Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Gabriel Shades le Jeu 2 Nov - 15:15


J’observe autant qu’il me l’est permis, l’application consciencieuse de la maquilleuse. J’ai toujours beaucoup aimé le maquillage, dans toutes les circonstances. C’est fascinant de voir un visage comme un support artistique. Quand elle en a finit avec moi, je lui souris sincèrement avant de me lever pour rejoindre mon ami vers la sortie de la loge. Une étape de plus franchie… Et il semblerait que c'eût été la dernière avant le… Plongeon, comme il dit si bien. Je salue la jeune femme en inclinant la tête. L’excitation de Wolfe est palpable. J’entends par là que l’énergie qui émane de lui me court sur la peau. Mon palpitant s’affole encore, et le trac remonte… Mais j’ai complètement confiance en lui. Cette pensée me martelait l’esprit tout le long de la traversée -qui me semblait interminable- du couloir qui menait au plateau de tournage.

“Oui, je suis prêt… Et c’est bien parce que c’est toi…” Lui dis-je sur un ton charmeur, que je savais laisser transparaître un peu de ma timidité.

Lui qui me connaissait plutôt bien, saurait certainement le déceler. Même si c’est vrai que généralement, il me voit sûr de moi. Je serai sans doute plus à l’aise une fois dans le feu de l’action
Après plusieurs mètres, voilà qu’on passe devant une porte qui arbore une petite plaque dorée où l’on peut voir inscrit “studio”. Nous nous arrêtons devant. Wolfe a déjà la main sur la clenche… Mais avant de me lancer, je croise son regard clair et pétillant. Un battement de coeur passe avant que je ne prenne la parole.

“Tu es vraiment très beau…” Dis-je tout bas avant de venir effleurer ses lèvres des miennes. Tout ça en mon propre nom, étant donné que je changerai de peau à l’instant même où je franchirai le seuil de la pièce derrière ce battant devant lequel nous nous tenons.

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Sam 25 Nov - 18:53

J’ai toujours vu Gabriel sûr de lui, entreprenant, très entreprenant même. Alors je ne peux pas manquer cette petite tension, presque imperceptible, mais qui pourtant traduit d’une petite réserve. En même temps … Il ne sait pas encore très bien dans quoi il s’est mis. Enfin, il sait. Mais c’est autre chose de se retrouver de l’autre côté de la caméra. Dans le feu de l’action.

J’ai dit que je m’astreindrai à ne pas le toucher avant le début du tournage. C’est souvent ce que je fais, avec mes partenaires de scène. Mais là c’est lui qui vient au contact. Et je serre plus fort la clenche entre mes doigts pour ne pas venir goûter un peu plus à ses lèvres. Je me contente de lui adresser un sourire lourd de promesses.

-Et t’as encore rien vu … Soufflais-je contre ses lèvres avant de pousser la porte et le laisser passer devant moi.

A peine sommes-nous entrés que nous sommes accueilli par le metteur en scène, un grand barbu de 2 mètres, le crâne rasé et des tatouages visibles sur ses avant-bras.

-Mes vedettes ! S’exclame t-il, présentant sa main au danseur. Gabriel Shades. Observe t-il. Enchanté, Stanley Fox, bienvenue sur le plateau.

Un sourire était visible au dessus de sa barbe rousse. Il tapa mon épaule gentiment, prenant un peu de recul le temps de me toiser de son regard noisette.

-T’es parfait ! Note t-il, un pouce en l’air. Allez, pas le temps de rêvasser. Tout le monde vous attend !

Il nous entraînait déjà vers les caméras où se tenaient d’autres personnes nous saluèrent. Dans le lot, il y avait une jeune femme, blonde. Mandy, l’actrice qui se trouverait avec eux dans l'ascenseur. Stanley et moi, nous prenons le temps de présenter tout le monde à Gabriel. Une bonne humeur semblait régner dans le studio.

-On va faire un premier plan aux portes de l’ascenseur. Tout en parlant il nous entraîne vers un autre décor, celui d’un hall d’hôtel. Wolfe, tu arrives avec ta valise, Gabriel tu viens à sa rencontre et lui prends naturellement sa valise, tout en le guidant jusqu’à l’ascenceur. Mandy ne vous rejoint que quelques étages plus haut.

Il marque une pause et interpelle Gabriel.

-Vous vous appuyez sur le script que je vous ai envoyé. Mais Wolfe sait comment je travaille. Je suis pas contre l’impro, du moment que ça reste cohérent et dans l’esprit du film. Ok ? Il lui tapote gentiment l’épaule. Allez, courage, vous allez tout déchirer !

Un petit clin d’oeil plus tard et il disparaît derrière les caméras. Il n’attend plus que nous nous mettons en place pour lancer le top départ.
Je souris une dernière fois à Gabriel et me glisse dans mon rôle d’homme d’affaire le temps de me placer à un bout du décor, ma valise dans les mains. Ca y est … Ca commence.

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 102
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Gabriel Shades le Ven 8 Déc - 23:54

Associer le visage des gens à leurs attentes, leurs rôles respectifs, ça n’a rien de très compliquer pour moi. C’est comme mémoriser mes plans de tables, et mes commandes au club. Mais là… C’est different. Je dois mobiliser à la fois ma mémoire de serveur, et mes capacités d’interprétation en tâchant de m’intégrer au mieux au mode de fonctionnement d’une équipe dont je ne connais rien, dans un milieu qui m’est étranger. Parce que je n’ai jamais tourné aucune sorte de film… Mais c’est un enchainement. Un filage. Je sais le faire, ça. Il y a beaucoup d’informations à retenir… Et je crois que ce qui me trouble le plus, c’est de voir tous ses gens qui se connaissent, évoluer dans leur élément, alors que je tâtonne. Ca a quelque chose de frustrant. Je n’ai plus l’habitude d’être novice. Tu es un novice efficace, Gabriel… Souviens toi à quel point tu apprends vite…
Ma conscience me renvoie alors à mes premiers cours de dessin, de théâtre, à Donovan… A Alice… C’est vrai que j’ai appris vite, et dans la pratique, avec quelques éléments fondamentaux. Alors il n’y a pas de raison que cette fois soit différente des autres. J’ai en effet, lu le script, et comme l’a très justement souligné Stan, Wolfe est là pour me guider. Cet homme a quelque chose de chaleureux qui contribue à me détendre un peu… Une chaleur qui n’entame en rien sa fonction de meneur. Chacun sait où est sa place, et il prend le temps de m’aider à me rappeler la mienne, sans oublier d’être encourageant. Ca me plait…. Ca lui donnerait presque un côté père de famille… Ou entraineur municipal d’une équipe de foot… Je divague.
Je hoche donc la tête alors que de l’intérieur, je me glisse un peu plus dans la peau de mon personnage dont j’ai déjà l’apparence.

D’un coté du plateau, au signal, je viens à la rencontre de l’homme d’affaire.

“Monsieur…” Le saluai-je en m’inclinant, un bras dans le dos, tandis que de l’autre, je prends son bagage. “Votre suite est prête…” Annonçai-je sur un ton on-ne peut plus révérencieux, alors que je ne le dépasse que pour appeler l'ascenseur et n’entrer dans la cabine qu’après lui.

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Sam 16 Déc - 20:12

Si dans la vie de tous les jours, il est compliqué de me voir sérieux longtemps, sur un plateau de tournage, je suis exemplaire. Je prends mes rôles très au sérieux et n’en décroche que très rarement … Un fou rire, un raté, ça arrive … J’en aurais des belles à vous raconter. A l’occasion, peut être …
Lorsque le Groom prend ma valise, mon regard passe sur lui, jusqu’à son visage. Mais il s’est déjà détourné. Je n’ai pas eu le temps de voir ses traits. Mais je peux voir sa taille fine, élancée. Ca n’est que face à l’ascenseur, arrivant à sa hauteur que mon regard se tourne vers le sien … Ma tête est tournée de manière à ce que la caméra, située derrière nous, puisse capturer le regard que je pose sur lui, intéressé, un très fin sourire passant furtivement sur mes lèvres.

Nous entrons. La cabine est volontairement plus grande que le format standard, afin de faciliter les mouvements de la caméra pour les différentes prises de vue.

-Super les garçons. On continue comme ça ! Commente Stanley pendant que les caméras s’installent dans la cabine. Voilà, mettez-vous face à la porte. Vous êtes seuls sur les premiers étages … Mandy, tiens toi prête, tu fais ton entrée à la prochaine scène. Allez, ça tourne.

Nous sommes donc dans la cabine, une petite musique, typique d’ascenseur, s’enclenche. Face à nous, il y a un miroir. Au sol, on peut voir des rails, formant un cercle autour de nous. C’est pour que la caméra principale puisse tourner sans problème et s’adapter rapidement aux différentes prises de vue commandées par le metteur en scène. Il y en a une seconde, fixe, dans le coin droit, derrière nous, pour capter principalement tout ce qui se jouera dans le reflet.

-Je note une fois de plus l’efficacité de l’établissement, digne de son standing. Annonçais-je.

Oui, ça n’est pas la première fois que je viens, mais lui, je ne l’ai encore jamais vu.
Mon attaché-case sous le bras, c’est le début des jeux de regard. Grâce au reflet face à nous, je ne peux m’empêcher de détailler davantage le jeune homme à mes côtés. Je me perds même à mordiller l’intérieur de ma lèvre. Mais mon air reste assez froid … presque renfermé même.

-Vous êtes nouveau ? Je crois bien que c’est la première fois que je vous vois.

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 102
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Gabriel Shades le Dim 11 Mar - 0:16

Wolfe a dit que le réalisateur était plutôt ouvert sur le jeu, tant que le scénario qui sert de trame est respecté. Du coup, j’entends ce que dit Stan. Mais sa voix n’est qu’en arrière plan dans mon esprit, concentré sur ce que je dois faire… Ou plutôt… Habité par le liftier que je suis le temps du tournage.
Resté plus près des portes, j’offre un sourire respectueux, teinté d’une nuance charmeuse à l’attention de l’homme en costume. En réalité, ce genre de personne, imposante et rigide… M’inspire. Parce que je sais que c’est souvent une carapace. Et que j’aime briser la glace.

Alors que je suis supposé savoir où se trouve la suite de mon client, j’appuie sur un bouton, relativement haut dans les étages du bâtiment. Ses yeux bleus, et sa mâchoire serrée… Virile. Sa carrure. Et ce tatouage que l’on peut deviner au dessus de son col maintenu par sa cravate… Un réel frisson me traverse. Wolfe est magnifique. Mais je ne dois pas le considérer comme Wofle. Je ne laisse donc rien paraître. A son compliment, j’incline solennellement la tête en signe de remerciement au nom de toute l’équipe hôtelière, tandis qu’en relevant la tête, à travers le miroir qui occupe une paroi de l’ascenseur, je laisse mon regard passer sur le côté pile de l’homme que je ne peux distinguer que comme ça, puisqu’il me fait face et semble me jauger. Sa silhouette est parfaitement mise en valeur par sa tenue ajustée. La caméra doit prendre à cet instant le rôle de mon regard qui s’attarde irrésistiblement sur le fessier divin de mon ami… Oui… Wolfe a une sublime chute de rein… Et je le sais pour l’avoir déjà vue, et touchée quelques fois.

En se rendant compte de son égarement un peu trop long pour être imperceptible, le groom que j’incarne détourne les yeux. Mais au lieu d’adopter une attitude contrite, ne peut retenir un sourire. Aussi léger que son interlocuteur, certes, mais bien moins glacial. La remarque de l’homme d’affaire l’amuse, et ne fait qu’éveiller un peu plus l’intérêt du jeune employé.
Je réplique sans reposer le regard sur Wolfe.

“Non… Je suis là pour un remplacement d’urgence depuis une semaine… Jusqu’à ce soir…"

Je suis supposé être à ce poste depuis plusieurs années. Mais pas ici. Et là précision de l’approche imminente de la fin de mon contrat vibre dans ma voix comme une confidence, un avertissement, un défi. Mais notre échange est interrompu par l’ouverture des portes sur une jeune femme en tailleur. Mon sourire s’efface, et j’accueille la nouvelle arrivante d’une révérence soignée.

“Madame… Quel étage?” M’enquis-je, ma main libre prête à la conduire là où elle le désirerait, d’une simple pression sur un bouton.

Je pense que si je n’avais pas pu trouver une place dans le milieu de la danse, j’aurais persévéré dans celui du théâtre… La mise en scène, j’adore ça.

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mar 13 Mar - 13:39

Gabriel est bon… Il s’est rapidement fait au rôle, pour mon plus grand plaisir, et celui de toute l’équipe, je n’en doute pas une seconde. Stan aura eu raison de me faire confiance… Je savais que Gabriel serait parfait pour le rôle. C’est super de pouvoir partager ca avec lui. Hé, il y a des potes qui sautent en parachute, nous on tourne un film porno.

Toujours dans mon rôle, je suis le regard du groom, ou du moins… Le business man ose anticiper ce qu'il regarde. Les deux hommes commencent à se découvrir, se jaugent… Et ne laisse pas l’autre indifférent. Son regard lui plaît et il aimerait le lui faire savoir, le regardant désormais sans détour.

Mais une femme arrive et interrompt les connaissances.

-Messieurs, bonsoir. Onzième étage s’il vous plaît.

Sept étages plus haut donc… La saluant poliment d’un signe de tête. L’homme d’affaire s’ecarte et se rapproche insidieusement du groom pour laisser la femme prendre place dans l’habitacle. Les coudes se frôlent et le parfum de Gabriel me saute au nez. J’ai toujours aimé son odeur… Et je n’ai pas besoin de faire beaucoup d’effort pour que ça se voit… La camera doit avoir zoomé sur mon regard qui se ferme un moment, comme pour s’imprégner de cette odeur, puis qui se rouvre, légèrement troublé. Placé comme je suis, le groom ne peut me voir qu’en tournant la tête sur sa gauche ou via le reflet où il me verra de profil… Pour ma part, le reflet se trouve à ma gauche, le groom à ma droite et la femme en face. Je jette un regard au reflet, fais mine de détailler la femme qui resserre ses doigts autour de sa petite valisette, visiblement un peu tendue, puis je tourne la tête vers le reflet. Les regards de l’homme d’affaire sont insistants. Il s’humecte les lèvres en accrochant le regard du groom à travers le reflet. Il souffle discrètement… Il se sent d’un coup plus opprimé dans son noeud de cravate. Et moi je ne supporte pas ça. De deux doigts, j’attrape donc le noeud pour tirer légèrement dessus… Les étages défilent trop lentement.

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 102
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Gabriel Shades le Mar 13 Mar - 22:05

Je sais à quel point Wolfe supporte mal tout ce qui peut le faire se sentir à l’étroit… Beaucoup de vêtements lui font cet effet… Alors une cravate… Cette pensée m’attendrit particulièrement, parce que j’aime l’absence de pudeur de mon ami… Mais je tâche de ne rien laisser paraître. Pour des raisons bien différentes, le PDG et le groom sont tenus à une réserve exemplaire… Mais l’homme d’affaire semble un peu plus faillible de ce côté là. Ca amuse le liftier qui hoche la tête et s’éloigne d’un pas pour prendre en compte la destination de la demoiselle… Elle aussi a le droit à son sourire charmeur. Elle a tout de la pauvre jouvencelle perdue… Une perdrix lâchée au milieu des loups.. Son chemisier un peu trop ouvert pour paraitre sage laisse deviner une poitrine voluptueuse, qui se soulève un peu trop vite pour  avoir l’air sereine. Le regard perçant de l’homme au smoking électrise le groom qui ne peut vraiment s’attarder sur lui. Sa conscience professionnelle l’oblige à ne négliger personne. Je tends ma main libre vers l’actrice. Incorrigible passionné de la féminité  que je suis, je ne peux m’empêcher de penser que sa jupe est trop serrée, et lui fait une démarche étriquée. Et même, là, sans bouger, elle semble engoncée, et ses formes la pénalise… A mon avis, pour ce qu’il vaut… Une coupe légèrement plus évasée aurait pu suggérer à quiconque qui aurait pu la trouver à son goût dans le cadre de ce genre de film, de glisser la main sous le tissu. Or, dans l’état actuel des choses, c’est physiquement impossible, ça ne passerait pas… Et puis je n’aime généralement pas l’image que les films X renvoient des femmes de toute façon… Bref.

“Puis-je vous soulager d’un poids?”

Elle ne restera pas avec nous pour la scène principale. Mais l’employé de l’hôtel aime le magnétisme ambiant, et il ne voit pas de raison de laisser quelqu’un en dehors de la boucle. Il s’est éloigné de l’homme pour continuer à sentir son regard sur lui, en pensant déjà au moment où ils ne seraient plus que tous les deux. Il faudrait se débarrasser de cette cravate gênante… Pour commencer. La jeune femme a accepté de déposer son bagage au creux de mes doigts. Suite à celà, je me cale contre le miroir du fond, et pince mes lèvres en croisant le regard de la figure d’autorité. Le groom n’avait pas manqué les intentions de rapprochement physique du client, sa recherche de proximité… Et c’est délibérément, qu’il s’est mis hors de sa portée, alors que son le contact visuel est bien là, et qu’il n’a rien de farouche. Le silence est retombé… Les étages s'enchaînent...

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 15 Mar - 19:31

La frustration enfle … Malgré l’intimité des lieux, l’étroitesse de l’habitacle … l’employé d’hôtel demeure inaccessible. Car il est loin, et qu’ils ne sont pas seuls. Les regards continuent de s’échanger, comme une discussion silencieuse. Ils sont dans le même état d’esprit tous les deux. L’ambiance est lourde, comme ces températures d’été, ces temps d’orage. On pourrait croire que l’air est plus rare … et que l’atmosphère commence à se charger d'électricité. On verrait les lampes de l'ascenseur grésiller que ça ne serait même pas étonnant. L’électricité atteint aussi la jeune femme qui tente de souffler discrètement, tandis qu’elle nous jette, à l’un et à l’autre, de furtifs regards. Ses joues chauffent - il faudrait que je lui demande comment elle fait pour rougir sur commande - et son esprit turbine. Ca se voit, ça se ressent. Le fantasme gay. Ca en fait phaser. Sûr qu’elle aimerait se glisser entre nous et profiter de deux hommes. Mais le businessman, tout comme moi, nous ne sommes qu’exclusivement masculin. Pourtant, lui, dans son métier, avec sa réputation, il doit donner le change. Son regard croise celui de la demoiselle, beaucoup plus sombre que le sien, et l’esquisse d’un sourire désinvolte passe furtivement sur les lèvres de l’homme, ce qui pousse la demoiselle à reposer son regard devant elle. C’était un air de lui dire : “Grillée.”

Fièrement, l’homme se redresse et repose à nouveau son regard sur le groom, sur la boutonnière de son uniforme, puis descend … encore et encore. Je sais parfaitement ce que je trouverai dessous, quels tatouages, à quelle place. Quel bijoux. Mais l’homme d’affaire que j’interprète ignore encore tout ça. Alors je garde un faciès songeur.

L’appareil s’immobilise.

La femme fait quelques pas, serrée dans sa jupe, prête à sortir, avant de se souvenir qu’elle a confié sa malette à l’employé de l’hotel. Elle se retourne donc, tendant sa main, un peu fébrile.

L’homme d’affaire lui, regagne le centre de l’appareil. On dit que c’est une façon pour l’homme d’investir le plus d’espace possible. Pour lui, c’est surtout une manière de réduire celui entre lui et le séduisant jeune homme.

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 102
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Gabriel Shades le Jeu 15 Mar - 20:08

Je meurs d’envie de faire sauter les coutures mal ajustées de cette jupe. Ma poigne le pourrait. Mais ce n’est pas sur elle que je dois diriger mon jeu, et le parfum de Wolfe, sans être entêtant, garde à lui une partie de mon attention. Je ne perds rien des joues réactives de l’actrice, et me demande à quel point elle le maîtrise. Je ne prétends pas être au goût de tout le monde, mais le désir qu’il y a entre Wolfe et moi dépasse l’atmosphère de la scène… Le plateau de tournage… Et elle doit le sentir. Sans compter que je garde les yeux braqués sur elle jusqu’à ce que je doive lui rendre son bien. Ce faisant, je m’incline légèrement, en une révérence bien respecteuse.

“Au nom de tout l’établissement, je vous souhaite, madame, un agréable séjour…”

Ma voix vibre bien plus que l’aspect presque solennel de ma posture. Et je ne peine pas à peindre sur mon visage, un sourire qui dit à quel point le groom a su entrevoir ce qui a pu traverser l’esprit de cette femme.... Pour avoir déjà partagé un instant torride avec un couple mixte. J’en garde des souvenirs sur lesquels il vaut mieux que je ne m'étende pas maintenant.. Surtout pas alors que l’homme ardemment glacial reprend place dans mon champ de vision. Et puis mon ami ne me suivrait pas. Les portes de la cage de métal se referment. Je me redresse pour percuter ce regard perçant. Plus encore que pourrait le permettre la meilleure paire de lentilles. Le sourire de l’employé s’élargit, ouvertement provocateur alors qu’il se tient au centre de la paroi du fond. La grosse valise est posée à côté de moi. J’ai les mains libres, et liées devant moi.

“Et vous, Monsieur… Serait-il possible de vous libérer d’un poids?”

Je l’attends… Moi… Lui… Et ce qui crépite dans la pièce. Parce que sans Wolfe, je ne serais pas là. Ni maintenant, ni jamais. La provocation lisible à travers mon rictus est réelle. Je sais que c’est à moi d’interrompre l'ascension… Mais avant, je veux entendre l’impatience dans sa voix.


Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 78
Age : 26
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Touched for the very first time... Gabriel & Wolfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum