No remedy for memory | Jude & Wolfe

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Mer 31 Mai - 22:47

Nouvelle journée de boulot … J'y vais rarement à reculons. Mais là, ça fait parti des journées où j'ai qu'une envie, rester au lit toute la journée. C'est même pas de la fatigue. Enfin … pas de la fatigue physique. J'suis pas sorti hier. Je me suis même couché relativement tôt. Mais dans ma tête, c'est comme si j'avais rien récupéré. Je me sens aussi vidé qu'hier. Et j'ai mal au crâne. Ca tambourine dans mes tempes. Traînant dans ma grande maison vide, je regarde mon téléphone avec insistance … Et si j'appelais Jesse pour me faire porter malade ? Il appellerait le studio et le tournage sera reporté.
Je soupire. On est plus au lycée Wolfe. T'as 26 ans bordel de merde. Alors secoue toi, enfile un froc et va faire ce que tu sais faire le mieux. Un jean et un doliprane plus tard, je suis sur mon vélo. De la musique à fond dans mes oreilles, je pédale à moitié en pilote automatique. Je n'arrête pas de penser à la journée d'hier, aux mots de Jude, à ses regards. A sa colère mêlée de tristesse. Il va quitter son poste, démissionner. Mais ça ne va pas se faire du jour au lendemain. Alors que c'est déjà difficile d'envisager ne plus le voir, il va en plus falloir que je le croise jour après jour … Un sursis vachement douloureux. Ouais, ça me fait chier qu'on en arrive à là. Et même plus que ça encore. Franchement, ça bouscule tout. Et j'me sens affreusement impuissant. Je déteste ça.

Je vois la façade du studio. Et cette putain de barrière. Comme d'habitude, je laisse mon vélo reposer contre le mur. Mais je dois mal le poser car il glisse au sol. Je râle mais ne prends pas le temps de le remettre bien. Je ne sais même plus avec qui je suis censé tourner. Et ça me fait penser … je n'ai même pas vu le bmx de Jude. Il y a même personne d'autre. C'est quoi cette connerie ? Je me dirige vers le planning accroché dans l'entrée et … me rends compte que je ne suis vraiment pas réveillé. J'ai une heure d'avance. Fais chier.
Le pas traînant, je vais jusqu'aux vestiaires et m'allonge sur un des bancs. Mon avant bras devant mes yeux, je ferme ceux-ci, perdu dans ces pensées qui fusent dans mon crâne douloureux.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Jeu 1 Juin - 10:34

Ça fait une plombe que je me prépare.... Mais pas moyen de faire baisser le stress. C'est pourtant un jour semblable aux autres... Et je connais plus ou moins mon taf maintenant. j'ai passé la nuit à tourner en rond, sans pouvoir dormir... Ou presque pas. Le moment où le sommeil m'a emporté de force, j'ai alterné entre des bribes de souvenirs de cette conversation avec Wolfe... Et l'anticipation de ce qui pourrait se passer quand Dylan va découvrir ce que j'essaie de cacher depuis quelques temps... J'ai mal partout tellement je suis tendu, j'ai une sale gueule... Heureusement que c'est pas moi qui doit être filmé... Parce que là... Laisse tomber.

Les heures passent, et j'arrive même pas à me décider si ça va trop vite ou trop lentement... Je veux pas y aller... Une partie de moi voudrais que ce soit fini avant d'avoir commencé. Bref... Avec tout ça je finis par trancher. Direction le métro. Je me sens pas de prendre le BMX aujourd'hui... Et du coup j'ai prévu large au cas où il y aurait un problème sur la ligne... Vraiment large. Si j'arrive en avance, ça te permettra de continuer à gamberger encore un peu... La blague... Plutôt à me sortir de la foule, et essayer de me préparer psychologiquement au comportement que je devrais adopter... Parce que j'imagine que si un baiser a fait le tour de l'équipe au moins de temps qu'il faut pour le dire, Tony a bien dû chialer dans les jupes de tout le monde pour raconter à sa sauce qui s'est passé hier. Ça promet l'ambiance de merde, je suis pas du tout d'humeur à me faire marcher sur les pompes, ni à me faire sermonner. Et puis... Même si je fais mon possible pour maîtriser le timing, j'e vais forcément croiser Wolfe... Ça m'a jamais autant stressé.

J'enchaîne les stations de métro en pilote automatique... Faut dire que le trajet je l'ai déjà fait un certain nombre de fois comme ça. S'il y a des gens qui essaye de me parler je les entends même pas. La musique est trop forte, j'ai la tête ailleurs. En descendant, je marche en traînant les pieds vers cette grosse bâtisse, qui n'avait jamais semblé aussi imposante. Mes gestes s'enchaînent toujours par automatisme. Je pousse la porte en saluant vaguement les standardistes, et me dirige vers les vestiaires. Vu l'avance que j'ai, les maquilleuses auront largement le temps essayer de faire de moi quelque chose de regardable... Si c'est vraiment nécessaire. Je rentre dans la petite pièce, pas si petite en fait, fourre mon sac dans le casier qui m'a été assigné, et c'est seulement au moment où je me retourne, que je vois que je ne suis pas seul... Je le vois lui, étendu sur ce banc... Un hoquet m'échappe. Mon cœur a littéralement sursauté.

"Oh putain..."

Oui je sais... Pour la formule d'approche en passera. Mais ça m'a échappé. Je prends 2 secondes pour reprendre le dessus, me racle la gorge... Je la refais.

"Désolé... Je t'avais pas vu..."

Lui demander si ça va me paraît complètement con... Déjà parce que je me souviens très bien de notre état quand on s'est quittés hier, mais en plus franchement ça se voit... Il y a des moments où les usages ça ressemble vraiment à du foutage de gueule... Je sais pas comment enchaîner, alors je me retrouve là, médusé, la bouche entrouverte.

Hm... Je... J'vais pas te déranger..."Hasardai-je en m'apprêtant à quitter la pièce...

En fait, je devrais me reconvertir dans le domaine de l'anguille... Je passe mon temps à fuir... Mais même là dedans, j'ai encore des progrès à faire...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 1 Juin - 11:24

Je comate, la musique dans les oreilles, le regard clos … Mais je reste malgré tout en alerte. Ressentant ce qu'il se passe autour de moi. Ainsi, je le sens lorsque quelqu'un entre dans les vestiaires, mais je ne réagis pas directement. Si c'est un des acteurs, il ne se formalisera pas pour mon côté un peu paresseux. D'habitude, c'est parce que j'ai passé la nuit avec quelqu'un. Alors on peut dire qu'ils ont l'habitude que je ne sois pas tout le temps en forme dès le matin. Ce qui va leur faire bizarre c'est que, une fois en mouvement, je vais pas forcément sauter partout comme d'habitude. Heureusement, normalement aujourd'hui je ne dois voir ni Steeve, ni Tony … C'est un point positif de cette journée … si il doit y en avoir un. Et si c'est Jude … si c'est lui … Sa voix me répond presque instantanément, et je m'effraye de sa propre surprise.
Je reste couché … Normalement, je me serais relevé pour aller le saluer. J'aurai même profité du fait qu'on soit seul pour aller plus loin que la simple poignée de main que je lui sers devant tout le monde. J'aurai effleuré ses lèvres, caressé sa joue … Ca sert à quoi de te torturer comme ça Wolfe, sérieux ?
Alors, je me contente d'un petit signe de main. Lui non plus n'a pas l'air en forme … Tu m'étonnes.

-Pas grave. J'me suis planté d'heure … marmonnais-je

Je retire les écouteurs de mes oreilles, coupe la musique et les entortille négligemment dans la poche de mon jean. Et je vois qu'il veut partir. Je serre les dents. Qu'est-ce que je déteste ça, le voir partir … Surtout quand je pense que c'est pour me fuir moi. Je me redresse pour m'asseoir sur ce petit banc inconfortable dont les barres de bois espacées s'étaient imprimées dans mon dos à en juger par la sensation désagréable qui s'y fait sentir.

-Tu peux rester, j'vais pas t'manger.

Vieux réflexe, pardon. J'esquisse un sourire sans joie en le regardant un instant puis frotte mes cuisses en posant mon regard autre part. Difficile de lutter contre sa vraie nature. Mais si je tente de faire de l'humour, le ton ne suit pas vraiment.

-Et hm … ça tombe bien que tu sois arrivé là.. Je voulais te demander un truc.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Jeu 1 Juin - 11:39

J'aurais pu filer comme une comète... Mais j'y arrive pas. Pas avec lui. C'est fou mais depuis qu'on se connaît, j'ai toujours eu tendance à me demander à quand la prochaine fois... Pas pour des raisons physiques, hein... Juste parce que quand il est là je me sens bien. Je peux être moi-même. Et hier soir c'était pire que tout... Parce que j'avais pas le droit de me poser cette question. Que c'était moi qui lui avait assuré que c'était plus possible. Alors il m'a manqué... Mais genre... Vraiment. Je me suis vu au moins 500 fois effacer son numéro de mon téléphone... Mais c'était au-dessus de mes forces.Et en le voyant là, je m'imaginais déjà me pencher sur lui, pour déposer un de ses baisers timide sur son front... Mais rien. Je peux plus être moi-même. Avec lui encore moins qu'avec qui que ce soit d'autre.

Quelque part, ça me rassure qu'il me retienne encore... Il pourrait très bien ne plus vouloir voir ma tronche en peinture... Je comprendrais parfaitement. Alors du coup, je me fais pas prier pour me tourner à nouveau vers lui, et approcher du banc. Sûrement que si la situation avait été normale, j'aurais peut-être osé un "Dommage... Mais tu as raison c'est pas raisonnable"... Même si mes joues avaient viré à l'écarlate... Parce que je me souviens très bien de ce que ça fait quand il "me mange".
Au lieu de ça je dis rien... Je me gratte nerveusement la nuque, il me pose à côté de lui sans oser le regarder.

"Euh... Vas-y... Demande..."

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 1 Juin - 12:02

Heureusement, je n'ai pas à trop insister pour le retenir … Je ne me serais pas senti de lui courir après dans tout le studio. Si je l'ai fait hier, je me suis fait une raison … Je ne dois plus le retenir. Il me l'a demandé. Je l'observe s'installer … et je me rends compte que c'est encore plus dur que d'habitude de ne pas le toucher. Il est proche en plus … Bref. Je joins mes mains entre elles, posées sagement sur mes genoux. C'est assez rare que je porte autant de fringues aussi longtemps quand je suis ici. A partir du moment où je franchis cette porte, je me désape rapidement, même si je suis en avance. Faut que j'me mette dans la peau du personnage, c'est ce que j'dis souvent. Mais là … non, ça ne me dit rien. Je me pince les lèvres, repensant à la conversation que j'ai eu avec Gaëlle hier. Sa présence, ainsi que celle de Lubia, m'a permis de me détendre … un peu. Et surtout d'arrêter ce flot intense de pensée qui aurait fait exploser mon crâne si j'étais resté à ruminer toute la nuit tout seul. Lui parler … je dois lui parler, lui demander …

-Voilà … Hm … Concrètement … J'ai besoin de savoir ce que … j'ai le droit de faire. Sur ce que je n'ai pas le droit, je pense voir à peu près mais … pour le reste.

C'est horrible. J'ai l'impression que les mots qui sortent de ma bouche n'ont pas de sens. Que je ne dis pas les choses correctement. Pour un peu, j'aurai l'impression d'être bourré.

-Genre … on coupe les ponts ou j'peux continuer de t'appeler, t'envoyer des sms …

Je lève de nouveau mon regard sur lui, redoutant déjà qu'il me donne la réponse que je ne voulais pas.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Jeu 1 Juin - 12:21

Je me prends tout le temps la tête... D'ailleurs il a pas arrêté de me le dire. Avec humour, hein... Mais quand même c'est vrai. Et la, de voir qu'il hésite autant à parler, qu'il est obligé de calculer tous ses gestes, ça me fait flipper... C'est grave ?
Je reste là pétrifié, le regard braqué sur ses mains qui peine à s'arrêter de bouger. En un sens on peut pas dire que je le regarde pas, et c'est un peu moins dur que de me plonger dans ses yeux. À sa première tirade je fronce les sourcils. Ce qu'il a le droit de faire ? J'imagine que ça doit lui faire aussi bizarre de prononcer ces mots, que moi de les entendre... Je veux dire... De ce que je connais de lui, ça lui ressemble pas de se poser ce genre de question. Pas qu'il  obligerait quelqu'un à faire quelque chose contre son gré, mais il marche au feeling quoi...

Je sens qu'il est stressé, et je crois bien que c'est normal... Mais j'aimerais bien le rassurer, si c'est encore possible. Il a toujours fait ça avec moi, j'ai eu la preuve lors de la soirée au club, celle qui a failli virer en cata... Que j'étais capable de le faire moi aussi... Mais ça c'était avant.

Ces paroles sont confuses, et sur le coup je capte pas grand-chose... Mais il enchaîne suffisamment vite pour que j'ai pas besoin de lui demander de préciser. C'est là que je me rends compte que j'avais même pas envisagé qu'il puisse avoir envie de garder contact avec moi de cette façon-là. Je le voyais pas trop dans le trip... "Relation à distance" même si c'est pas vraiment ça, parce que je suis pas vraiment loin, mais voilà... Un truc sans présence réelle... Et encore moins de contacts... Du coup je réfléchis vraiment à la question, une fois la surprise passée. Pourquoi est-ce que je l'empêcherait de m'envoyer un message ? Dylan est pas taré au point de fouiller mon portable... Et puis je l'ai tout le temps sur moi. Après pour les appels... On peut toujours essayer de se caler au moment où je suis pas à la maison... C'est vraiment trop bizarre, et en même temps je m'accroche à ça. Cette idée que... Comme il l'a dit, ça peut pas se finir comme ça. Alors je torture mes doigts, il cherche les mots qui vont former ma phrase...

"Euh... Si... Si t'as envie de me parler oui... Je... Je m'arrangerai pour sortir... Quand... Euh... Pour les appels...
Faudra que je fasse attention..."


En vrai ça me fait l'effet d'une bouffée d'oxygène... Ce sera plus qu'une apnée partielle... Parce que de temps en temps, pourra se faire signe. Et à lui tu serais pas obligé de lui mentir... Je peux pas m'empêcher de sourire... J'ai bien fait de pas supprimer son numéro...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 1 Juin - 13:59

Non, ça n'est pas dans mes habitudes de demander la permission. Mais y a des fois où je veux pas faire de conneries. Et là c'est une de ces fois. Mes actes sont soumis à des règles que je n’édicte pas, auxquelles je dois me soumettre sans rien dire. Enfin, je peux dire quelque chose que ça ne changerait pas pour autant. Et puis ça le fera plus souffrir qu'autre chose. Alors autant me taire. Ouais, le soumis aussi j'sais faire.
Depuis hier, je me suis encore plus rendu compte à quel point j'aurai du mal à me passer de lui. On ne se connaît pas depuis longtemps … un mois à tout casser. Mais pourtant, je sais que ça a été suffisant pour que je m'y attache. Il y a quelque chose de touchant en lui, quelque chose qui me donne envie d'être là pour lui … vu qu'il a accepté que je l'approche. Ne plus pouvoir le toucher, l'embrasser, le tenir contre moi … ça va être très dur, je le sais. Moi qui aime tant le contact, moi qui ai tant besoin de toucher ces personnes que j'apprécie … Renoncer à ça, c'est douloureux. Mais si en plus de ça je devais même plus lui parler … Ca serait pire que tout. Alors quitte à choisir, je prends tout ce qui m'est permis.
Dans l'attente de sa réponse, j'avais retenu mon souffle sans m'en rendre compte. Et à sa réponse, je relâche tout. Un très léger sourire passe même sur mes lèvres le temps d'une fraction de seconde. Je me redresse un peu, comme soulagé d'un poids.

-Super ! Tu n'auras qu'à m'appeler quand tu pourras … Et puis pour les SMS … au pire renomme moi Natasha …

Eclair malicieux dans le regard, je lui adresse un rapide clin d’œil.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Jeu 1 Juin - 16:15

Son ton s'est radouci et ça me fait chaud au coeur. Je ne lance que des regards furtifs vers son visage pour toujours revenir à ses mains... Que je n'ose pas toucher.
Il s'agirait d'être un peu clair avec toi-même, Jude Manson... Sinon, comment tu peux espérer qu'il s'y retrouve? Déjà que tu veux pas ce que tu fais, que tu penses pas tout ce que tu dis, mais si en plus tu fais pas ce que tu dis, y a de quoi être sérieusement paumé!

Je soupire, et me focalise alors sur mes propres mains, toujours entortillés entre elles... Vachement moins sympa comme panorama.
Quand je vois la réaction qu'il a à ma réponse, je  me redresse... Je vois son sourire, même s'il passe vite... Ca me fait du bien.

"Natacha? C'est comme ça que tu aurais aimé t'appeler si tu avais été une fille?" Demandai-je, aussi amusé qu'intrigué.

Comme jamais rien ne fait en sorte de me faciliter la tâche, ma mémoire carbure... Comme j'avais aimé me blottir dans son dos pour nous endormir... Comme j'avais aimé les précautions qu'il prenant à chaque fois pour s'assurer que je me sente bien... Ce premier baiser... Et tous  les autres... Même cette nuance de désir au fond de ses yeux... Sans oublier ces instants de confidences... Enfin... Je suppose que ceux-là seront les plus faciles à garder, même si... Au téléphone c'est pas pareil...

Nouveau soupir, et mes doigts approchent un peu de lui. Pour essayer de me tenir à ce que j'ai dit, j'agrippe un des barreaux du banc pour m'obliger à arrêter mon geste. Mais aussitôt, mes yeux remontent vers les siens. A défaut de contact physique...

"Je te demande déjà tellement d'efforts... Je vais pas en plus t'enlever ton prénom..."

Déjà, j'aime bien ce blase... Il lui va bien... Et... Je trouve déjà que je l'oblige à s'effacer beaucoup trop à mon goût alors... Ca en plus... Non...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 1 Juin - 17:53

Je suis finalement content de m'être planté d'heure … comme ça, ça nous permet d'être tous les deux et pas immédiatement plongé dans le flot du studio. On aurait pas pu s'accorder ce moment pour discuter. Alors on serait resté sur nos tensions d'hier et ça aurait vraiment été très inconfortable. Là au moins … bon, je suis encore un peu tendu mais ça n'a rien à voir avec hier. Franchement, n'importe qui me voyant aujourd'hui et me connaissant un minimum me trouverait très bizarre. Surtout sur mon lieu de travail. C'est un peu mon royaume. Comment ça « mes chevilles » ? Oui, elles vont très bien, je vous remercie.

-Ouais, j'trouve que ça m'irait bien … Lui répondis-je sur un ton plus léger.

Si mon regard se concentre sur son visage, je vois bien du coin de l’œil qu'il ne tord plus ses doigts. Avait-ce été une tentative d'approche ? A nouveau, je me pince les lèvres. Bordel … si tu savais à quel point j'arrive à décrypter ton regard. Je m'y accroche. Il est si beau qu'on pourrait s'y perdre …
Combien de fois aurais-je pu rêver de provoquer cet instant ? Faire en sorte que nous nous retrouvions tous les deux dans ces vestiaires, seuls. Et maintenant que ça arrive, je dois rester sage. Et … même si ça s'était passé il y a quelques jours, avant cette connerie d'histoire de photo, et que j'aurai dû rester sage, j'aurai pris ça comme un jeu. Accroché à son regard, j'aurai pu en débiter un flot de paroles, provocantes, juste pour le plaisir de voir cet éclat timide dans son regard, et le rouge lui monter aux joues.

-Je passais déjà pour une fille chez qui tu allais dormir, alors ça ne me dérange pas de continuer de jouer ce rôle … Même si le script ne contient pas de sexe, je peux improviser.

Petit sourire en coin un brin espiègle, ma jambe se met à battre sans que je m'en rende vraiment compte. Le retour des manifestations de mon hyperactivité … au moins ça prouve que je commence à me réveiller.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» There's no remedy for memory ~ R.S.
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum