No remedy for memory | Jude & Wolfe

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Sam 3 Juin - 1:13

Je l'entends rire. Je sais que c'est purement nerveux. Mais moi je reste impassible. Du moins en apparence, et même à l'intérieur. Je dois être trop blasé par cette situation pour réagir. Je sais pas … Je ne sais pas être raisonnable, je ne sais pas être sage … pas au delà d'un certain point. Et avec certaines personnes. Tout ce que je veux c'est le protéger. Mais comment je suis censé le protéger de son attirance quand c'est dirigé vers moi ? Je peux pas le protéger de moi-même. Ca n'a pas de sens.

Comment lui répondre, et quoi … J'aurai tendance à prendre ça de manière légère, comme d'habitude. Le chambrer. Le provoquer … Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Bon dieu, trop de questions. J'vais avoir besoin d'un autre doliprane je crois.

-C'est souvent l'effet que je fais … osais-je comme point d'humour.

Mais je me racle la gorge et redevient automatiquement sérieux. L'humour n'a peut être pas finalement sa place en ce moment.

-Il y a toujours eu un écart monstre entre ce que tu me dis et ce que je vois … Mais ça encore, j'arrivais à composer avec. Maintenant …

J'hésite sur mes mots … Je sais pas vraiment comment formuler clairement ce que j'ai dans la tête. Toujours en tension sur la pointe de mes pieds, dans ma position accroupie, je me laisse tomber à genoux, toujours face à lui, mon regard quittant son visage.

-Maintenant j'y arrive pas. Parce que j'ai peur de mal faire, que tu en souffres encore plus, alors ça bloque tout. Tu vas me manquer. C'est indéniable et … quelque part c'est déjà le cas. Tes lèvres, ta peau … tes mains. Ca c'est que la partie physique, parce que … y a jamais eu que ça. Mais je suis capable de m'en passer. Pour toi.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Sam 3 Juin - 23:37

Là encore, j'écoute.... Sa voix arrive encore à se faire entendre par dessus les battements de mon coeur. Mais par contre, j'ai de plus en plus de mal à suivre le film... Apparemment, y a pas qu'au porno que je pige pas grand chose. J'essaye pourtant...
S'il y a un point sur lequel je suis sûr d'être d'accord, c'est l'écart entre ce que je dis, et ce que je lui renvoie. Par contre, la suite... Il ya arrive pas... A quoi? Composer? Et qu'est-ce qui bloque?

Ce sérieux sur son visage me pousse un peu plus dans mon mutisme à mesure que son discours avance... Un frisson irrépressible me traverse quand il parle de... Tous ces contacts... Et même...

Ca c'est que la partie physique, parce que … y a jamais eu que ça.

Ces mots résonnent dans ma tête... Ca fait tellement écho à ce que je... Non. Je peux pas "penser". Ce serait trop rationnel comme expression. Ressentir c'est peut-être plus juste. Mais en version brute... Le truc qui se formule pas....Ca en devient flippant... C'est quoi ça, une déclaration...? Nan... Mon souffle se fait plus court... Je sais plus quoi faire de mes mains qui commencent à devenir moites.... Résumons... Ce dont il parle, ce... Enfin... L'écho... Il est prêt à y renoncer... Pour moi... What the fuck?!

"Faire mal? Mais... Faire quoi? Je veux dire... A quoi tu penses?"

Je lui ai posé plusieurs fois cette question, quand on était tous les deux... A croire que c'est une question spéciale "moments intenses".

"C'est moi qui part en vrille là..."

C'est sûrement déjà évident, mais en le disant, j'en prends un peu plus conscience, et je lui montre que je m'en rends compte. Je savais que s'il me faisait découvrir un plaisir auquel j'aurais plus jamais le droit, ce serait torturant... Frustrant, voir déprimant. Comme un végétarien de naissance à qui on fait goûter un steak en lui disant que ce sera le seul de sa life.

Il est là le problème Wolfe. Pour moi, t'as rien d'un bout de barbaque... Toi aussi, tu me manques... Et... Apparemment, deux nous deux, c'est moi qui suis le moins prêt...

Je l'ai pas quitté des yeux, encore et toujours figé, comme pris dans les phares puissants de ses grand yeux bleus... Je sais plus où je vais... Mais que j'avance ou que je recule, c'est top tard. Je vais me faire mal... J'ai même pas le cran de lui balancer une réflexion à la con un peu piquante, voire carrément dégradante. Normalement, je réponds à la douleur par la douleur... Mais justement, il veut pas me faire de mal... Et l'intensité de son regard...

"Mais... Moi je peux pas..." M'entendis-je articuler d'une voix qui n'avait pas l'air d'être la mienne...

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Dim 4 Juin - 10:01

Apparemment il ne comprend pas où je veux en venir et ça me tend … J’avais pourtant essayé d’être le plus clair possible, lui disant tout ce que j’avais sur … le cœur. Parce qu’hier j’étais trop énervé pour penser de manière rationnelle, parce qu’hier tout était trop vif pour que j’arrive à formuler toutes ces pensées. Mais là ça n’est pas reçu comme je l’avais espéré.


-A quoi je pense ? A la même chose que toi Jude


Je lui dis ça comme si c’était évident. Enfin, pour moi ça l’est et … je serais vraiment surpris si il n’avait pas une petite idée là dessus. Mais soit, c’est le moment ou jamais de jouer cartes sur table. Sans filtres.


-Je pense à toi et au fait qu’on est tous les deux, seuls, dans une pièce close. Je pense à cette envie de t’embrasser qui ne me quitte pas, à cette lueur dans ton regard qui me demande de céder …


Je soupire , et me redresse un peu , toujours sur mes genoux, mais de manière à être à sa hauteur. Ma main se pose contre sa joue. Ses derniers mots me surprennent.


-Jude … Qu’est ce que tu ne peux pas ..? Parle moi. Si il faut que je m’éloigne, que c’est moins torturant pour toi, dis le moi.


Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Lun 5 Juin - 0:44

A la même chose que toi Jude …

Ses mots sont vachement proches de ceux de Steevy. Mais dans sa bouche à lui, ça sonne pas du tout pareil. Y a rien de pervers là dedans. Le ton est complètement différent, et... Wolfe me connait assez pour pouvoir prétendre affirmer ce genre de trucs...

Quand il parle de mon regard, je ferme instinctivement les yeux. Ils parlent trop pour moi, et... Ca nous aide pas. Pis qu'il sache les lire comme ça, c'est troublant de ouf... Parfois ça me rassure, et à d'autres moments ça me fait complètement perdre mes moyens.... Et là, j'suis pas assez stable dans ma caboche pour pouvoir le regarder dans les yeux, vu ce qu'il me débite...
Et quand... Sa main... Ma joue... Je retiens mon souffle... Il va joindre son geste à la parole? Non... Les mots qui suivent, me le prouvent. Cette fois c'est lui qui m'a pas capté... Mais franchement, c'est pas possible de lui en vouloir. J'ai déjà tellement de mal à me suivre moi-même...
Je rouvre les yeux, et une fois encore, il me percute. Plusieurs secondes passent avant que j'arrive à faire un son.

"Wolfe... C'est... C'est pas..."

Je prends une grande inspiration en espérant que ça m'aide à contrôler la vitesse à laquelle ma phrase va sortir... Parce que quand je stresse, j'ai tendance à tout vouloir faire à l'accéléré...

"On a sûrement remarqué tous les deux, que... Quand tu t'éloignes... Enfin...T'as bien vu... Et quand tu le fais pas... C'est tendu... Niveau conséquences... Mais au moins..."

Je doute sérieusement que mon charabia ait pu éclairer sa lanterne, mais j'arrive pas à m'exprimer, et je me sens carrément con... Pourquoi je suis bloqué comme ça? Bon... J'ai jamais été très à l'aise à l'oral, mais là je pète les scores... Faut au moins que je finisse cette putain de phrase...

"... C'est... C'est sympa..."

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Lun 5 Juin - 1:21

Aurais-je mal interprété ses mots ? Je me voyais déjà essuyer un nouveau refus, même qu'il finisse par me repousser … que ce soit à contre cœur ou non. Alors j'aurai abdiqué et je l'aurai laissé faire. Je me serais reculé et j'aurai pris sur moi. Mais il ne repousse pas cette main que j'ai posé sur sa joue. Et même sans ça, installé comme je l'étais, j'étais vraiment proche de lui. Et il ne fait rien pour l'empêcher.
Il est déstabilisé, je peux le sentir dans tous les signaux qu'il m'envoie, comme si tout dans son attitude était tension. Son souffle, ses mots, sa posture, son absence de regard … Je n'aime pas ça. Vraiment pas du tout. Et le pire c'est que je suis la principale cause de toute cette tension. Je devrais m'en sentir flatté quelque part, honoré d'éveiller autant de choses dans quelqu'un, et peut être que quelque part je le suis. Mais là, c'est trop inconfortable pour que je puisses y trouver quelque chose de positif. Lentement, presque imperceptiblement, je caresse sa joue, comme pour l'encourager à parler.
Regard légèrement froncé, j'essaye de comprendre où il veut en venir. Ses mots sont confus, hésitants. Mais j'ai vraiment envie de comprendre, alors je me concentre. Et c'est grâce à son tout dernier mot prononcé que tout s'éclaire. Ce mot … « sympa ». Il l'avait utilisé une première fois, comme lorsqu'on veut décrire quelque chose mais qu'on ne trouve pas le mot adéquat, soit par manque de vocabulaire, soit par gêne d'employer le véritable mot qu'on a en tête. Et depuis, c'est resté. Je sais la force de ce mot chaque fois qu'il l'emploie, et ça me touche à tous les coups. C'est un peu comme un nom de code. On se comprend. Et il n'y a que nous pour ça.
Du coup … si j'ai bien compris, quand je suis proche de lui, que je ne cherche pas à m'éloigner, il aime ça, en dépit de tout ce que ça peut impliquer par la suite. J'ai bon ? Quand je suis loin, c'est tendu et nul. Et quand je suis proche, c'est tendu mais bien. Vrai ? Je me mordille la lèvre instinctivement, observant de nouveau les siennes sans réellement faire gaffe.

-Très sympa …

Ma main bouge, glisse un peu dans son cou, puis à l'arrière de sa nuque … J'approche, tout doucement. Et j'arrête de respirer tant que mes lèvres n'ont pas touché les siennes. Ca passe ou ça casse comme on dit. Et puis … si ça doit être notre dernier baiser … Je veux pouvoir me délecter au moins une dernière fois de la douceur de ses lèvres.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Lun 5 Juin - 12:03

Me reste plus qu'à attendre en espérant qu'il arrive à comprendre quelque chose... En espérant que cette fois le message reçu soit celui que j'ai envoyé. Je me doute quand même tu le dernier mot que j'ai employé va lui être familier... Mais ça y est j'ose plus bouger... Plus rien dire... Et même si il parle, je suis même pas sûr de pouvoir l'entendre tellement mon sang pulse dans mes oreilles. C'est moi qui bouge n'a pourtant rien d'indécent... C'est ma joue, et même ma nuque... C'est un peu intime, mais normalement c'est pas le genre de contacts qui empêche de respirer... Sauf que là... Je perds complètement les pédales... C'est assez con pour un mec qui fait du vélo, et qui en plus tu s'habille dans le domaine, mais bref, c'est pas le sujet *ahem*.
Je le vois approcher, mais ne bouge toujours pas. Quelqu'un aurait bien pu faire irruption dans la pièce, tout faire voler comme un château de cartes, que j'aurais pas été foutu de réagir. Pour le moment il n'y a que lui... Si proche face à moi, qu'il suffirait d'un simple mouvement, pour que je l'enlève complètement, que ce soit de mes bras ou de mes jambes... Même sans sentir son souffle, je sais que ce n'est plus qu'une question de mm entre ses lèvres et les miennes...

Jusqu'à lors comme paralysé, j'agrippe son haut. C'est plus pensable de reculer. A deux mains, j'assure la prise et comble ces derniers millimètres... Je suis toujours sourd, mon coeur va imploser, mais là... Ça fait pas mal.

_________________

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Lun 5 Juin - 12:33

Il ne me repousse pas. Il m'embrasse même … ou alors c'est moi. Je ne sais plus. Là, je suis totalement incapable de réfléchir. Tu t'appelles Wolfe Frischmann, me rappelle ma conscience, 26 ans, star du porno gay, et tu perds la raison lorsque celle-ci voudrait t'empêcher d'embrasser ce garçon.
C'est presque irréel, en repensant à ce qu'il s'était passé hier, de réaliser que je suis bel et bien en train de l'embrasser à nouveau. Et même si au final nous avons échangé des tas de baisers, celui-ci a un goût particulier. Comme un goût d'interdit. Encore plus que d'habitude. C'est le genre de baiser irréaliste que, même si tu en prends conscience, chaque seconde semble une redécouverte perpétuelle.
Je me redresse encore un peu sur mes genoux et attrape sa nuque à deux mains cette fois pour prolonger ce baiser … encore et encore. J'y mets certainement plus de force que d'habitude, mais je ne contrôle pas, du moins pas totalement consciemment. Dans ce cœur qui s'est emballé, j'ai cette peur irrépressible qu'il finisse par me repousser dans une prise de conscience violente. Alors j'avance, je me jette dans le vide. Ma langue s'agite, tente de se frayer un passage, le souffle désordonné. Tout mon corps se bombe pour être contre le sien. Je me suis fait une place entre ses cuisses, mes doigts légèrement crispés attrapent ses cheveux. Je me perds totalement dans ce dévorant baiser. J'en oublierai presque que d'ici quelques minutes, le studio commencerait à se peupler. Peut être même que c'est déjà le cas. Mais alors, je profite de chaque secondes.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Jude Manson le Mer 7 Juin - 0:48

Jamais il ne m'avait embrassé comme ça... Et personne d'ailleurs. C'est... Un peu... Pressant. Presque frénétique... J'en perd mon souffle, comme lui, surement... Mais ça m'oppresse pas... Ca me submerge. Tellement, que sur le coup je sais pas comment réagir. Alors... bah je bug. Mais j'ai pas besoin de mes neurones pour connaitre la raison de cet empressement. En 24h, on est passés par trop d'émotions. D'états, même... Et... Même si la porte du vestiaire est fermée, une flopée de mecs peut arriver d'un moment à l'autre. Positionné comme je suis, c'est pas dur de lui donner une impulsion en arrière pour rompre ce baiser, et tout autre contact. Il tomberait peut-être même à la renverse... Mais c'est trop bon de le sentir aussi proche, pris de ce truc qu'il a pas l'air de contrôler... Parce que si d'habitude il a toujours l'air de maitriser ses gestes, on dirait pas que c'est le cas, cette fois... Je pense savoir pourquoi, mais ça me dépasse qu'il puisse m'adresser tout ça, à moi... Pourtant, je prends toute cette passion, en lui rendant cet indescriptible baiser... Elle s'infiltre par les pores de ma peau, coule dans mes veines, et devient grisante... Pas exactement comme l'adrénaline, mais... C'est bien le genre de sensation à rendre le souffle court... et qui a un arrière goût de danger... Mes doigts se resserrent autour de son col.

"Wolfe..." Soufflai-je entre deux baisers.

Sonné... C'est exactement ce que je suis. Ma tête résonne. C'est probablement pour ça que je devine des pas qui approchent dans le couloir... Il me semble. Mon instinct guettant toujours un peu... apparemment. C'est complètement possible que je les hallucine, vu mon état second. Je peux tout à fait les confondre avec les tambourinements de mon palpitants. Mais guidé par ce fameux instinct, je me lève, sans lâcher l'acteur, et le pousse dans un renfoncement où sont alignés quelques casiers restés libres. Mon impulsion vive et ma prise solide me permettent de ne pas la faire tomber, alors que je le plaque, surement un peu brutalement contre un des casiers vides. A cet endroit là, on ne peut pas nous voir, ni depuis la porte, ni depuis le banc, à moins de se placer selon un certain angle.

Mes lèvres finissant par quitter les siennes, mon front se pose contre le creux de son épaules... Mes doigts sont toujours repliés dans le tissu de son haut... Je suis à bout de souffle... Mais je crois bien que le bruit s'est rapproché...

Jude Manson
is

avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part dans New-York
Emploi/loisirs : Doublure lumière de Wolfe / Champion de la ville de BMX
Je suis : Paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Wolfe Frischmann le Jeu 8 Juin - 0:01

Chaque bruit semble comme amplifié. Le bruit de chacun de nos baisers, le bruit de nos respirations, et le bruit de mon dos qui rencontre le métal des casiers. Et je ne parle même pas du cœur qui bat dans mes tympans. Je ne cherche jamais vraiment à être discret, mais là plus rien ne doit éveiller les soupçons, car je sais à quel point cet échange est fragile.
Le baiser est rompu. J’ai perdu mon souffle. Moi qui doit y faire attention à cause de mon asthme, je me retrouve avec le souffle sifflant de ne pas avoir su le mesurer.


Gardant Jude contre moi, immobile, je prends désormais conscience que le temps de cet échange est suspendu au rythme de ces pas dans le couloir qui se font de plus en plus proches et de ces voix d’hommes qui s’élèvent. Bordel … La porte s’ouvre. J’entends la clenche qui s’actionne et leurs voix qui résonnent dans les vestiaires.


-Show must go on … Soufflais-je à fleur de ses lèvres après avoir relevé son visage, je ne suis même pas sûr que ça soit suffisamment audible pour lui. Il fallait au moins que je croise son regard avant de reprendre mon rôle … Mais quel rôle au juste ? Celui qui est le mien en fait … sans certaines choses. Enfin bref, vis à vis du monde extérieur ça ne change pas grand chose.


-Nan mais laisse, au pire je la retrouverai plus tard … Lançais je plus haut, me montrant aux yeux des deux acteurs qui viennent d’entrer.


Ainsi , mon but était de leur faire croire que si nous étions ainsi dissimulés c’était parce nous cherchions quelque chose.


-Mais vous êtes la ! S’exclame Sam. T’as perdu quelque chose Wolfy ?


-Une bague mais si ça se trouve je l’ai paumé autre part.


Je m’approche pour les saluer d’une bise chacun comme à mon habitude. Ils sont tous les deux un peu plus grands que moi, et si je fais beaucoup de muscu dernièrement ils sont tous les deux du genre assez baraqué.

Wolfe Frischmann
is

avatar
Messages : 77
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Maison Frischmann, vous pouvez pas la louper tellement elle est grande ... ou sinon laissez vous juste guider par la musique !
Emploi/loisirs : J'anime vos soirées en solitaire ... bande de petits pervers !
Je suis : Célibataire mais rarement seul

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No remedy for memory | Jude & Wolfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
is


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» There's no remedy for memory ~ R.S.
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum