Protect me from what I want... - Jude Manson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Jude Manson le Dim 9 Avr - 23:57


   

   

   
   Jude Manson

   

ID CARD


   
©️ ezek
Nom : Manson
   Prénom(s) : Jude
   Âge : 22 ans
   Date de naissance : 11 Février 1995
   Nationalité : Américaine
   Groupe : Like a Virgin
   Situation : Fils unique fliqué par mes parents : attirances désapprouvées... (gay refoulé)
   Métier : Doublure lumière qui voudrait un jour connaitre les projecteurs
   FT Christopher McCrory
   

   
Charmes du Corps
   
 C'est pas qu'y a rien à dire, juste que je me trouve pas de vrai signe distinctif. Oui, je m'entretiens, parce que je trouve ça sympa d'avoir un corps agréable à regarder... Deja pour moi, et pour les photos. Le BMX m'aide pas mal à avoir une condition physique qui tient la route. J'aime bien faire ressortir des trucs sur les séries. Qu'il y ait une vraie ambiances qui s'en dégage.

Après, niveau fringues, chuis très jeans... Sweat à capuche, pompes de skate... C'est pratique. Chais pas si ca vous aide, mais euh... Voilà
   
Nuances du cœur & état d'esprit
 Niveau caractère, c'est peut-être un peu moins évident... J'vais essayer d"me tirer le portrait....
En gros, je parait surement froid, voire désagréable. Mais ça, c'est parce que je suis naturellement  réservé et j'aime pas qu'on m'emmerde. Alors je m'ouvre un peu plus si je sens que le feeling peut passer... Je suis toujours vachement sur mes gardes. Méfiant même... Et apres, quand je fais confiance, je suis une vraie éponge à émotion, et je supporte mal que les gens que j'aime se sentent mal... Alors je fais un max pour les faire sourire... Et puis... Je me livre... Un peu trop parfois. Par contre, si on en profite pour me faire un coup de pute, ça chie sévère... Et j'oublie pas.

STORY


   
Protège-moi, protège-moi... Sommes nous les jouets du destin? Souviens toi des moments divins... Planants, éclatés au matin... Et maintenant nous sommes tous seuls...

Placebo - Protège-moi
©️ ezek
Moi ? Rien de ouf en soi. Deux parents, fils unique… Un niveau de vie confortable. Ma mère est fleuriste. Elle a le sourire qui fait éclore les fleurs. Une petite nana toute fluette qui remplit une pièce d’un sourire. C’est sûrement ça qui a plu à mon père. Un grand mec taillé comme une armoire à glace qui fait blêmir les gens d’un regard. Paye ton contraste. Et moi, j’ai grandi là-dedans. Evidemment, mon père, Dylan, s’imposait autant physiquement que dans tous les domaines de la vie. Concessionnaire de métier, il est l’archétype de ces mecs machos qui aime le montrer. Ses costards hors de prix, sa grosse bagnole… C’est qu’il faut bien servir l’image de son buisness. Mais bon… Ca l’arrange bien…

Dylan épousa Mary alors qu’ils n’avaient pas 30 ans…

Et moi je suis né là dedans… avec une maman douce et effacée qui ne faisait que de rayonner à côté de son mari déjà trop imposant. Faut dire qu’il a des idées tellement arrêtées sur ce qui est bien ou mal, que si tu rentres pas dans le moule, tu te fais tellement pourrir que c’est pas vivable. Oui oui… On sent déjà que mon père et moi c’est une histoire à la con ? Pire que ça. Comme tous les mômes, j’ai été enjoint à tout « faire comme papa ». Ses voitures, il les a toujours bichonnées. Surement plus qu’il ne le faisait avec ma mère… Mais bon… C’est moi qui dit ça. Elle s’est jamais plainte. Je l’ai regardé faire un nombre incalculable de fois… Je l’ai vu se pavaner devant ses potes aux rires gras. Les alcools forts défilaient dans le bar de la cuisine. Encore un moyen d’étaler son frique. Mais tout ça, je le vois maintenant, avec le recul. Petit, rien ne me choquait. Tout était normal. Et puis… Y avait tout un tas de leurs conversations que je pigeais pas du tout. Par déductions, j’ai compris que les « tapettes », « pédés », et autres « tanches » n’étaient pas les bienvenus chez nous… Mais il m’a fallu encore un certain temps avant de comprendre ce que c’était. C’est en voyant un reportage random à la télé avec deux mecs qui se sont smackés que j’ai enfin su… Faut dire que la réaction de mon père laissait pas tellement de doute…. Encore ces mots que j’ai mis le même jour dans la catégorie des insultes. Il gueulait vraiment comme un con devant sa télé…. J’avais 10 ans.

C’est quand j’en ai eu 14, à l’heure de la puberté, et donc sûrement le moment qu’il a jugé avant-coureur des premières expériences sexuelles, qu’il a décidé d’avoir avec moi ce qu’il a appelé une « conversation d’homme. ». C’est là qu’il a commencé à me dire que les hommes devaient séduire les femmes, et en trouver une pour se marier. Que les hommes qui touchent d’autres mecs sont des déparvés. Des déviants mentaux… De la salle race. Les couples de femmes ne semblaient pas autant le préoccuper, même si les « gouinasses » n’avaient pas l’air de trouver plus grace à ses yeux.

Naturellement, j’ai donc cherché à suivre ce modèle, puisque apparemment, c’était ce que tout le monde attendait de moi. Vers 15 ans, j’ai eu ma première copine. Tina. Enfin… C’était la première à qui j’étais suffisamment attaché pour vouloir la ramener à la maison de temps en temps. Dylan était fier de moi… Bingo. Bon… Ca a duré quelques mois. Mais à nos âges c’était pas mal… Mon premier baiser, c’était elle. Mais j’étais timide, maladroit… Et puis… Je crois juste qu’on a fini par se lasser. Elle comme moi… Sans vraiment s’expliquer pourquoi. Ca, c’était à la fin du collège.
Au lycée, nouvelle classe, nouvelles têtes… Et au fil des mois, je me suis fait un pote. Morgan. On a fait pas mal de travaux en binôme, et on s’est vus en dehors. On faisait du skate ensemble. Et Dylan voyait pas ça d’un bon œil. Je comprenais pas pourquoi, pour moi, c’était un gars avec qui j’aimais bien passer du temps. Avec qui je me sentais bien. Pendant ce temps là, je cherchais pas franchement les conquêtes… Double hic pour le paternel. Et un jour, que Morgan était venu me chercher pour aller faire un basket… Je l’avais fait entrer le temps de mettre mes chaussures et d’aller chercher mon ballon… Et quand je me suis retourné pour sortir de ma chambre avec la balle, je me suis retrouvé nez à nez avec lui… Et ses lèvres qui venaient de prendre les miennes. Je me suis figé, au point d’en perdre le ballon qui a rebondi plusieurs fois par terre sans que je bouge, et j’ai fini par le repousser violemment.

« Mais bordel, qu’est-ce que tu fous ?! »

Pas de réponse… Juste un regard plein de… De peur peut-être. Le rejet est un monstre qui terrifie tout le monde.

« Casse-toi de chez moi sale tapette ! »

Et voilà… J’étais devenu ce monstre qui avait mis la peur dans ses grands yeux sombres… En répétant ces mots que j’avais entendus mille fois dans la bouche de Dylan et ses morpions de potes. Morgan avait levé les mains.

« Jude… Je… »

Mais j’ai même pas envisagé d’écouter la suite… J’ai serré le poing, et j’ai cogné. C’était presque irréel tellement j’ai rien calculé… Mais lui, a bien réellement porté les mains à son nez en sang. Il m’a regardé encore une seconde… Le temps pour moi de graver cette expression qui me hante encore aujourd’hui, dans ma mémoire… Une décéption, une peine, au délà de la douleur physique… Dans le fond, il ne m’avait pas fait mal. Pas du tout… Il m’avait… Pris de cours. Et j’avais réagi comme on m’avait appris à le faire. C’est tout. Les hommes ne devaient pas embrasser d’autres hommes. Surtout pas moi. Sûrement qu’il s’attendait à ce que je dise ou fasse quelque chose d’autre, mais je l’ai regardé partir. Impassible. Quand Dylan est rentré, je lui ai raconté, comme un robot fait un rapport. Mon géniteur ne m’avait jamais regardé avec autant de fièrté… Parce que j’avais frappé un garçon qui avait posé ses lèvres contre les miennes…. Après des mois de complicité… Cette gloire. Bref. J’étais content d’avoir agi comme on l’attendait de moi… Mais j’étais pas du tout à l’aise avec ce que j’avais fait… Il méritait pas ça. Mais c’était fait. J’avais perdu mon ami… Pour un putain de baiser que j’aurais pu simplement lui refuser…

Après ça, je suis devenu agressif avec les mecs en général, surtout quand ils envahissaient mon espace vital. Plus renfermé et sanguin… Malgré ça, je me suis trouvé une copine…  Amber Une petite blonde toute douce et passionnée de photo. On était en dernière année de lycée, et c’est elle qui m’a transmis ça. Elle promenait son appareil partout. Elle disait que j’étais très photogénique, et malgré ma timidité, j’aimais nos séances… Et en fait, au fil du temps, ben… On a bâti une relation géniale… Sauf que… Dans l’intimité du couple, y avait plein de blocages. Elle était vraiment belle… Et adorable… Mais… Je sais pas. C’était moi le problème. Pas moyen de lâcher prise. Ca me faisait chier. J’étais vraiment attaché à cette fille. Heureusement, elle a réalisé comme moi qu’en fait, on était des meilleurs amis… Exclusifs. Donc on a pu rester en bon termes. Mais c’est marrant, parce que même en voyant qu’on n’arrivait pas à se combler, j’ai jamais apprécié de la voir avec son nouveau mec.
Sûrement que je l’aimais cette fille. Ya plein de trucs chez elle que j’adorais. Tout plein de détails… D’habitude. Sa passion dans tout ce qu’elle faisait, sa joie de vivre, sa franchise, sa tendresse… Je m’en voulais de ne pas être… A la hauteur de tout ça. Mais en même temps, je pouvais pas lui en vouloir de chercher mieux. On s’est même pas engueulés... Je me sentais juste minable. Mais ca servait à rien de faire durer les choses des lustres. De la convaincre de rester avec moi alors que j’arriver ais jamais à dépasser mes blocages. En vrai… C’est la personne que j’ai eu le plus de mal à voir s’éloigner de moi. On est toujours en contact, mais forcément, son mec est un peu jaloux alors… Je peux pas la voir souvent… Et pas très longtemps non plus. Et pour l’appeler, c’est limite encore plus compliqué. Bref. Je veux pas lui attirer d’emmerdes. Même si… J’en suis déjà venu aux mains avec son… Bref je vais pas me dire ce qui me vient là… Mais j’aimais pas sa façon d’être exclusif. Elle voulais même plus que je passe pres de chez elle de peur qu’il pète un cable. Et un jour ca m’a saoulé, alors j’y suis allé. J’ai balancé ma façon de pensé à ce con, et il a pas aimé. Il a pensé que je voulais la récupéré. Elle lui avait donc parlé de… De nous. Ca m’a  touché. Mais sur le coup, tout ce que je voulais c’était qu’elle respire. Elle a essayé de nous séparer en larmes… Mais je me suis arrêté que quand j’ai vu sa gueule de connard saigner. Parce qu’il avait pas le droit de l’empêcher de vivre. J’en suis sorti avec un arcade ouverte. Amber a eu la trouille de sa life… Elle savait pas le quel de nous deux elle devait essayer de soigner. Elle sanglotait, mais il est parti ce soir là. Il l’a laissée tranquille. Elle m’a engueulé… Mais je savais qu’elle méritait un mec mieux que ça… Même si ça pouvait pas être moi…

Je disais donc que c’est elle qui m’a transmis son virus de la photo. C’est elle qui m’a montré que poser devant un objectif, c’est pas forcément être narcissique ou allumeur. Et c’était ça que j’aimais faire… Même si continuer sans elle a été une vraie épreuve, je me voyais pas me plonger dans les bagnoles…. Et devenir un Dylan junior Manson. J’en ai parlé à ma mère, elle a pas vraiment pris de position sur mon choix de devenir mannequin… Ou au moins modèle. Je sais toujours pas ce qu’elle en pense réellement, parce qu’elle ne fait que d’anticiper les réactions de son mari, sur tout. C’est chiant… D’une force… A croire qu’elle veut pas penser par elle-même. M’enfin, elle m’a pas mis de batons dans les roues. Dylan a joué l’indifférence, mais je sais très bien que c’est parce qu’il est persuadé que je vais me planter. Et d’ailleurs, c’est ce que j’ai cru moi aussi… Parce qu’on me trouvait toujours un truc qui allait pas. J’ai passé une tonne de castings qui n’ont jamais débouché sur autre chose qu’un « venez donc pour un essai, on évaluera vos compétences. » Une fois le casting passé… Bah rien… Yavait toujours meilleur que moi. ‘Fin si, j’ai fait de la figuration en arrière plan, j’ai servi de doublure pour des courts-métrages à petits budgets… Mais pas de quoi espérer prendre un peu mon envol, et encore moins me faire un nom…

Un jour, j’ai reçu un appel. Désespéré de trouver un job un peu durable, j’avais répondu à une masse d’annonces en me disant qu’il y en aurait bien une qui déboucherait sur quelque chose…. Et effectivement. Mon profil correspondait aux recherches de l’une d’entre elles. Un poste de doublure lumière. C’était pas vraiment ce que je voulais, mais tant pis. J’apprendrais forcément des choses, et puis… Faut bien mettre un pied dans le milieu. Avec un peu de chance, je pourrais élargir mes attributions en me faisant un carnet d’adresse. Le truc qui me surprenait, c’était l’absence de sélection. Serieux… ? J’avais le poste ? Hallucinant. J’étais tellement content que j’ai accepté sans me poser de question. Enfin un espoir de prendre un peu de liberté… De sortir de l’ombre de Dylan Manson… Enfin… Ca aurait été le cas… S’il n’avait pas  été question d’une production de films porno… Gays…. J’ai d’abord cru à une blague. Mille fois je me suis vu partir avant même de rencontrer l’équipe de tournage… Mais le premier que j’ai vu, c’est Wolfe Frischmann. Le mec que je devais doubler. Avec tous les préjugés que j’avais, c’était tendu. Très tendu. Et une fois sur le plateau, j’ai cru que j’allais péter un plomb. Pas qu’on m’ait touché… Mais… C’était vraiment trop bizarre la tension ambiante, en sachant ce qu’il allait se passer… M’enfin… J’ai survécu. Wolfe a vraiment assuré. Par contre, les voir tous se peloter dans les couloirs, c’était au-dessus de mes forces… Pas parce qu’ils faisaient des trucs obscènes. Juste question attitude lourde de sous entendus… Baisers langoureux… Je peux pas. Ca aurait été simple si le problème s’était résumé à une aversion pour les gays. J’aurais juste eu à lâcher le Job. J’ai pensé à le faire… Mais… A force de passer du temps avec Wolfe, j’ai compris que le problème, s’était tout le contraire…. J’ai embrassé ce mec, bordel de merde… J’avais un peu bu, oui… Mais pas au point de ne pas savoir ce que faisais… Il m’a obligé à rien… Et il m’a montré que… Ma vie ne pouvait pas être régie par les principes de Dylan… Parce que j’aime embrasser Wolfe Frischmann. Quand il me touche, aussi prudemment que ce soit, j’oublie tout… Pourquoi j’ai fait ça ? Parce qu’il ne m’a forcé à rien. Je suis dans la merde. Je me cache tout le temps. Mon père pense que je vois une fille… Et pourvue que ca dure… Ca me fait du bien de respirer… Même si c’est pas reposant de devoir tout le temps se planquer… Mes parents savent pas ce que je fais comme job… Et ils pensent que je suis en pleine conquête du cœur d’une demoiselle… Sinon, je sais très bien ce qu’il va m’arriver… Mais sinon, tout va bien…



   

AND YOU ?!


   
*Passe le micro au créa*

   Non parce que... C'est quand même grâce à nos  cerveaux en ébullition qu'on en est là, alors... On se garde un peu de place quand même... *ahem*

   Prénom/Pseudo : Lady Crow (Fully aliiiiive)
   Age : 23 ans
   Comment es-tu arrivé(e) jusqu'à nous? L'agitation de mes neurones *out*
   Expérience dans le rp : Voltigeur aguerri
   Taux de présence estimé :                
   Envie d'en dire plus? C'est là! Surtout faut pas se retenir Very Happy


Dernière édition par Jude Manson le Mer 3 Mai - 21:34, édité 9 fois

Jude Manson
is Babe

avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Lubia Frischmann le Lun 10 Avr - 0:08

Hello you !
Bienvenu à New York !
J'ai pas mal entendu parler de toi avec mon frangin, donc je t'avoue que je suis assez curieuse de pouvoir te rencontrer si tu me le permet un jour !  
Si t'as besoin de quoi ce soit tu peux venir toquer à la porte des Frischmann tu seras accueillis  comme il se doit ! Wink
A très vite j'espère, installe toi bien !

_________________

My Life ♥️

Lubia Frischmann
is Morticia

avatar
Messages : 36
Age : 26
Date d'inscription : 27/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Etudiante en droit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Wolfe Frischmann le Mer 12 Avr - 15:11

Quelle rapide ma Lulu ...

Hm toi ... *ronronne, se perdant un instant dans ses pensées* Oups pardon, j'étais ... ailleurs. Heureux de te voir en chair et en os (a)

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Jude Manson le Mar 2 Mai - 0:11

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii Chuis bientot pret

_________________

Jude Manson
is Babe

avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Wolfe Frischmann le Mar 2 Mai - 21:50

Chose promise ... (a)

Jude … Il navigue entre cette innocence juvénile et le charme d'un homme en devenir. Dans ses traits on devine ceux de l'enfant et entrevoit ceux de l'homme. Il est dans cette transition pleine de charme et de surprise. Corps timide et pourtant exaltant, sensuellement doux … On en mangerait.
Son regard, on s'y perd, on s'y percute. Il est secret, mystérieux, pudique, et quand la barrière se brise, c'est l'implosion. Comment y résister hm ?
Il a ce charme ténébreux. Et aussi timide et discret puisse t-il être, il est difficile de ne pas le voir.
Contraste percutant entre ce charme entêtant et la timidité qui monte parfois jusqu'à ses joues. Charmantes rougeurs que j'aime provoquer et qui fait briller l'innocence dans son regard clair.
Bref, Jude est … sympa à regarder ( et pas que … ) Wink

Wolfe Frischmann
is Big bad Wolf

avatar
Messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Gabriel Shades le Mer 3 Mai - 15:01

Mon loup voilà que tu te fais poète.... Nombreux sont donc tes talents qu'il est toujours aussi agréable de découvrir Aaah l'inspiration suscitée pas un charme brun surmonté de grands yeux bleus... Je vois ce que c'est ...

Gabriel Shades
is the crow

avatar
Messages : 63
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Danseur / Serveur / Barman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Jude Manson le Mer 3 Mai - 21:40

*Se mordille la lèvre sans oser soutenir le regard de qui que ce soit, et dégaine une clope pour pouvoir se focaliser sur quelque chose et attirer plus d'attention sur la fumée que sur ses joues rougissantes* Ahem... Euh... C'... C'est la première fois qu'on se donne autant de mal pour me traiter de môme... *Bredouille-t-il sans pouvoir réprimer un léger sourire*

_________________

Jude Manson
is Babe

avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protect me from what I want... - Jude Manson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum