
is Peter Pan

avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 27/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: This is a fight for love Lust, hate, desire We are the children of the great empire...

Message par Brooke Anderson le Mer 1 Mar - 19:26

Aaaaaaaaaaaaaaah mon lapin !! Je suis tellement contente que tu sois là ! *-*
Bon dieu qu'est ce que t'as la classe (a)
Je te réserve un paquet de bonbon quand tu auras fini, bien sûr tu pourras les partagés avec la belle danseuse *siffle* ♥

_________________

Brooke Anderson
is Lapinette

avatar
Messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 08/02/2017
Localisation : Ici et là .. Tout dépend de vous
Emploi/loisirs : Trafiquante d'armes pour Heaven'Inc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: This is a fight for love Lust, hate, desire We are the children of the great empire...

Message par Axelle Fitzarde le Ven 3 Mar - 19:03

Hééé, c'est moi sa fournisseuse de bonbon !

:Crazy:

Ahem ... pardon.
Mon Peter Pan ♥️

Axelle Fitzarde
is Tinker Bell

avatar
Messages : 10
Age : 24
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Embrumée
Emploi/loisirs : Chorégraphe et danseuse au Bright Highlights
Je suis : Addicte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: This is a fight for love Lust, hate, desire We are the children of the great empire...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum