Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Calvin Everstone le Ven 10 Mar - 22:30


   

   

   
Pain(t)

   

   Je tourne en rond, je ne suis pas tranquille ... L'angoisse m'assaille et me connaissant, elle ne me quittera pas tant que je resterai là à broyer du noir. Voilà deux bonnes heures que je suis penché sur mon carnet à croquis, mon crayon à papier tournant mécaniquement autour de mes doigts ... Mais rien ne vient. Impossible de dessiner, impossible de me concentrer sur autre chose que sur les révélations auquel j'ai été confronté. Canular ? C'est fort possible, mais le manque de nouvelles de l'intéressée n'aide pas à apaiser ces soupçons. Et si tout ceci était vrai ? Si toute cette histoire n'avait été qu'une mascarade ? Ce n'est pas possible... Je ne peux pas l'envisager. Je ne peux envisager de voir tout mon monde s'écrouler à nouveau. 
Je me redresse subitement sur ma chaise, serrant rageusement une boulette de papier dans ma main. Il faut que je sorte, il faut que je fasse quelque chose ... 

Voila comment j'en suis venu à appeler Gaëlle. J'avais besoin de la voir. Elle. Parce qu'avec elle, tout semble si simple, si naturel. Avec elle, il n'y a pas de place pour les prises de tête ou autres embrouilles du genre. Avec elle ... je respire librement et en ce moment précis, j'ai un grand besoin de reprendre mon souffle. 
Après avoir laissé un mot à Finn, je sors de chez mon frère qui nous hébergeait en ce moment, Lily et moi. Sur mon dos, un sac avec du matériel de peinture, mais pas n'importe lequel, de la peinture spécialement adaptée pour le corps ...

C'est la mine renfermée, sans doute plus sombre que d'habitude, que j'arrive chez la jolie blonde ...


   

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Gaëlle de Lioncourt le Sam 11 Mar - 0:00


 

 
"Pain(t)"

 
My promise is a lie... I promise that I will hurt you.... - The Promise - In this Moment

 
 

Ca fait un quart d’heure environ que j’ai raccroché mon téléphone, et depuis, je tourne en rond. Calvin m’a appelée. Fait notable en soi, puisque depuis que Madison est entrée dans sa vie, je ne le vois plus que par hasard… Et depuis qu’ils vivent ensemble, le hasard oevre de moins en moins pour moi… Elle m’avait invitée à leur mariage. Mais je me doutais bien que ma présence n’était pas vraiment souhaitée. Pas par elle du moins. Je suis naïve parfois, ça ne fait aucun doute. Mais pas stupide.

Tout ça pour dire que je n’avais pu cacher mon étonnement en voyant le numéro du jeune peintre s’afficher sur mon écran. Pas plus que ma précipitation à lui répondre d’ailleurs. Je travaillais sur les croquis d’un costume de signe. Une commande pour un duo. Un noir et un blanc. J’aime bien les plumes. C’est intéressant à travailler pour rendre l’ensemble harmonieux. Mais du coup, j’ai tout laissé en suspens dans mon atelier de couture. Calvin était tendu. Je le sentais dans sa voix. Et puis il voulait venir chez moi, sans qu’il ne soit question de la fresque. Sa fiancée avait souhaité la voir et en connaitre le sens. Je le lui avais fait comprendre, sans lui mentir…. Etait-ce là, le problème ? Je verrai bien… De toute façon, je n’en sais pas plus. Je n’ai pas posé dequestion. Je suppose que s’il voulait me dire de quoi il retournait, il me le dirait. Les conversations importantes ne se tiennent pas au téléphone… Je ne suis pas de ceux qui spéculent, qui jubilent, ou qui aiment remuer le couteau dans la plaie. J’en ai trop moi-même… A ce je là, jeu serais perdante. Et puis… Les mots ne sont pas vraiment notre fort alors… De toute façon, il est en route. Je saurai quelle attitude adopter dans peu detemps.
Je monte dans ma chambre pour voir rapidement de quoi j’ai l’air. Mon cœur bat à tout rompre… Ca me touche tellement qu’il ait pensé à m’appeler… Quand je pense à l’état dans lequel il était quand je l’ai rencontré… Il était seul, et malheureux. Je lui ai promis d’être là en cas de besoin, ou d’envie même… Et il s’en est souvenu… Les larmes me montent aux yeux… Ressaisis-toi, Gaëlle !
Je balaie mon émotion d’un revers de main, et troque mon grand T.Shirt usé contre une chemise à carreau, et un short en jeans. Pas de chaussures. Pas la peine, je suis chez moi. Je remonte mes manches jusqu’au coudes, dompte un peu ma crinière d’un coup de brosse, et souligne mon regard. Aussitôt que je suis prête, j’ouvre la fenêtre de la salle de bains, et me perche sur le rebord. Je guette son arrivée, et serai à la grille avant qu’il ne sonne. Peu importe qu’il sache que je l’attends. De toute façon, il sait déjà que le temps qui passe ne marque que l’attente de sa prochaine visite… Et d’ailleurs, je devine sa silhouette qui approche. Je saute alors souplement de ma fenêtre pour rejoindre le sol, et venir à sa rencontre. Naturellement, je souris. Sa présence me ravit en toutes circonstances. Je traverse la cour et lui ouvre au moment où il atteint l’entrée de ma propriété. Sans doute aurais-je dû dire quelque chose. Mais ça semblait trop préconçu, alors… A peine la grille ouverte, je fais un pas vers lui, et le serre contre moi, sans dire un mot...


 
Code by Sleepy

Gaëlle de Lioncourt
is The wild one

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : Je cours, encore et toujours...
Emploi/loisirs : Couturière de renom / Modèle photo
Je suis : Heum... Cé... Célibataire....

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Calvin Everstone le Sam 11 Mar - 0:04


   

   

   
Pain(t)

   

   Sur tout le trajet qui séparait l'appartement de Finn à la propriété de Gaëlle, je me posais dix milles questions. Cela se faisait-il réellement de débarquer comme ça chez les gens .. ? Bon ok, Gaëlle n'est pas les gens, et elle a accepté. Mais quoi ? J'allais débouler chez elle, sans même savoir quoi lui dire, de quelle manière … Lui parler de ce qui me tracasse ? De ce qui m'empêche de dormir ? A quoi bon … et comment dire tout ça ? Moi même quand j'y pense c'est Bagdad, comme si tout s'entrechoquait dans mon esprit, fusant à toute vitesse, partant dans tous les sens, avec l'impossibilité de tout stabiliser le temps de réfléchir. Et quand c'est comme ça, j'ai juste l'impression de devenir fou. Alors parvenir à en parler semble relever de l'exploit. Tout ce que je sais, c'est que j'ai besoin de la voir … ça fait parti de ces choses qu'on existe pas. Dans une situation de mal être, on se tourne instinctivement vers ce qui – selon nous – nous fera aller mieux. Logiquement, me concernant, c'est l'alcool. Mais là, aucune envie de me saouler. A croire que avec certaines personnes on peut s'enivrer sans avoir besoin d'avaler la moindre goutte d'alcool …

Je gare ma moto à proximité du portail de chez Gaëlle, puis tout en approchant j'aperçois sa longue tignasse blonde qui s'agite, flottant de manière si gracieuse sur ses épaules … Et sans que je ne prenne réellement le temps de comprendre, ni que j'amorce la moindre parole, le moindre geste pour la saluer, qu'elle est déjà dans mes bras. Et je ne réfléchis pas non plus pour enrouler mes bras autour de ses hanches et me complaire dans cette étreinte, l'enlaçant certainement plus étroitement encore qu'à mon habitude, parce que j'ai besoin de son contact, parce que je sais que là, entre ses bras, je me suis toujours sentie bien, et parce qu'elle m'a manqué. Le nez niché dans ses cheveux, je renoue avec le parfum de son shampoing, celui qui s'échappe de ses vêtements, celui de sa peau … Nous devons rester comme ça pendant de longues secondes, jusqu'à ce que celles-ci se transforment même en minutes. Bordel … est-ce seulement permis d'être aussi accroc d'un contact ?
Mes mains bougent un peu … caressant lentement son dos, puis ses cheveux dans lesquels mes mains sont mêlées. Et finalement, je me recule un peu … Je ne la lâche pas pour autant. Pour le moment, je la garde ainsi, contre moi. Je recule juste suffisamment la tête pour pouvoir la voir. Mon regard ne doit certainement pas tromper quant à mon niveau de fatigue, mais en cet instant, il est aussi très doux, à l'image de tous ces regards que j'ai déjà posé sur elle.


-Désolé, je débarque un peu à l'improviste …

Mon sac à dos autour d'une épaule, je bouge celle-ci pour faire s'entrechoquer les nombreux tubes de peinture qu'il contenait, un léger sourire se dessinant sur mes lèvres.


-Du coup pour me faire pardonner, je suis pas venu les mains vides …

   

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Gaëlle de Lioncourt le Lun 13 Mar - 23:16


 

 
"Pain(t)"

 
My promise is a lie... I promise that I will hurt you.... - The Promise - In this Moment

 
 

Enfin… Il est là. Sur le coup, je n’ai pas réfléchi aux conséquences de cette étreinte…. Je l’ai tellement attendue, que… Ca aurait été insupportable pour moi de le voir sans le toucher. Même si, une fois contre lui, je me tends un peu… Et s’il me rejetait ? Mais ma crainte s’évanouie bien vite, quand je sens ses bras m’envelopper avec cette douceur que j’aime tant chez lui. Je me laisse même aller à fermer les yeux, pour ne suivre qu’au toucher le parcours de ses mains… De son souffle… Je frissonne, sans oser bouger, ni dire quoi que ce soit… J’ai eu tellement peur de ne jamais pouvoir revivre ce genre de moment, que je m’en voudrais de l’écourter en rompant maladroitement le charme.
Quand il recule, je caresse sa joue, en croisant son regard sombre et épuisé. Mon cœur se serre, et j’ai envie… Envie de caresser ses lèvres… Juste du bout des doigts… Parce que je sais à quel point elles sont douces, mais je m’abstiens. Ca aurait sans doute été déplacé. Je sais que toucher les cheveux de quelqu’un a quelque chose d’intime. Que de laisser autant de contact entre nos corps l’est aussi… Mais c’est mon choix de le laisser faire quelque chose qu’il a envie de faire… Si c’est moi qui prends une initiative, c’est différent, non ? Et puis… Les lèvres, c'est pas comme les cheveux… Je sais que c’est… Plus… Enfin… Différent. Même si j’ai embrassé plein d’hommes et de femmes, juste pour le plaisir de la sensation… Ou même par provocation. Mais aucune autre réaction ne s’était fait sentir… Alors que lui, quand j’ai pu l’embrasser, c’était…
Au fil de mes pensées, je me rends compte que mon regard s’attarde sur cette jolie courbe que je sais pouvoir être aussi tendre que fougueuse… Et j’en rougis, en baissant les yeux… Mais c’est clair… Il me manque. Et pas parce que je n’aurais personne à inviter dans mon lit… Mais parce que… Parce que je… Nom de Dieu Gaëlle de Lioncourt, reprends toi ! J’ignore si c’est à cause de l’évocation silencieuse de Dieu, mais ça gronde dans ma tête. Je me doute qu’il ne doit pas m’apprécier beaucoup, et me rappelle à l’ordre. Je prends une profonde inspiration, les yeux clos, et sa voix me pousse à relever la tête vers lui… Il s’excuse…

« Ne dis pas de bêtise… On s’est parlé au téléphone, je savais que tu viendrais, même si je n’avais pas d’idée précise de l’heure… »

Alors qu’il m’annonce avoir apporté de quoi nous occuper, je me hisse sur la pointe de mes pieds nus pour atteindre son front et y déposer un baiser… A défaut de capturer ses lèvres… La fatigue qui tire ses traits me donne envie de lui préparer un lit douillet pour qu’il récupère un peu du sommeil qui lui manque indéniablement… J’hésite à le lui dire, mais il semble avoir quelque chose derrière la tête. Alors je m’abstiens, et caresse ses avant-bras avec la même tendresse que celle que je lis dans ses yeux, sans chercher à précipiter le moment de rompre l’étreinte.

« Ca doit se passer à l’intérieur ? » Demandé-je, sincèrement curieuse.


 
Code by Sleepy

Gaëlle de Lioncourt
is The wild one

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : Je cours, encore et toujours...
Emploi/loisirs : Couturière de renom / Modèle photo
Je suis : Heum... Cé... Célibataire....

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Calvin Everstone le Jeu 16 Mar - 18:37


   

   

   
Pain(t)

   

   Le lien qui m'unit à Gaëlle est assez … indescriptible. Dès le départ ça a été particulier, dans le sens où je me suis tout de suite senti bien avec elle, même très bien. J'ai juste été naturel, et le courant est passé tout seul. Bien sûr, sur le plan physique, ça n'a fait aucun doute, mais il n'y a pas que ça, et c'est sans aucun doute pour cela que ça a ce goût si particulier … Dès le départ, je me suis sentie presque obligé de nous poser des limites, pour ne pas gâcher cette alchimie. Mais plus le temps passe, et plus je me dis que c'était une mauvaise idée. Car en me posant des limites de la sorte, ça ne m'a pas empêché de me casser la gueule à côté … encore une fois.
Alors quoi ? Dès que je parle d'amour avec une femme y a une malédiction qui me tombe en pleine gueule ? Parce que là … entre Lexie et Madison, je suis servi.

Je ne m'en rends même pas compte, mais je me sens incapable de lâcher Gaëlle, maintenant qu'elle est dans mes bras. Et de voir qu'elle a l'air de s'y sentir bien et ben … ça me donne encore moins envie. Le bout de mes doigts s'agite tout seul, caressant doucement son dos, machinalement, instinctivement. Mon cœur a un raté lorsque je vois ses lèvres approcher … pour finalement se déposer contre mon front. Je pensais quoi ? Qu'elle allait m'embrasser ? Mea culpa. Je mords l'intérieur de ma joue, tâchant de me remettre de mes émotions et enchaîne, un sourire en coin, pouvant déceler la curiosité de la blonde, autant dans sa voix que dans son regard.


-Ouais vaut mieux. Pas envie que tes voisins se rincent l’œil !

Merde. Le filtre anti-jalousie n'a pas fonctionné … Je me racle la gorge et détache une main d'elle pour aller frotter nerveusement mon crâne en regardant ailleurs.

-J'veux dire … C'est comme tu le sens et puis … tu vas peut être attraper froid …

Deuxième essai ? Elle est pas dans ta tête Calou, elle sait pas ce que tu as prévu. D'ailleurs … elle a peut être aucune envie de se mettre toute nue pour te laisser lui peindre dessus … espèce de pervers. Le rouge me monte aux joues et je frotte mon crâne plus fort, partant d'un petit rire pour tenter de laisser toute ma nervosité s'échapper. Respire, tout va bien se passer.

-Je voulais … enfin si t'es d'accord hein ! … Tenter le body painting … avec toi …


   

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Gaëlle de Lioncourt le Ven 17 Mar - 0:26



"Pain(t)"

My promise is a lie... I promise that I will hurt you.... - The Promise - In this Moment



Ma curiosité n’a de cesse que de se faire plus présente de seconde en seconde. Je suis tellement bien, là… J’arque un sourcil quand il parle de mes voisins… Un shooting ? Non. Il a amené des pinceaux. Voulait-il que je pose pour lui ? Cette idée m’intimide… Non pas pour la pose en elle-même… Mais… L’imaginer poser son attention sur moi aussi longtemps, pour donner forme à mon reflet à travers ses yeux… Ses perceptions… Et effectivement, si on faisait ça dehors, mes voisins auraient bien le temps de se… Rincer l’œil. Cette expression m’amuse, et m’intrigue à la fois. Je pouffe de rire.
Je suis modèle. Tout le monde peut me voir en photo, dans des tenues légères parfois…. C’est évident que l’effet n’est pas le même quand le sujet est présent en chair et en os… Mais… Se « rincer l’œil », c’est observer quelqu’un en douce… A son insu… Dans des situations… Assez… Privées, non ? J’en suis presque sûre.

Mon jeune artiste a l’air gêné, et ça ne fait que m’intriguer davantage. Il voulait partager un moment que nul ne pourrait troubler, et cette idée m’allait bien. J’aime ça depuis le début… Et en fait, à bien y réfléchir, je ne suis allée nulle part avec lui, seul, mais au milieu des gens. Ahem…. Dit comme ça, c’est confus. Mais ce que je veux dire, c’est qu’il est toujours accompagné quand on sort… Ou alors, il est seul avec moi… Complètement seul. Ça m’a touchée qu’il veuille me présenter à des membres de son entourage… Vraiment beaucoup. Mais en dehors de ces instants voués à se dérouler en public, je ne suis pas friande de présence extérieure. Et puis… L’art, entre lui et moi, c’est une bulle commune, alors… Ca me semble aller de soi qu’on ne partage pas ça avec les autres habitants du pâté de maisons…

« Attraper froid… ? » Répétai-je en penchant la tête sur le côté, sans chercher le moins du monde à m’éloigner de lui comme l’aurait fait quelqu’un de choqué, ou d’offensé par ses propos.

Je ne me sens ni oppressée par son étreinte, ni acculée. Et je sais aussi qu’en ma présence, je ne laisserais rien lui arriver. Je peux donc mettre de côté l’inquiétude qui me prend souvent quand je pense à lui… Même si sa fatigue ne me laisse pas indifférente.
Quand il s’explique, je souris sincèrement et hausse les épaules.

« Je n’ai jamais fait ça. » Annonçai-je le plus naturellement du monde. « Tu as pensé à quelque chose en particulier ? »

J’aime découvrir, apprendre. Je sais ce qu’est le body painting. Et j’ai suffisamment confiance en Calvin pour me prêter au jeu sans craindre qu’il ne me contraigne à quelque chose, ou même qu’il agisse de manière déplacée.
Le body painting, c’est un peu comme le tatouage, sauf que ça s’en va… Et des tatouages, j’en ai plein, alors…

« Où est-ce que tu voudrais dessiner ? »
Demandai-je en me faisant violence pour reculer, et l'entrainer par la main vers ma maison, bien décidée à ne laisser à aucun œil indiscret, l'occasion de se rincer...



Code by Sleepy

Gaëlle de Lioncourt
is The wild one

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : Je cours, encore et toujours...
Emploi/loisirs : Couturière de renom / Modèle photo
Je suis : Heum... Cé... Célibataire....

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Calvin Everstone le Lun 27 Mar - 19:47


   

   

   
Pain(t)

   

   Je perds mes moyens, je bafouille … et quand c'est comme ça je me sens si bête. Car je peux avoir de la tchatche, je peux me montrer provocant, ne jamais perdre la face, mais il y a des moments, comme ici, où je perds tous mes moyens. Et ça m'arrive beaucoup face à Gaëlle. Car sur le coup, quand je lui présente mon envie de faire du body painting, à mesure que je lui expose – maladroitement – mon idée, je me sens comme un pervers et un voyeur. Après tout, demander à une femme de se dénuder pour me laisser lui peindre dessus, c'est pas banal et ça peut paraître assez louche non ? Mais Gaëlle n'est pas n'importe quelle femme. Et elle me le prouve une fois supplémentaire suite à sa réaction. Elle a l'air plutôt partante, elle est même curieuse. Et ça, ça m'aide vachement à me détendre. Alors je retrouve le sourire et la suis à l'intérieur. Je dépose mon sac dans l'entrée et lâche sa main le temps de retirer avec facilité mes chaussures, grossièrement lacées.

-Entre mythe et réalité … je voudrais faire apparaître tes écailles ma sirène … lui annonçai-je avec un petit clin d'oeil complice.

Nouvelle question. Oulah, question piège ? Ou c'est mon esprit pervers qui me joue de nouveau des tours … Je me passe à nouveau une main dans les cheveux, désordonnant un peu plus ma tignasse rebelle, comme à chaque fois que la nervosité me gagne. Puis, tout en se faisant, je lui offre un regard d'excuse, dans le cas où j'aurai mal compris, ou répondu à côté de la plaque.


-Sur toi .. ? Un peu partout je dirais … tes bras, tes côtes, ton dos … tes cuisses … ? Enfin c'est comme toi tu veux aussi …

Ca y est, je recommence à bafouiller. Cherchant donc nerveusement à m'occuper les mains, je sors deux tubes de mon sac à dos, un dans chaque main et les lui montre avant de m'empresser d'enchaîner.

-C'est de la peinture spéciale. Totalement saine pour le corps, et ça part rapidement sous la douche après …

   

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Gaëlle de Lioncourt le Lun 10 Avr - 12:31



"Pain(t)"

My promise is a lie... I promise that I will hurt you.... - The Promise - In this Moment



J’écoute mon peintre, captivée… « Ma sirène »… Est-ce bien utile de dire pourquoi j’aime particulièrement cette formulation ? A elle seule, elle suscite un soupir de bien-être… Décidement, cette fresque nous en aura fait vivre des choses… Et je suis contente chaque fois que je vois à quel point elle l’inspire. Ce n’est pas qu’une divagation de ma part. Une vraie force s’en dégage… Au point de rendre Madison mal à l’aise. Et même si je sais que… Je ne devrais sûrement pas me réjouir de faire de la peine à quelqu’un, et bien… Je pense souffrir assez moi-même pour avoir le droit d’être fière de cette œuvre à quatre mains. Je suis heureuse de ne pas avoir à la cacher…. Et Ravie qu’il ait, lui, accepté sans mal la symbolique des personnages.

Non je ne voulais pas penser à elle…. Cette femme, qui, je le sais, piétine son cœur. Je ne sais pas précisément comment, mais je sais en partie pourquoi. C’est encore moi, le grain de sable dans l’engrenage… L’empêcheuse de tourner en rond… Comme pour Sasha. Encore et toujours. Et ça me rend folle… Ou du moins, plus que je ne le suis déjà… Qu’elle ne puisse pas lui faire confiance. Je prends sur moi sans cesse, et lui, il la respecte. Alors pourquoi lui faire du mal ?
Mes sourcils se froncent néanmoins légèrement alors qu’il continue à parler. « Partout » ? Voilà que son visage hypocrite et son ton venimeux me reviennent en tête…Madison martèle mon esprit... Et même si je n’y tiens pas… Je dois m’assurer qu’il y aura des limites… Ou… Qu’il est conscient qu’il va en franchir s’il n’en pose pas. Oui, je pourrais poser nue pour lui, sans aucun cas de conscience s’il me le demandait. C’est son regret à lui, que je ne veux pas affronter. Mon cœur est habitué à se taire, mais voir ça dans ses yeux, non… Même moi, j’ai mes limites. Je hoche la tête, concentrée, cherchant mes mots pour formuler ma question de manière à lui montrer qu’il avait le choix. Que je le suivrai…

« Ca me touche beaucoup, tu sais… Que la sirène te plaise autant. Ca compte beaucoup pour moi. »


Mon émotion était perceptible dans ma voix. Et certainement dans mes yeux aussi. Je marque un temps avant de reprendre la parole, pour poser cette question essentielle qui me fait un mal de chien… Je baisse les yeux.

« Ton idée est très belle… De mon point de vue à moi… Mais… Je doute qu’elle le soit autant pour tout le monde… »


Je sais que tu as compris… Que tu ne m’obligeras pas à prononcer son nom, parce qu’au fond, tu à mal toi aussi… Tes mains tremblent, mon marin… Tu dors mal, je le vois dans tes yeux. C’est pour ça que tu es là… Arrêter de penser à tout ça… Alors vas-y… Dis-le. Dis-moi que j’ai le droit…



Code by Sleepy

Gaëlle de Lioncourt
is The wild one

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : Je cours, encore et toujours...
Emploi/loisirs : Couturière de renom / Modèle photo
Je suis : Heum... Cé... Célibataire....

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Calvin Everstone le Lun 17 Avr - 15:04


   

   

   
Pain(t)

   

   Je doute qu'elle le soit autant pour tout le monde … Je sais très bien qui est compris par « tout le monde ». Et si un jour je l'ai placé au centre de mon monde, aujourd'hui je ne suis plus sûr de rien. Face à ses silences, à son absence, je chavire. Je coule. Encore une fois, je me suis attaché à une femme. Encore une fois j'ai eu des rêves. Encore une fois, je me suis trompé. Alors quoi ? Il y a une genre de malédiction qui dit que chaque fois que j'ouvrirai mon cœur à quelqu'un il est voué à être réduit en morceau ? Ca fait flipper, sérieux. Et je suis encore là, comme un con, à attendre … attendre quoi au juste ? Elle filtre tous mes appels, ignore mes messages. Enfin … j'suis pas encore assez con pour m'envoler et aller la retrouver. Et Lily qui pose des questions … Bref, je ne veux pas penser à tout ça maintenant. Elle veut jouer au plus con ? Très bien … La colère se mélange à la peine, crispant un peu plus mon corps.

Je baisse les yeux sur les deux tubes de peinture que j'avais en main et les pose sur un meuble à côté de moi. Les mains libérées, je prends celles de Gaëlle et tâche de me détendre, le regard posé sur ses mains fines et tatouées … si belles.


-J'ai … j'ai décidé de faire sans son point de vue à partir de maintenant … dis-je à voix basse.

Le dire à voix haute revenait à une prise de conscience un peu plus vive et … ouais, sur le coup ça fait mal. Mais ça m'énerve tout autant, alors disons que ça apaise un peu ma peine. Ca la surpasse quoi. Et ça me laisse un goût plus amer que douloureux.


-… si c'est à ça qu'elle veut jouer. Rajoutais-je d'un ton plus amer.

Un soupire puis … j'éloigne toutes ces pensées de mon esprit quand mon regard se pose de nouveau sur le visage gracieux de la jolie blonde.


-Ne pense pas à elle. Finis-je, encore plus bas, dans un souffle presque suppliant. Je suis avec toi, et je ne veux penser à rien d'autre …

   

Calvin Everstone
is Magic boy

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Chez Finn
Emploi/loisirs : Artiste Peintre
Je suis : Père célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pain(t)| Gaëlle & Calvin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» La Cascade de Pain : Illustration

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum