Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Gabriel Shades le Dim 12 Mar - 22:34

Tout s'est passé très vite. Une conversation, des questionnements... Des négociations, et me voilà sur la terre de Baudelaire et Molière... Comment? Pourquoi? Je ne dirais pas que je l'ignore, mais... J'avoue que c'est parfois encore confus dans ma tête. Toutefois, je suis certain que ma présence est réellement souhaitée cette fois, et attendue par tous ceux qui me rencontreront, contrairement à ma précédente escapade à Miami. J'avais fait le trajet seul. Cette fois, on m'accompagne... Et... "On" est loin d'être anonyme, puisqu'il s'agit d'Elyas Gregorz... Un client... Détonnant. Un policier dont le regard m'inspire bien plus que toutes les caricatures de fantasmes que le commun des mortel associent à l'uniforme. J'aime qu'il me regarde... Qu'il me touche, oui... Indéniablement... Qu'il m'embrase, me glace, m'emprisonne, et m'envole... Pourquoi? C'est comme ça depuis le début. Grisant, et instinctif... Intense et sensuel. Cet homme occupe mes pensées depuis notre rencontre. Comment ne pas être intrigué par une créature comme lui? Efféminé, et pourtant... Je ne pourrais nier sa virilité. Tant de facettes, que je ne sais pas résister à l'envie d'en apprendre plus sur lui... Et j'avoue que cette curiosité m'effraie un peu parfois... Et pour cause.... Je me retrouve en passe de rencontrer sa mère... Qui n'a jamais eu la possibilité d'avoir affaire à aucun compagnon de son fils...

Cette confidence a naturellement éveillé en moi des sentiments contradictoires. J'en ai été touché, bien sûr... De compter assez pour lui, pour qu'il ait parlé de moi à son entourage... Mais justement, je sais aussi que cette démarche n'a rien d'anodin, et qu'elle suscite nombreux questionnements de toutes parts, et... Il est capital pour moi de ne pas entrer dans une spirale sentimentale... Bien trop dangereuse, et dont la douleur dépasse celle que je me sens en mesure d'assumer. Mais les choses ont été mises au point. Nous sommes amant, et Lady Rossi le sait. Elle sait aussi dans quelles circonstances Angel Eyes et moi nous sommes rencontrés. Alors... S'il s'agit de montrer à une mère que son fils sait jouer de ses charmes, et séduire par bien des aspects, que sa vie n'est pas que solitude morbide, je veux bien aider le Commissaire à fournir des preuves.... Charmes qui ont d'ailleurs fait feu pendant tout le périple... Il fallait bien faire diversion face à une fatigue tenace, non?

Voilà comment je me retrouve là... A des milliers de kilomètres de chez moi, un bouquet de fleurs à la main, le souffle en suspens. Le serpent fluo de mon T.Shirt fait écho avec mon regard aux pupilles fendus... J'espère que la maitresse de maison ne se sentira pas offensée de ne jamais voir mes yeux...


Dernière édition par Gabriel Shades le Lun 13 Mar - 1:16, édité 1 fois

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Elyas Gregorz le Lun 13 Mar - 0:35


   

   

   
Gabriel & Elyas

   

   Maman, j'te présente Gabriel … Combien de fois ma mère a t-elle rêvé d'entendre cette phrase, de me voir enfin accompagné par quelqu'un autre qu'un coup d'un soir … qu'un flirt sans lendemain … Bien sûr, j'ai toujours veillé à la préserver de ces allers et venues, même lorsque nous habitions encore sous le même toit. Ca ne l'empêchait pas néanmoins d'être au courant de mes fréquentations. Hé, lorsqu'on a un fils qui se plaît, depuis l'adolescence, à se travestir, ça fait du bruit … Mais jamais elle ne s'est montrée dérangée par ma façon d'être, ni de ma manière de vivre. Elle n'a jamais été choqué de me voir habillé en femme et si mon père tentait toujours de me freiner, ma mère se plaisait à m'appeler Lily dès que j'enfilais une paire de talon. La seule chose qui semble réellement la déranger, c'est de voir qu'à 37 ans je n'ai toujours pas fondé de famille. Avec son expérience, elle n'attend pas forcément que je me marie, mais certainement que je m'installe dans une relation stable et durable. Et voilà qu'aujourd'hui, je m'apprête à lui présenter Gabriel Shades … ce danseur qui est entré dans ma vie pour ne plus en sortir, cette obsession grandissante et incontrôlable. Dans les circonstances actuelles, ma mère fera certainement de raccourcis, bien que je lui ai expliqué au mieux les bases de notre relation. Elle préférera penser son fils amoureux … Le suis-je ? En voilà une bonne question. Je sais que ce sentiment m'est interdit face à lui. Et aussi fort puisse être ce que je ressens pour le jeune tatoué, je me refuse à l'appeler Amour.

Maintenant que nous sommes tous les deux sous le perron, le bouquet de fleur aux mains de Gabriel, le stress monte en bloc. Il m'avait suivi tout le long du voyage, mais j'avais fait de mon mieux pour l'ignorer. Désormais, je suis là, le doigt sur la sonnette, le cœur tambourinant dans mes tympans. J'ai presque l'impression de retomber plusieurs années en arrière … Ca me fait bizarre.

Quelques secondes après avoir sonné, j'entends de l'agitation derrière la porte, des talons qui claquent, et des clefs dans la serrure. Mon cœur fait un bond tandis que mon regard se pose furtivement sur Gabriel, puis je souffle avant de voir apparaître ma mère, la femme que j'admire le plus sur cette Terre. Le temps ne semble avoir aucune prise sur elle, et les années n'enlèvent rien à son charme. Après une longue hésitation quant à la tenue à adopter aujourd'hui, elle avait visiblement fini par opter pour un tailleur bleu marine, pantalon et veste, porté par dessus une marinière. Beaucoup ont du mal à croire qu'elle a un fils de 37 ans … et quand on nous voit côte à côte, on a souvent aussi du mal à nous imaginer parent. Car il semblerait que je n'ai hérité que de ses yeux … physiquement parlant du moins.


Son regard se pose d'abord sur Gabriel, lui adressant une première salutation, silencieuse, à peine perceptible, je sais à quel point elle est curieuse, mais aussi timide au premier regard. Puis, elle vient à moi pour m'enlacer avec toute la tendresse qui la caractérise. Mine de rien … elle m'avait manqué.

-Vous voilà enfin ! Soupire t-elle, en français, presque soulagée.

Je la serre un instant contre moi, puis après avoir déposé un tendre baiser contre sa joue, la relâche pour me tourner au trois quart vers Gabriel, une main posée au creux du dos de ma mère.

-Maman … Je te présente Gabriel. Je m'exprime en anglais afin que l'intéressé puisse comprendre les mots que nous échangeons, sachant aussi pertinemment que ma mère me suivra dans cette langue, bien que son accent anglais soit plutôt marqué.

Le regard clair de ma mère se porte donc jusqu'au regard reptilien du danseur. Comme à son habitude, elle adopte une certaine retenue, qui s'envolera certainement au fil des minutes qui suivront si le courant passe bien. Cela n'enlève en rien à sa bienveillance naturelle qui s'exprime à travers un sourire chaleureux qu'elle lui adresse. Apparemment, le style du jeune homme ne semble pas la surprendre plus que ça, et éveille même un petit sourire malicieux sur ses lèvres. Pourtant, elle se garde de tout commentaire … pour le moment.

-Gabriel … répète donc t-elle, à la française, avant de poursuivre en anglais. C'est un plaisir de te rencontrer, Elyas m'a beaucoup parlé de toi …

   

Elyas Gregorz
is Angel eye

avatar
Messages : 14
Age : 38
Date d'inscription : 03/03/2017
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Commissaire
Je suis : émerveillé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Gabriel Shades le Lun 13 Mar - 1:13

Ca me semble presque surréaliste d'être ici... Dans ce pays qui m'a tant fait rêvé, sitôt que j'ai su lire, ou presque... Au coté de cet homme qui s'invite parfois dans mes songes, dans une situation si... Bref. Je veille à ne pas avoir l'air aussi tendu que je le suis, mais je sens bien le stress d'Elyas monter en lui, comme ça avait été le cas avec son désir dans la voiture... Mais sans doute vaut-il mieux que je ne pense pas trop à ça non plus...

Enfin, la femme blonde apparait sur le perron, visiblement enchantée de nous voir. Son sourire illumine ses traits, et je peux deviner le sens de ses mots sans les comprendre. Tout son être parle pour elle... Et voila bien un langage que je maitrise. Une déferlante de nostalgie me traverse quand je vois la tendresse qu'elle témoigne à son fils, me rappelant ma mère, quand elle venait nous chercher à l'école, mon frère et moi... C'est en entendant mon nom que je reviens au présent... Moi... Présenté à une mère aimante. Ca dépasse tout bonnement l'entendement. Mais j'élargis mon sourire en m'inclinant pour faire le baise main à cette femme rayonnante qui m'ouvre sa porte,puis la relâche doucement pour lui tendre le bouquet.

"Enchanté, Lady..." Répondis-je reconnaissant que mes hôtes emploient ma langue. "Je suis bien curieux de savoir ce qu'il a bien pu vous raconter..."

Mon regard espiègle se tourne instinctivement vers le policier, avant de revenir à la maitresse de maison.

"Quoi qu'il en soit, merci de m'accueillir chez vous..."

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Elyas Gregorz le Mar 14 Mar - 18:21


   

   

   
Gabriel & Elyas

   

   

Voir Gabriel faire un baise-main à ma mère ne m'étonne guère. Elle … elle l'est un peu plus, et je jurerai presque avoir vu ses joues rosir … peu habituée qu'un homme se comporte avec tant de manières vis à vis d'elle. Puis, elle semble touchée en voyant le bouquet, qu'elle saisit entre ses mains avec un brin de timidité.

-Oh … merci ! Chantonne t-elle

Se joue alors un premier échange de regard entre ma mère et moi. C'est là que je sais qu'elle a eu une bonne première impression. Comment aurait-il pu en être autrement … Puis, elle s'écarte de l'encadrement de la porte pour nous laisser passer. Je la relâche donc et c'est désormais dans le creux du dos de Gabriel que ma main se pose, pour l'inciter à entrer le premier.

-Il m'a raconté pleiiiins de choses ! Reprend ma mère dans un anglais un peu maladroit afin de répondre à demi-mot à la curiosité du danseur. Installez-vous, j'arrive !

Partant en quête d'un bouquet de fleur, elle parle donc un peu plus fort pour que nous puissions l'entendre. Mais déjà je sens mes joues rosir et je détourne le regard. Connaissant ma mère …

-Il ne tarissait pas d'éloges …

Je me racle la gorge et dépose la valise de Gabriel – que j'avais subtilisé avant qu'il n'entre dans la maison – au pied de l'escalier avant d'aller pendre ma veste blanche au porte manteau. Ca allait finir par devenir gênant si elle continuait sur cette lancée.

-Toutes fondées … précisais-je à l'intention de Gabriel, le regard malicieux et un sourire légèrement espiègle au bord des lèvres.

Prenant doucement sa main, je l'amène jusqu'à la salle à manger, devant ainsi traverser un salon dont les tons bordeaux des rideaux associés au cuir des canapés offrent à la pièce une atmosphère chaleureuse, atmosphère perpétuée dans la salle à manger qui porte les mêmes teintes. La table est dressée, pour trois, sobre mais accueillante, deux bougies – encore éteintes – ornant le chemin de table.

-Je vous ferais visiter le reste de la maison après … Signifiais-je à mon invité, ne pouvant résister à l'envie de glisser un rapide baiser contre sa joue.

   

Elyas Gregorz
is Angel eye

avatar
Messages : 14
Age : 38
Date d'inscription : 03/03/2017
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Commissaire
Je suis : émerveillé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Gabriel Shades le Mar 14 Mar - 19:10

J'aime le son de la voix de Charlotte... Et si je peux sembler prendre les devants par mon geste, sa timidité m'est familière... Tant j'ai été régi par cet état d'esprit moi-même pendant longtemps... Ce constat m'attendrit... Me voilà perdu à l'imaginer raconter des histoire pour endormir son fils quand il était enfant...
Mon sourire grandit quand elle prend les fleurs que je lui tends, avec enthousiasme. Avait-elle imaginé que nous puissions arriver les mains vide? Je suppose qu'Elyas n'est pas tenu de lui offrir quelque chose à chaque visite... Il doit être comme chez lui, même sans vivre ici à plein temps... Mais moi...

Je lance un regard espiègle au policier, en remarquant bien le ton de Charlotte qui a l'air ravie de me dire qu'elle en a appris beaucoup sur moi... Tiens donc... La gêne perceptible sur les traits de l'androgyne lui donne l'air plus jeune... Comme un adolescent qui prie pour que sa mère n'aborde pas des sujets compromettants. Je ne peux m'empêcher de m'en sentir amusé, et réellement curieux de ce que Madame Rossi serait prête à dévoiler... Elyas tente quand même de ralentir les l'élan qui semble lancé. J'observe les pièces que je traverse, indéniablement plus accueillantes que mon studio... Mais bon... Quand on passe la moitié de ses revenus en textile, cosmétiques et autres paires de chaussures... Il ne reste plus grand chose pour la décoration. Quand mon hôte vient déposer un baiser contre ma joue, je souris, et me tourne pour lui faire face, et passer mes bras  de part et d'autre de son cou.

"Il y a tant de choses que ça...?" Demandai-je assez fort pour que la Dame aux fleurs puissent m'entendre, avant d'effleurer furtivement ses lèvres. "Elle meurt d'envie que je creuse la question... Vous le sentez comme moi, non?" Poursuivis-je, taquin. "Merci pour la valise... A votre avis... Combien de temps lui faudra-t-il pour s'imaginer que nous avons prévu un bagage pour deux?"

Le regard rieur, je me tourne dans la direction qu'a empruntée Charlotte, guettant son retour.

"Je ne suis pas inquiet... Elle nous a attendu plus longtemps que de raison..." Conclus-je quand à la visite. La maitresse de maison a probablement dû se languir de son fils... Si, si... Je me sens un peu coupable... Un peu...

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Elyas Gregorz le Jeu 16 Mar - 19:22


   

   

   
Gabriel & Elyas

   

   

Ce petit séjour semble bien parti … même si apparemment, ni ma mère, ni Gabriel, ne semble prêt à passer outre tout ce que j'ai pu raconter de notre invité à ma génitrice … et pour preuve les rires de ma mère qui s'échappent de la cuisine lorsque Gabriel fait exprès de parler suffisamment fort pour qu'elle entende sa question. Elle va revenir à la charge, c'est certain. Et si je lève les yeux au ciel, je ne peux empêcher de sourire amusé d'apparaître sur mes lèvres. Je profite de la proximité du danseur pour caresser ses hanches …

-Rien ne lui ferait plus plaisir, c'est indéniable. Oh, elle ne va certainement pas tarder à le remarquer et s'empressera d'assouvir sa curiosité … sans aucun doute.

Qu'elle imagine que nous partageons un bagage pour deux poussera son imagination aussi à envisager que nous puissions habiter ensemble … Après tout, j'ai les clefs de chez lui. Il faudrait que je pense à lui donner les miennes aussi d'ailleurs …
Je me perds un instant dans le regard reptilien du danseur, toujours avec cette curiosité d'un jour découvrir ce qui se cache derrière … Je ne vois donc pas le retour de ma mère, qui me fait donc un peu sursauter. Elle ne le manque pas et rigole, déposant le vase, orné des fleurs de Gabriel, au milieu de la table.

-Oui, tant que ça … rebondit-elle, un petit sourire malicieux aux lèvres, le regard tourné vers moi.

Je détourne le regard, faisant mine de ne pas l'avoir vu, mais ça ne la démotive aucunement et elle enchaîne.

-Lily ne me cache pas grand chose tu sais. Bon, à part sa vie intime bien sûr …

Elle part d'un nouveau rire, et je ne peux m'empêcher de sourire à mon tour, notant qu'elle emploie toujours aussi naturellement ce surnom. Je relâche enfin Gabriel et passe dans le dos de ma mère pour déposer mes mains sur ses épaules et glisser un baiser contre sa joue.

-Arrête de dire des bêtises … lui dis-je d'un ton affectueux, nullement réprobateur. Installez-vous, tous les deux, je vais nous servir à boire … Que voulez-vous ? Questionnais-je donc ces deux personnes chères à mon cœur, le regardant tour à tour, un sourire heureux ne voulant quitter mes lèvres.

   

Elyas Gregorz
is Angel eye

avatar
Messages : 14
Age : 38
Date d'inscription : 03/03/2017
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Commissaire
Je suis : émerveillé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Gabriel Shades le Mer 22 Mar - 23:26

J'écoute attentivement tout ce qui se dit... Mais au delà de ça, s'il y a un langage que je connais bien, c'est celui qui ne comprend aucun mot. Un regard, un rictus, une posture... Je ne mentais pas, quand je disais à mon amant que le langage du corps était sans doute celui que je comprenais le mieux. Si, je peux dire sans me vanter que je sais manier les mots de ma langue maternelle, je sais aussi qu'on peut lui faire colporter bien des mensonge que gestes et expressions peuvent trahir. Sans compter que l'instinct primaire de la plupart des créatures, dont l'humain fait partie, qu'il le veuille ou non, est sensible, par delà de la raison aux... Emanations magnétiques d'autrui. C'est pourquoi, je me tais. J'observe, en tâchant de prendre mes marques.

J'arque un sourcil curieux quand Madame Rossi désigne son fils sous le nom de "Lily". Sans doute un surnom comme un autre. La complicité perceptible entre eux me pousse à sourire, mais là encore, je ne relève pas... Je ne peux cependant pas empêcher mon regard de se faire plus espiègle quand on évoque l'intimité du commissaire. Voila un sujet sur lequel c'est moi, hormis l'intéressé, qui ai le plus d'éléments. Regard qui passe tour à tour de l'homme à la femme présents autour de moi, avant que je n'aille m'assoir docilement, selon l'invitation récemment lancée. Le cuir de mon blouson craque quand je joint mes mains sur mes jambes croisées.

Alors que je m'étais tu durant les dernières minutes écoulées, je reprend la parole pour répondre à la question posée, sans manquer de croiser ce regard naturellement perçant.

"Il me semble vous avoir dit que je vous suivais aveuglément depuis que nous sommes montés dans l'avion, Gentleman..."

Je n'avais pu empêcher ma voix de prendre des intonation caressantes... Mais je doutais fort qu'Elyas en soit choqué... Quant à Charlotte... Quoi qu'elle puisse s'imaginer lire entre son fils et moi... Et bien... Oui... J'adore me laisser aller aux caresse avec cet homme...

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Elyas Gregorz le Lun 27 Mar - 19:52


   

   

   
Gabriel & Elyas

   

   

Positionné dans le dos de ma mère, celle-ci ne peut donc pas voir ma réaction suite à la réponse de Gabriel que je n'avais pas réellement vu venir. Et le ton employé … je me mords un instant l'intérieur de la lèvre inférieure, coulant un regard à Gabriel, à l'image du ton de sa voix … Caressant. Si il est habile de ses mains, sa voix a au moins autant de pouvoir … Je prends une inspiration et ma mère lève la tête pour pouvoir croiser mon regard, un sourire à la fois doux et espiègle aux lèvres.

-Je prends le parti de Gabriel et décide de te suivre aveuglément moi aussi …

Toujours aussi pétillante, elle étouffe un petit gloussement avant de se remettre droite sur sa chaise. Fin sourire aux lèvres, je m'éloigne vers la cuisine en chantonnant

-Aveugle, je tâcherai de ravir vos autres sens …

Si je comptais effectivement leur offrir une boisson digne de leur confiance, ces mots étaient surtout adressés principalement au tatoué …

------------

Dans la salle à manger, Charlotte laisse planer un léger silence, le regard rivé sur le bouquet de fleur offert plus tôt par son ton nouvel invité … un jeune homme qui semblait énormément plaire à son fils. Elle l'avait vu heureux, elle l'avait même déjà vu amoureux … mais là, semblait se dégager de ce lien quelque chose d'unique qu'elle ne peut que souligner. Un peu intimidée de se retrouver en tête à tête avec lui, elle sourit plus timidement alors quand elle reporte son regard sur lui.

-Ces vacances vont vous faire du bien à tous les deux, je pense … Elyas me disait que c'est ta première fois en France ? Il te fera visiter, tu verras, c'est magnifique !

   

Elyas Gregorz
is Angel eye

avatar
Messages : 14
Age : 38
Date d'inscription : 03/03/2017
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Commissaire
Je suis : émerveillé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Gabriel Shades le Mar 4 Avr - 17:21

Le regard de cet homme me percute comme s'il m'avait plaqué au mur... Ses mots, m'effleuraient comme s'il avait agi du bout de ses doigts, et il le savait parfaitement. Ca fait partie de ce que j'aime, chez lui. Son esprit vif, doué de subtilité, sans pour autant en oublier d'être léger, malgré toutes les responsabilités que lui impose sa profession. Plus le temps passait, plus il avait pris ses marques au sein de ce jeu qui ne connaissait pourtant aucune règle définie.

S’il n’avait rien dit d’ouvertement indécent, mon sourire devait assurément montrer que l’échange ne s’arrêtait pas là. Mais… Loin de moi l’idée de mettre Charlotte trop mal à l’aise, aussi ouverte d’esprit, et proche de son fils qu’elle puisse être. Je suis d’ailleurs agréablement surpris qu’elle rentre dans le jeu à sa manière, et mon expression espiègle se teint d’une nuance de tendresse à son adresse. Le policier s’éclipse. Je me concentre alors totalement sur elle. Alors qu’elle reprend la parole, ma timidité naturelle revient, changeant encore mon sourire. Je me mordille la lèvre, en cherchant mes mots.

« Il est certain que monsieur le commissaire mérite quelques jours de répit. » Affirmai-je, la fierté admirative audible dans ma voix. Je marque un temps en jouant, un peu nerveusement avec mes doigts avant de reprendre. « Je suis très touché qu’il m’ait enjoint à le suivre jusqu’ici, et donc honoré de vous rencontrer… »

J’hésitai un instant à poursuivre sur le caractère aussi exceptionnel qu’inattendu de la situation… En effet… Ma présence ici n’allait pas de soi… J’entends par là qu’il n’est pas conventionnel de présenter un simple amant à sa mère, aussi forte puisse être notre complicité. Et si j’ai toujours aimé le théâtre, je ne suis pas sur scène, ici. Et loin de moi l’idée de tromper qui que ce soit.

« Sans compter que j’étais loin de m’y attendre… » Ajoutai-je donc après un court silence. « Il me tarde de voir de mes propres yeux, une parcelle de votre pays que je n’ai parcouru qu’au gré des pages de mes romans… » Conclus-je enfin d’une voix douce

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Where are we going to? No... We don't really know... (Gabriel & Elyas)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Pétition pour Retour Titid en Haiti
» " Ne voyais-tu pas, dans mes emportements ... " {Gabriel ° Milena}

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum