Scars will build my throne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scars will build my throne

Message par Calvin Everstone le Dim 5 Mar - 18:48





   Calvin Everstone

ID CARD


© ezek
Nom : Everstone
Prénom(s) : Calvin
Âge : 23 ans
Date de naissance : 19 Novembre
Nationalité : Américain
Groupe : Walk in the dark
Situation : Père célibataire & amoureux
Métier : Artiste peintre
FT Zayn Malik

Charmes du Corps
Calvin est un bel homme, dire le contraire serait mentir … Enfin, on peut ne pas être fan des tatouages, de la coupe semi rasée … mais il faut lui reconnaître un certain charme, dans son attitude de mauvais garçon et son regard ambré qu'il pose sur vous. Non ?
Calvin n'est ni grand, ni petit. Il n'est pas non plus ni trop gros, ni trop maigre. Enfin, certains pourraient peut être dire qu'un peu de graisse ou de muscles supplémentaires ne lui ferait pas de mal. Pour ce qui est de la musculature, il essaye de s'entretenir, un petit footing régulièrement, un passage à la salle de sport de temps à autre …
Son regard ambré, oui on en a déjà parlé, mais il est si percutant qu'en parler deux fois n'est pas de trop. Ces deux petites billes aux nombreuses nuances ressort harmonieusement sur son visage au teint naturellement hâlé et ses cheveux d'ébène, parfois blondis par des colorations artificielles … parfois plus ou moins longs, rasés totalement ou non … Il aime ses cheveux, et il aime aussi changer régulièrement de coiffures … en fonction de l'humeur … du temps ? Oui parce que quand il fait trop froid, de longs cheveux ça peut tenir plus chaud. Comment ça c'est n'importe quoi ?
Question vestimentaire, Calvin adopte un style assez … rock n' roll ? Le jean fait parti de ses incontournables même si parfois, rester juste avec un jogging lui va tout à fait. Troué, usé, propre, slim … cela varie, mais la veste en cuir qui l'accompagne n'est jamais loin.

Nuances du cœur & état d'esprit
Calvin traîne derrière lui, depuis de nombreuses années, la mélancolie de l'artiste maudit. Il aime la vie, il en savoure chaque instant, mais nombreuses sont ces nuits d'insomnies, ces périodes de déprime durant lesquelles le jeune peintre se perd. Le cœur serré, tous ces questionnements existentiels l'assomment. Pourquoi m'a t-elle abandonné ? Suis-je à la hauteur pour assumer mon rôle de père ? Pourquoi le destin m'a enlevé mon petit frère ? La vie , la mort. Il y est sensible, peut être plus que la moyenne. Il réfléchit beaucoup, sans doute trop. Et combien de fois s'est-il perdu dans l'alcool pour juste arrêter de penser ? Mais il a su s'entourer de personnes fidèles, pour qui il donne sans compter et pour qui il serait prêt à tuer.
Petit bout en train, il a toujours le mot pour rire, et toujours une connerie à faire dans la poche. Si il peut se montrer très sérieux quand cela est nécessaire, la plupart du temps il peut rapidement paraître comme un vrai clown. Il aime ça, ne pas se prendre au sérieux, faire rire son entourage … Il est de ceux qui apportent leur petit brin de folie dans chaque situation.
Malgré tout, il reste quelqu'un de très débrouillard, ayant dû se gérer tout seul quand il a quitté la maison familiale. Il a également dû rapidement gagner en maturité lorsqu'il a apprit qu'il avait une fille. Depuis, il est devenu un jeune papa un peu maladroit mais aimant, qui est prêt à tout pour voir sa fille sourire.

STORY


Remember the moment you left me alone and broke every promise you ever made. I was an ocean, lost in the open, nothing could take the pain away
© ezek
Mes cicatrices construiront mon empire … Bien sûr vous allez me dire qu'à vingt trois ans, on a encore rien vécu. Mais croyez-moi, en une vie entière, personne ne voudrait vivre ce que moi j'ai vécu. Malheureusement, trop de personnes connaissent cette souffrance …

Mais commençons par le début, par les jours qui chantent, par les plus belles années de ma vie. A peine m'étais-je éveillé dans ce monde étrange que la vie m'apporta un compagnon de route, un petit frère, Finn, qui n'était plus jeune que moi que de quelques mois. Autant vous dire que la différence ne se voyait pas. Tous les deux, on était plus fort que tout. Indestructibles, soudés à jamais. Bien sûr, comme dans toutes les fratries, il y a eu des tensions, mais bien futiles à l'image de ce lien indélébile qui nous unissait l'un à l'autre. Nous sommes tous les deux nés à New York, mais nos parents se sont séparés, et nous avons suivi notre paternel à Londres.

A ce duo de choc se rajouta une brunette. Rencontrée à l'âge de treize ans à Londres justement, Jessalyn. Elle a rapidement marqué nos vies à tous les deux. Pour moi, elle devint celle à qui je pouvais tout dire, mes joies, comme mes craintes. Et pour Finn, l'Amour, celui qu'on écrit avec un grand A. Je n'avais besoin de rien d'autre qu'eux deux.

J'ai tout le temps aimé peindre, et c'est pour moi le meilleur moyen d'expression, surtout quand les mots manquent. Ma famille a tout le temps était derrière moi pour me pousser dans ma passion et m'a permis d'entrer dans une école d'art. J'ai pu y rencontrer des gens extraordinaires, qui m'ont encore plus encouragé et permis de croire en mes rêves.

A mes dix neuf ans, je suis retourné vivre à New York, me disant que j'aurai sans doute plus de chances là bas de vivre de mon art. Je ne roulais certes pas sur l'or, encore aujourd'hui d'ailleurs je suis obligé de faire quelques petits boulots à côté pour joindre les deux bouts. Mais je ne suis pas du genre à me prendre la tête, je vis au jour le jour, composant avec ce que j'ai. Des fois on trébuche, mais on se relève. Enfin, parfois la chute est rude … Cela faisait à peine quelques jours que je m'étais installé que j'ai rencontré cette fille dont je ne citerai pas le nom. Je voulais croire en l'amour, je voulais croire que moi aussi je pourrais vivre une belle histoire. A l'image des plus grands artistes de notre Histoire, elle était ma muse, mon inspiration. Mais elle s'est rapidement transformé en une triste chimère, le vestige d'un amour utopique. Je n'avais plus qu'à ramasser les miettes d'un cœur brisé.

Et puis Finn et Jessalyn sont venus se mêler à la vie New-yorkaise, et je les ai tout de suite hébergé chez moi. C'était le grand retour de notre trio ! Ca n'était pas très grand chez moi certes, mais ça faisait l'affaire, et hors de question que je les laisse galérer à se trouver un appartement comme j'ai pu galérer.

La vie, c'est comme une grande toile blanche. On y ajoute des couleurs, petit à petit, on se laisse porter par notre inspiration, y allant de gros coups de pinceaux, ou de traits tracés avec minutie. Mais des fois on a beau chercher dans tous les coins, vider tous les fonds de pot, on ne trouve que les plus sombres, les plus tristes. Alors, on compose avec ce qu'on a. Ou ce qu'on a pas. Il ne fallut qu'un coup de feu, un seul, pour que tout bascule. Le destin lança une ombre cauchemardesque sur ma toile, et mon frère inerte, sans vie, gisait à mes pieds. Le désespoir, la rage … la haine pour cet homme qui s'est retrouvé à braquer cette banque dans lequel Finn, Jessalyn et moi nous trouvions. Ce sentiment, encore aujourd'hui, m'habite et veille sur mes songes. Pourquoi lui. Depuis ce jour là je suis vide, il me manque quelque chose. On m'a enlevé ce compagnon de route, cher à mon cœur, cher à ma vie. Et je suis censé vivre avec ça …

Aujourd'hui ...
Aujourd'hui ... Enfin, cela remonte à presque un an, j'ai appris que j'étais le papa d'une petite Lily, deux ans. Elle est la fille de celle qui fut ma muse et qui m'a arraché le cœur, Lexie. Jusqu'où cela va t-il me mener ? Suis-je capable d'être un bon père .. Puis-je ne serait-ce qu'espérer avoir sa garde .. ? Les choses bougent … Elles bougent tellement que j'ai cru rencontrer une femme qui serait capable de briser tous mes cauchemars. Mais elle n'a fait qu'en créer d'autres. Alors que je croyais pouvoir élever ma fille avec elle, nous construire une petite vie stable … je me retrouve encore à attendre le retour de cette femme … ou à me décider à me convaincre sur le fait que j'ai encore été pris pour un con. Force est de constater que j'accorde mon attention aux mauvaises personnes et que d'autres mériteraient que je m'y attarde davantage.

Ah et … je ne vous ai pas dit. Mais les miracles existent. Si si ! Approche Robin, et montre leur que ça existe, montre leur à tous que tu n'es pas mort. Cilvan et Nif ont encore beaucoup à vous montrer. Les frères Everstone sont increvables. Et celui qui cherchera à t'enlever une nouvelle fois à moi n'est pas prêt à affronter le cauchemar qui l'attend.


AND YOU ?!


*Passe le micro au créa*

Prénom/Pseudo : Batfée
Age : 24 ans
Comment es-tu arrivé(e) jusqu'à nous? là au commencement ♥
Expérience dans le rp : Voltigeur aguerri
Taux de présence estimé : Aussi souvent que possible
Envie d'en dire plus? I'm Batman

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scars will build my throne

Message par Gaëlle de Lioncourt le Dim 5 Mar - 23:48

*Approche à pas feutrés comme la femme feline et sauvage qu'elle est, et t'attrape par la main pour se mettre à courir vers la lumière de la scène. Mais avant de passer le seuil d'ombre, elle se hisse sur la pointe des pieds pour effleurer tes lèvres de son souffle sans oser les embrasser et repart en courant avant de plonger à l'eau...*

Gaëlle de Lioncourt
is The wild one

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : Je cours, encore et toujours...
Emploi/loisirs : Couturière de renom / Modèle photo
Je suis : Heum... Cé... Célibataire....

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum